Free our last 6 dolphins in Belgium.

Débat public sur les delphinariums en Allemagne. Pourquoi pas en Belgique ?

zoo-duisburgzoo-duisburgduisburg-deaths
Dauphins morts à Duisburg
Image Monica

17 mai 2013
Le Parlement fédéral allemand vient de débattre de la question des dauphins captifs.
Sur le portail du Bundestag ouvert aux jeunes, les opinions et les  sondages s’accumulent !
A ce jour, 16 dauphins restent encore détenus dans les zoos de Nuremberg et de Duisburg. Le groupe parlementaire 90/Die Grünen Bündnis veut une interdiction totale des delphinariums dans le pays.

Ric_iPad_Duisburg_Zoo_Ger_Ortmuller_SMALL_4-12
Ric O’Barry à Duisburg

Rassemblé dans un comité d’enquête mis en place par le Bundestag, 8 experts ont défendu leurs arguments avec vigueur.
Les directeurs des 2 delphinariums, assistés de « scientifiques » chargés de défendre ces entreprises commerciales, ont déclaré que les cétacés captifs se sentaient parfaitement bien dans leurs bassins et qu’ils y vivaient plus longtemps qu’en milieu naturel.
D’autres experts ont répliqué que ces mammifères marins souffraient de la captivité et que le fait de les garder dans des piscines ne devrait plus être autorisé.

Voici les textes de ces interventions, parmi lesquelles on notera celle du Dr. Cornils Erik van Elk  (Dolfinarium Harderwijk, Pays-Bas) qui assiste également d’autres delphinariums en Europe. Son exposé fera l’objet d’un article critique ultérieur. M. van Elk est directement responsable du transfert illégal de l’orque Morgan à Loro Parque.

harderwijck-dolphin-show-roof Harderwijk

Mitmischen.de, le portail du Parlement fédéral allemand pour les jeunes, permet à ceux-ci de prendre connaissance des débats et d’y participer. La gestionnaire du site, Daniela Struckmann a mené une enquête au Dolphin House de Nuremberg tandis que son collègue Juliane Fiegler a pour sa part assisté aux discussions des experts au parlement.
Plus important encore, les enfants et les jeunes peuvent publier leurs propres opinions sur le forum de la plate-forme, échanger des idées et prendre part à un vote.

germany-child

On peut regretter que ce débat de société ne soit pas mené de la même manière dans les autres pays d’Europe.
En Belgique par exemple, où ne subsiste plus qu’un seul delphinarium, après la fermeture de celui de Walibi à Wavre, puis de celui du Zoo d’Anvers, les discussions relatives au Boudewijn Seapark de Bruges ont lieu dans le plus grand secret au sein d’un comité d’experts réuni par le Conseil du Bien-être animal en Belgique, et ce depuis 2010 (!).

Selon les informations reçues du SFP Santé Publique, la question abordée ne concerne nullement le fait de savoir s’il convient d’enfermer à vie des dauphins en bassin et de les y faire s’y reproduire, mais bien comment améliorer les normes de détention de ces malheureux, à supposer que la chose soit possible.

Le Bouwdewijn Seapark fête aujourd’hui ses 50 ans. A cette occasion, prenant de vitesses les conclusions du Conseil du Bien-être animal, il vient de rafraîchir ses vieux décors, prétend avoir renforcé son rôle pédagogique et envisage même la prochaine construction d’un lagon, le « Dolphin Bay Adventure ». Sans prendre l’avis de personne, si ce n’est celui de son propriétaire, Aspro Ocio, le géant espagnol des parcs d’attractions.

