Free our last 6 dolphins in Belgium.

Winter le dauphin : une histoire de gros sous !

winter-removal-of-tail

La prothèse de Winter est ôtée au bout de 15 minutes. Elle la fait souffrir.

6 octobre 2014
Winter 2, un conte de fées trompeur ! 

« Dolphin Tale 2 »  (Winter 2 ) est exactement cela: un conte (« tale »), une histoire qui continue à tromper le public et à produire des millions de dollars de bénéfices. Ce qui est le plus troublant, c’est que ces films sont destinés aux enfants. Les enfants ne comprennent pas la notion de «licence créative » et ont tendance à croire ce qu’ils voient.
Cette vidéo a été prise le 18 octobre 2011:


Notez l’énergie de Winter à cette époque.

Depuis, la caudale artificielle de Winter est devenue inconfortable. Mais le plus choquant dans le film est de nous montrer la petite Hope devenant à moitié folle d’étonnement. C’est insultant. Les choses ne se sont pas du tout passé ainsi.
Une vidéo réelle nous montre au contraire que Hope s’est certes intéressée à la prothèse de Winter, mais surtout qu’elle a manifesté aussitôt un comportement protecteur à l’égard de cette handicapée.

Remarquez les changements en deux ans à peine…
Cette vidéo a été prise cette fois le 26 juillet 2013.  Winter ne montre plus la même énergie : elle nage avec ses ailerons et très peu avec sa caudale. On dirait qu’elle la traîne. La courbure de sa colonne vertébrale est de plus en plus importante et de ce fait, elle se sert de sa queue à la manière d’un poisson (de gauche à droite) et non pas d’un cétacé (de haut en bas).

Dans le fim Winter 2 (Dolphin Tale 2), on nous fait croire qu’un petit éclat de peinture tombé des parois du bassin est considéré comme une violation majeure de la loi par le Département américain de l’Agriculture, compétent en matière de delphinariums.
En fait, il y avait bien d’autres violations qui pourraient être dénoncées par cet organisme officiel dédié au bien-être des animaux. (Voir mon post du 11 septembre 2014, agrandir les photos dans des conditions et constater l’état dégoûtant des véritables piscines)
Une liste d’autres violations de la loi est également disponible sur ce post.

Dans le film, on parle beaucoup de la libération d’un dauphin nommé Mandy, sauvé par le Clearwater Marine Aquarium. Sa remise en mer effective a eu lieu le 2 novembre 2006, c’est à dire il y a 8 ans.
Aucun dauphin n’a été relâché depuis. Ni beaucoup avant elles.

Winter submerged 3

Winter couchée au fond de la piscine. Les dauphins captifs se réfugient souvent ainsi, sous l’eau.

On voit aussi une scène où les dauphins nagent à toute vitesse autour du bassin.
Il s’agit d’un montage. Cette performance est physiquement impossible en raison de la petite taille de la piscine. Il n’est pas possible qu’un dauphin puisse faire une telle chose dans un espace aussi petit, et encore moins deux dauphins ! En outre, Winter ne pourrait jamais nager si vite avec sa caudale artificielle.

Enfin, la fin du film nous montre, en apothéose, Winter bondissant joyeusement dans les airs.
Malheureusement, c’est une prouesse qu’elle serait bien incapable de faire. C’est la puissance d’une caudale saine et musclée qui permet aux dauphins de sauter si haut.
Impossible avec une prothèse.

Évidemment, Winter ne pourra jamais être libérée.
Mais le Clearwater Marine Aquarium pourait au moins améliorer le sort de Hope et Winter. Ces deux dauphins lui rapportent beaucoup et ils ne reçoivent rien en retour. Un simple sanctuaire marin, comme celui que le Baltimore National Aquarium prépare pour ses propres dauphins captifs, serait l’idéal pour leur fournir le meilleur milieu de vie possible dans les années à venir.

