Free our last 6 dolphins in Belgium.

Seafood Expo : vider la mer jusqu’au dernier poisson !

seafood-turquie-thon
Thon turc

Alors que la US Navy empoisonne les océans en toute impunité…
Alors que les phoques écossais pourront être tués sans limites pour protéger le saumon réservé aux humains…
Alors que les Japonais qualifient de «peste pour les pêcheurs» les dauphins affamés…
Alors que l’Europe s’apprête à renoncer à son interdiction d’importer des peaux de blanchons, accusés eux aussi d’avoir de l’appétit…
Alors que l’Oregon marque au fer rouge et tue des otaries trop gourmandes
Alors qu’enfin, un appel vibrant est lancé aux nations du monde pour que l’on mette fin au pillage de la planète bleue, déclarant que « le cœur des océans est une fantastique réserve d’énergie, de protéines, de ressources génétiques. Mais c’est aussi une sorte de Far West où Etats et industries peuvent agir sans règles, en le transformant en poubelle située assez loin des côtes pour ne pas avoir à s’en soucier»…
L’exploitation frénétique des ressources marines ne connaît pas la crise.

seafood-business
Business

«Faites des affaires à l’échelle mondiale !
En présence de fournisseurs de plus de 70 pays, l’European Seafood Exposition et Seafood Processing Europe est le plus grand salon de «fruits de mer» du monde. Venez à Bruxelles pour trouver tous les poissons, fruits de mer, nouveaux produits, équipements, services et informations dont votre entreprise a besoin pour satisfaire ses clients.

25.600 acheteurs, fournisseurs, médias et autres professionnels de l’industrie de la pêche issus de plus de 140 pays ont participé à l’édition 2012 de l’European Seafood Exposition et Seafood Processing Europe».
Le succès de l’édition 20013 semble encore plus impressionnant !

seafood-china
La Chine, respectueuse des fonds marins?

Bien sûr, certains sont là pour tenter d’arrêter la boucherie.
L’association Friends of the Sea, représentée par Paolo Bray, tient un vaste stand où se tient également Mark Berman, d’Earth Island Institute.  Mark est l’un des principaux promoteurs du label Dolphin Safe,  supposé garantir que des dauphins n’ont pas été pêchés en même temps que les thons.  A ses côtés, Billo Heinzpeter Studer, de l’association suisse Fair-Fish.

dolphin_in_net

A l’extérieur, la HSUS  offre à l’entrée des petits phoques en fourrure blanche aux arrivants pressés.
Et c’est tout ? Eh oui, c’est tout !
Aucune organisation belge ou européenne n’a cru bon de se déplacer cette année pour perturber un peu la bonne marche des affaires.
Oh, bien sûr, quelques rares fournisseurs affirment que leurs produits – des êtres vivants, conscients, sensibles, il faut le rappeler – sont pêchés de manière « durable ». Mais cela ne semble pas être ici la préoccupation majeure de l’essentiel des exposants. Tant qu’il reste des poissons, des crabes ou des langoustes, pêchons -les, enrichissons-nous et après nous, les mouches…

seafood-crowd

Alors on vend !
On palabre, on noue de juteux contrats, parmi des monceaux de cadavres de poissons et de crustacés, certains encore vivants, d’autres déjà plus que morts et qui seront de toutes façons jetés à la poubelle à la fin de l’exposition.

seafood-homard2
Homards vivants

La Turquie expose des thons dont on doute fort qu’ils aient été pris selon les quotas européens.
La Patagonie vante ses espèces rares, l’Alaska chante la gloire de ses poissons si sauvages et la Chine – ah, la Chine ! – est désormais partout, exposant des concombres de mer et d’autres espèces exotiques – mais pas d’ailerons de requins, non, pas ici – tandis que marchent dans les allées des hommes en costumes stricts, le I-pad à la main, indifférents à la mort du monde…

seafood-patagonie

seafood-dead-fish

seafood-dead-fishes3

seafood-treasure2

Boycottons les « fruits de mer », partout et d’où qu’ils viennent !
Car si ceux-ci sont indispensables à la survie des phoques, otaries, orques, baleines ou dauphins, il reste toujours aux humains le choix d’être végétarien… ou d’élever des insectes !

seafood-funny

Merci à Mark Berman de m’avoir permis de découvrir l’univers policé des pilleurs d’océan.

seafood-mark-berman
Pour en savoir plus :
La mer épuisée
la souffrance des poissons

seafood-deadfish2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s