bruges-lagon

Il serait pourtant bon qu’en Belgique, un véritable débat public puisse également se tenir sur ce thème important.
Car il concerne non seulement l’avenir des 6 dauphins et de ceux qui leur succéderont mais aussi l’éducation de milliers d’écoliers. Ceux-ci sont régulièrement amenées en excursion scolaire à Bruges pour y apprendre comment l’on domestique un cétacé. Nombreux sont les parents qui souhaiteraient que ce type de spectacles anti-pédagogiques ne soient plus imposés à leurs enfants.
Il serait également souhaitable qu’à l’instar des Verts allemands, suisses ou grecs, nos partis Ecolo/Groen se souviennent que le mot « écologie » rime avec « respect de la nature ».

germany-dolphin-lagoon-nuremberg
Le lagon de Nuremberg : un étang mécanique.
lagon-mécanique


Retour en Allemagne
Dans les années 90, l’Allemagne comptait encore 9 delphinariums. Depuis, 6 d’entre eux ont fermé leurs portes, à savoir :
– Europapark Rust, à Freiburg
– Holiday Park Hassloch, à Speyer
– Phantasialand, à Bruehl
– Tierpark Hagenbeck, à Hamburg
– Hansapark Sierksdorf, à Luebeck
– Heidepark, Soltau (en automne 2008)

Les dauphins détenus dans ces 6 établissements fermés ont été transportés vers d’autres delphinariums allemands ou – dans quelques cas plus rares – exportés vers d’autres pays. Quant au delphinarium de l’Allwetterzoo de Münster, il a fermé ses portes fin 2012. En févier 2013,  Nando, Palawas et Rocco ont été déportés au Dolfinarium de Hardewijk. Et non pas libérés, comme on l’avait promis.

germany-Delfine-im-Delphinarium-Muenster


Les 2 autres delphinariums, celui du zoo de Duisburg et celui de Nuremberg sont loin d’avoir fermé.

Ils poursuivent au contraire une politique d’investissements à long terme. Les installations de Duisburg ont été récemment dotées d’un nouveau toit. Celui-ci s’était effondré une première fois il y a quelques années, laissant les dauphins exposés au froid de l’hiver germanique.

germany-duisburg-sans-toit

De son côté, Nuremberg a investi 24 milliards d’euros dans un soi-disant «lagon des dauphins ».
En outre, depuis 2011, le delphinarium offre à ses visiteurs une nouvelle attraction qui leur permet de se rapprocher des dauphins. Il prétend désormais exhiber ceux-ci dans un «environnement naturel», bien qu’il soit difficile d’imaginer qu’un bassin de béton nu puisse jamais ressembler à l’océan. Quant au lagon, il ne vaut guère mieux qu’une mare. Le zoo poursuit également des activités de delphinothérapie, à l’instar du Boudewijn Seapark à Bruges et ce, malgré le fait que les bénéfices d’une telle thérapie ne reposent sur aucune preuve scientifique.

germany-delfinarium-nuremberg
Pas vraiment l’océan

En mai 2011, la WDC remportait une victoire juridique importante.
La cour d’appel de Munich lui a en effet autorisé l’accès à toutes les données relatives aux dauphins du zoo de Nuremberg. Au fil d’interminables procédures judiciaires, les représentants du zoo avaient tenté d’empêcher que leurs archives soient examinées. On les comprend. Celles-ci ont révélé que leurs dauphins étaient massivement drogués au Valium, afin de les tenir calmes. Une pratique sans doute largement répandue ailleurs en Europe, où nul ne peut accéder aux dossiers médicaux des dauphins détenus. Ni même d’ailleurs au registre officiel – s’il existe – de leurs naissances, transferts et décès.

bruges-dolphin_bay

Publicité mensongère pour le futur lagon de Bruges

En savoir plus :
Iris est morte à Duisburg
Le delphinarium de Duisburg
Nuremberg drogue ses dauphins
Delphinariums allemands
Les débats au Bundestag

nuremberg-zoo

Une Réponse

  1. MAIS bien sur alors que leurs voisins (DANEMARK massacres leurs cousins aux iles féroé) surement pas d’ailleur pas delphinarium nul part!!

    26/05/2013 à 14:45

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s