Jennifer Semro

Hope-Winter-clearwater-aquarium-jennifer-semro

Hope et Winter

 

« Voici une vidéo de Winter que j’ai prise le 18 Août 2014, au Clearwater Marine Aquarium. Ma suggestion est de baisser le volume, car il vous distrairait. La vidéo résume le comportement de Winter sur une période de deux heures. Elle change rarement deposition, sauf pour aller à la porte du bassin divisé en deux où elle reste souvent.
Il m’a sembolé que Hope (3 ans) essayait de l’encourager à nager tout autour du petit périmètre, mais en vain. C’est l’un des moments les plus tristes que j’ai pu regarder.
A la fin du premier film « A Dolphin Tale », Winter nous était montré comme un dauphin heureux et en bonne santé. Est-ce que cela ressemble à un dauphin heureux ? »

Jennifer Semro

 

Winter-dolphin-clearwater-aquarium-jennifer-semro
This is a video of Winter that I took on August 18, 2014 at Clearwater Marine Aquarium. My suggestion is to keep the volume down as it is distracting.  The video capsulizes the behavior of Winter over a period of two hours. She rarely changed position except to go by the door to the divided tank where she hangs out a lot.
It looked to me like Hope was trying to encourage her to swim the small parameter but to no avail. It is one of the saddest times I have watched her. At the end of the first dolphin movie the caption was that Winter was a healthy, happy dolphin. Does this look like a happy dolphin?
http://www.dolphindefenders.blogspot.be/

Winter-dolphin-clearwater-aquarium-jennifer-semro2
2013

Winter a rendu célèbre le Clearwater Aquarium

Petit delphinarium de bord de route dans les années 90, le Clearwater Marine Aquarium se sent pousser des ailes !
Plus de 2,5 millions de personnes pourraient visiter les installations géantes qu’il veut construire au centre-ville. Il se placerait alors dans la catégorie des Grands, aux côtés de l’Aquarium de Géorgie à Atlanta (où l’on attend des bélugas russes) ou du Monterey Bay Aquarium en Californie.

Bien sûr, le fait que ses responsables essayent d’obtenir un apport important de fonds publics pour leur projet de 160 millions de dollars, soulève quelques questions auprès des experts financiers. Cet investissement sera-t-il rentable à long terme ? C’est qu’il existe déjà une attraction du même type dans la région, le gigantesque Aquarium de Floride à Tampa. La démographie locale permettra-t-elle de garnir les gradins de ces deux entreprises commerciales en même temps ? Grave question, qui n’a que peu à voir avec la conservation des dauphins ou la pédagogie…

clearwater-giant
Le projet

« Nombreux sont les aquariums qui s’ouvrent avec succès», déclare à ce propos David Robinson, un économiste spécialisé dans les parcs d’attractions. « Mais la fréquentation diminue sensiblement au cours des années suivantes, à moins que l’établissement n’offre quelque chose de particulièrement intéressant et de bien visible pour attirer les visiteurs »

Les gestionnaires du Clearwater Marine Aquarium (CMA) estiment justement qu’ils ont «quelque chose de particulièrement intéressant et de bien visible » pour attirer leurs visiteurs. Ce «quelque chose», c’est Winter.

Winter, on le sait, est ce dauphin femelle qui a perdu sa caudale après s’être empêtrée dans la ligne tranchante d’un casier à crabes.
Elle est devenue vedette bien malgré elle, depuis que le film A Dolphin Tale a fait de sa tragique histoire un roman à l’eau de rose, tout  la gloire des delphinariums. Dotée d’une prothèse, elle survit désormais dans un delphinarium de plus en plus bruyant, car sa célébrité a fait bondir les chiffres d’entrées. Les gains du parc sont en effet passés de 8 millions à 21 millions de dollars entre 2011 et 2012 et les visiteurs s’y bousculent à grand cris.

winter-glass
Le bruit…

Offrir aux visiteurs un animal ou une expérience unique est la clé du succès pour n’importe quel zoo ou aquarium.
L’Aquarium de Géorgie met en avant ses gigantesque requins baleines énormes (qui meurent vite mais n’ont pas de nom, heureusement) tandis que le Monterey Bay Aquarium vante sa forêt de varech ou sa pieuvre géante.

