Free our last 6 dolphins in Belgium.

Moby Solangi, fournisseur de Bruges

gulfport-solangi

2/3/2013
Moby Solangi, le gestionnaire de l’Institute for Marine Mammal Studies et du nouvel Ocean Expo en cours de développement, possède actuellement 4 dauphins Tursiops. Deux d’entre eux sont des soldats « retraités » de la US Navy.
Les deux autres se seraient échoués, auraient été sauvés et sont désormais déclarés « non réhabilitables ».

Le premier dauphin «échoué » est supposé être sourd, comme Morgan à Loro Parque.

Cela ne l’empêche pourtant pas de répondre aux coups de sifflet pendant les shows.

Le second dauphin aurait de graves problèmes de colonne vertébrale, le rendant incapable de survivre en mer.
Pourtant, il fait des bonds immenses comme ses trois autres compagnons de cellule et ne paraît guère handicapé pour exécuter tous les tours qu’on lui impose.

Il semble que le naturel revient au galop chez Moby Solangi.
(Info Mark Berman EII)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pour rappel, cet homme apparemment honnête se présente aujourd’hui comme un champion du sauvetage et de la réhabilitation des dauphins.
Il fut pourtant naguère l’un des plus redoutables « ravisseurs de dauphins » professionnels sur la place, à lui seul responsable de la capture brutale de plus de 200 Tursiops durant les années 70 et 80, en ces temps bénis où ce genre de « pêche » était encore autorisée le long des côtes des Etats-Unis.

Trafiquant très apprécié des marchés européens, donc, il gérait alors son entreprise privée, Marine Animal Productions, toujours active aujourd’hui, au profit de la US Navy et des principaux delphinariums américains.

Le Delphinarium de Bruges lui doit beaucoup.

Trois des dauphins fondateurs au moins de cet ultime cirque aquatique belge, à savoir Tex, Linda et Roxanne, ont en effet été arrachés par M. Solangi hors des flots bleus du Golfe du Mexique où ils vivaient paisiblement leur vie de dauphins libres. Ecume, qui vient de mourir, Malou et d’autres dauphins du Marineland d’Antibes provenaient également de ce fournisseur.

Linda-seule

Solangi fut aussi le gérant d’une chaîne de « cirques à dauphins » itinérants, dont Mundo Marino ou l’Indonésie perpétuent aujourd’hui la prestigieuse tradition.

Trois millions de dollars américains ont cependant été offerts par les contribuables américains à ce véritable « ami des dauphins » qui pourra désormais alimenter gratuitement ses bassins avec le fruit de quelques nouveaux heureux échouages…

Bref, le bon vieux temps est de retour dans l’embouchure du Mississipi !

Pour en savoir plus sur Mobi Solangi :

http://www.dauphinlibre.be/cayenne.htm

http://www.dauphinlibre.be/gulfport-solangi.htm

http://www.dauphinlibre.be/katrina.htm

Une Réponse

  1. Pingback: Dauphins captifs : un marché en pleine expansion ! | Free Dolphins Belgium

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s