Free our last 6 dolphins in Belgium.

SeaWorld est en ruines mais le tiroir-caisse tinte !

seaworld-chemicals-killer-whale-food-supply

Bassins crasseux mal filtrés, infrastructures en ruine, peintures au plomb qui s’écaillent, désinfection insuffisante, rouille et copeaux de ciment tombant dans la « nurserie » des dauphins, rebords de bassin à nu tranchants comme des rasoirs, fragments de béton que les captifs ingèrent…

En décembre dernier, les agents fédéraux de l’USDA et de l’APHIS ont fait une descente à SeaWorld d’Orlando, en Floride.
Leur constat est accablant !
Si les gérants du Shamu Stadium gagnent des millions de dollars sur le dos des cétacés esclaves, ils se montrent remarquablement réticents à investir le moindre centime dans la réfection de leurs installations et ce, au détriment de la santé et de la sécurité des cétacés captifs, voire même de celle de leurs dresseurs.

Le rapport des inspecteurs n’a été rendu public que tout récemment. Il résulte d’une plainte déposée par l’avocat de PETA, Jared Goodman, après qu’une jeune fille ait été mordue par un dauphin de la « petting pool » d’Orlando.

« Mais ces bassins décrépits ne sont qu’une facette de la cruauté à SeaWorld », déclare Jared Goodman. « Le fait de cloîtrer ensemble des individus aux caractères incompatibles, l’ennui intense et l’agressivité, qui poussent les orques et les dauphins à ronger les portes métalliques et les rebords de béton et à s’y briser les dents, l’insémination artificielle forcée, la musique à fond lors de spectacles sordides à l’ombre de montagnes russes tonitruantes, font du Monde de la Mer -SeaWorld- un monde contre-nature et dévastateur ».

seaworld-orque-poisson-mort

La remarque vaut pour pas mal de delphinariums dans le monde.
Ni le Boudewijn Seapark de Bruges ni le Parc Astérix n’ont fondamentalement changé leurs décors ou modernisé leurs installations depuis des décennies. Mais il est vrai que cela importe peu.
Lorsque meurt un captif, ce seront encore et toujours les mêmes souriants responsables de ces cirques aquatiques qui monopoliseront les médias et fourniront benoîtement d’apaisantes justifications.

Parcasterix_petit_Bassin
Le bassin du Parc Astérix

Lire ici en anglais l’article complet de David Kirby, auteur de « Death at Seaworld« .  

Une Réponse

  1. Pingback: SeaWorld, Japon, Europe : petits crimes entre amis ! | Free Dolphins Belgium

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s