« Vous choisissez une attraction qui vous distingue, vous devenez le spécialiste en ce domaine et ensuite, vous le faites savoir ! » déclare Stephen Fuller, professeur à l’Université George Mason et rédacteur du Rapport annuel sur la santé économique des attractions animales publié par l’AZA (Association des Zoos et Aquariums).

“Jusqu’à présent, la gloire de l’aquarium de Clearwater ne repose que sur un seul animal et c’est risqué » ajoute Robison, un autre économiste.
« La plupart des aquariums de ce pays essaient d’avoir au moins 8 à 10 attractions-phares, alors qu’ici, il n’y en a qu’une et que cet animal peut mourir à tout moment. »

Et de rappeler l’histoire de Knut, l’ourson polaire, au Zoo de Berlin. Dès qu’il eut cessé d’être la petite boule en peluche blanche que tout le monde trouvait si craquante, le nombre d’entrées a dramatiquement chuté. (Comme Knut lui-même, d’ailleurs, castré, désespéré et seul, qui mourut en public dans l’indifférence la plus générale… ou comme bébé Kai-Mook, au Zoo d’Anvers, qui n’intéresse plus grand monde depuis qu’elle a grandi)

knut
La mort de Knut

A cela, Clearwater répond en rappelant l’histoire de Flipper, qui est à l’origine même du succès des delphinariums. 
Flipper continue à faire venir des visiteurs au Seaquarium de Miami. Près de 50 ans se sont pourtant écoulé depuis le premier épisode de cette série télévisée toujours très populaire. Bien sûr, le dauphin qui effectue les shows aujourd’hui n’est pas le Flipper d’origine.
Plusieurs dauphins ont joué ce rôle au cours d’épisodes successifs. L’un d’entre eux, Cathy, a même transformé par son suicide un dresseur en activiste célèbre, du nom de Ric O’Barry.
Mais cela ne dérange personne. Flipper, Shamu, c’est le nom qui compte !

Flipper_le_dauphin_1964_Flipper_3
Flipper

Winter sera plus difficile à remplacer. 
Avec sa caudale artificielle, on la reconnaît de loin. Elle n’est âgée que de 7 ans, mais l’on sait qu’en bassin, les dauphins dépassent rarement 20 ans, à quelques exceptions près, telle Nelly, 60 ans.  A en juger par les images webcam de son bassin, Winter ne semble hélas guère promise à une vie longue et heureuse, du moins si on la laisse dans son environnement actuel.

Elle a sans doute rendu l’espoir à de nombreuses personnes handicapées, mais ses gentils soigneurs se contentent désormais de l’exploiter, sans prêter attention à son désarroi. Sa seule activité consiste à donner trois spectacles chaque jour, du lundi au dimanche, dans un vacarme assourdissant. C’est fatiguant pour elle et surtout vide de sens. Le reste du temps, elle dort face au mur ou tente de se réfugier dans un coin, comme font tous les dauphins captifs. Dormir pour oublier, dormir par pur enui, parce qu’il n’y a RIEN à faire…

winter-dolphin-sad
Cette vidéo nous montre le show de 3 heures 30.

Mais qu’importe si elle meurt !
Le Clearwater Aquarium a d’autres cordes à son arc ! Prenant les devants, il fait déjà la promotion de l’histoire de Hope, un autre bébé dauphin sauvé la nuit même où le tournage du film « Dolphin Tale » s’achevait. On peut craindre d’ailleurs que ce dernier n’ait une suite, dont la petite Hope serait la vedette.

Le plan à long terme des gérants du parc est de rentabiliser son image de «centre de sauvetage de mammifères marins » en fidélisant les visiteurs avec les histoires personnelles de chacun des détenus. « Nous construisons une famille d’animaux célèbres » a déclaré son responsable. Et ce, depuis l’histoire de Sunset Sam, le fameux dauphin peintre aujourd’hui décédé, de sa compagne Panama, présentée aujourd’hui comme la maman adoptive de Winter. Et de Hope, sa prétendue petite « soeur ». Comme c’est mignon… et rentable !
Bref, on l’aura compris : les delphinariums, c’est d’abord du business !

winter-money

Pour en savoir plus :

La vie passionnante de Winter en webcam

L’histoire de Winter le dauphin

La véritable histoire de Winter en bassin

Pétition pour que Winter soit placée dans un sanctuaire marin

Delphinariums en bord de mer

Ces dauphins que l’on sauve…

Lire aussi l’article en anglais

flipper-tombe
La tombe de Flipper

winter-se-cache

17 Réponses

  1. roueille

    tres histoire, une sacrée lecon de vie❤

    03/09/2013 à 12:21

  2. Devars

    Les souffrances que Singer le dauphin subit à cause de ces nombreux changements de bassin ( transports ) pour tourner ces films sont intolérables. Le fait de faire du mal aux animaux pour de l’argent me débecte au plus haut point, je voudrais bien voir ces  » humains  » ( ou presque ) à ça place. J’aimerais voir un jour un monde où cela n’existerait plus mais c’est avec bien du regret que je ne me fais pas trop d’illusions…

    01/08/2014 à 11:52

  3. Sasha Bauduin

    Une belle histoire et en plus vrai !

    28/09/2014 à 08:12

    • Sauf que vous n’avez pas lu l’article que j’ai posté. L’histoire n’a rien de belle et le sort de Winter est dramatique..

      28/09/2014 à 09:42

      • Antoine le

        La haine et la jalousie est mauvaise. Soyez honnête envers vous même vous allez dans ces parcs alors vous contribuez a la mort de winter comme vous semblez dire . celà dit winter est en forme .

        10/11/2015 à 07:43

  4. dolphin86

    Excusez moi mais pourquoi voir le mal partout? Ca ne vous vient pas à l idee qu’en mer ce pauvre dauphin serait deja mort depuis bien longtemps? Je suis contre tous ces parcs aquatiques mais ici je pense que c etait mieux pour lui. Avez vous des preuves qu on lui enleve sa prothese apres 15min? L idee du film, d accord c est pas genial mais ici on le soigne…

    26/04/2015 à 23:01

    • Je ne vois pas le mal partout, j’expose des faits bruts. Ce dauphin vit tout simplement un enfer dans l’aquarium bruyant et confiné où on l’exhibe. Les images vidéos en attestent. En mer, lorsqu’un dauphin perd l’usage de sa caudale comme ce fut le cas de Winter, il meurt. L’euthanasie s’imposait dans son cas.
      On lui aurait épargné ainsi une vie de clown particulièrement stressante. Mais c’était mal connaître l’Industrie de la Captivité qui a saisi aussitôt l’occasion de redorer son blason avec ce genre de sauvetage et de lancer une formidable opération commerciale. Mes informations concernant Winter sont évidemment de première main et proviennent de témoins visuels directs et d’activistes présents sur place. Quant au film, et c’est sans doute cela le pire, il est un formidable chant de gloire aux delphinariums, c’est à dire à un commerce dévastateur qui a déjà précipité dans la mort et le désepoir des miliers de cétacés depuis les années 50 et n’est pas prêt de disparaître. Mais je peux comprendre le dilemne moral que pose ce genre de situation. Un autre exemple fut celui de la petite Mary G, un bébé dauphin de Risso élevée au biberon au delphinarium Oltremare de Riccione. Fallait-il s’acharner à la faire survivre sans sa mère ni son peuple ? Elle s’est de toutes façons éteinte quelques années plus tard, l’estomac bourré de détritus de fond de piscine et sans doute sera-ce aussi le destin de Winter que ne pas vivre vieille.

      27/04/2015 à 08:00

      • dolphin86

        Je n avais pas regardé la vidéo et pas vraiment compris que c etait un spectacle. Alors oui je trouve ca bien malheureux pour une soi disant clinique veterinaire😦
        Je suis contre tous ces parcs, mais les gens se voilent la face et il y en aura toujours qui iront dans ces cirques… on a bien réussi à interdire les animaux au cirque justement. A quand l interdiction de ces cimetieres à dauphins?!

        27/04/2015 à 20:09

      • Caro

        je ne pense pas que Winter est mieux morte … elle reçoit des traitements et si elle est toujours en vie, c’Est clair qu’elle avait une volonté de vivre!!!! cependant, je vous rejoins dans vos propos que l’Aquarium pourrait revoir son bassin étant donné qu’elle est une résidente permanente sans possibilité de remise en mer…… et l’agrandir et surtout l’agrémenter un peu….. Pour moi il y a une marge entre la clearwater aquarium et les delphinarium qui ne font que du spectacle….

        01/12/2015 à 00:54

  5. dubuche

    Sortons ce pauvre loulou de l’enfer…de la prison qu’est le delphinarium ou les animaux sont maltraites et enfermes…fermons tous ces lieux de mort !!!!!

    10/07/2015 à 17:02

  6. alexandra

    vous êtes drole vous….. dans le film beaucoup de séquence ce sont des dauphins fait par ordinateur, c’est un film, une fiction, c’est sur qu’il ne montrerait pas un dauphin triste. C’est sur que Winter ne peut être heureuse comme les vrai dauphin puisqu’elle n’a plus de queue et ne peut nager normalement. Vous vous fiez trop aux films, c’est écrit  »basé sur une histoire vraie » ce qui veut dire qu’ils ont changé des choses comparativement à la réalité. Winter est devenu célèbre malgré elle, les gens l’on aimé car elle est handicapée mais ce n’était pas le but de l’aquarium au départ. Vous voulez blaster les gens en vous fiant à un film, c’est ridicule comme raisonnement

    29/09/2015 à 16:03

    • Je ne parle pas du film, dont le scénario est fantaisiste, mais de la réalité vécue par Winter jour après jour. Informez-vous.

      29/09/2015 à 16:51

  7. Jannot

    Je ne comprent pas pourquoi il le lesse dans un endroi comme sa si se nest pas entretenu les daufin ne doive pas etre du tou bien il devrai aller dans un autre centre

    25/10/2015 à 14:14

  8. Devaux

    Terrible il y a peu de temps je disais à ma fille de 9ans que j’aimerais nager avec les dauphins. Ce que je viens de voir m’a beaucoup touchée. Dites nous ce que l’on peut faire.
    Merci
    Marie de France

    11/12/2015 à 13:49

  9. Charly

    Winter a tout de même été sauvé par les soigneurs de l’hôpital CMA. De plus les aquariums ne sont que très rarement sale puisque je vais souvent sur le site, seewinter.com, et étrangement je remarque à chaque fois des bassins propre, et il y a bien souvent des soigneurs auprès de Winter, Hope, et Nicholas….
    Winter m’a inspiré comme beaucoup d’autres, et je garde la devise de l’aquarium en mémoire : « secourir, réhabiliter, relâcher. » Si ils pouvaient relâcher ses dauphins ils le feraient. à l’origine c’est avant tout un hôpital marin et non pas un aquarium.
    Cette histoire m’a inspiré et j’ai décidé de devenir soigneur animalier spécialisé dans les mammifères marins ( étant donné que c’est une chose qui me passionne depuis que je suis petite…) Suis-je pour autant un monstre ? en voulant me baser sur les trois mots de cette aquarium je ne pense pas.
    Sur ce, bonne journée.

    02/01/2016 à 22:49

    • Si vous aimez vraiment les dauphins, il faut les aimer libres. Il y a assez de travail dans le domaine de la conservation en mer pour ne pas devenir gardienne de prison par amour des mammifères marins. Le Clearwater Aquarium, comme Gulfworld, à Panama City, sont avant tout des entreprises commerciales qui s’enrichissent avec des animaux prisonniers.

      03/01/2016 à 05:54

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s