Free our last 6 dolphins in Belgium.

LE BOUDEWIJN SEAPARK FONCTIONNE SANS PERMIS !

 ILLEGAL

Brugge, 20/06/2013
http://www.nieuwsblad.be/article/detail.aspx?articleid=DMF20130620_00630660

Nous pouvons conclure de la réponse du bourgmestre Renaat Landuyt, à la question de Paul Desender (N-VA) que le delphinarium de Bruges fonctionne sans licence légale. Renaat Landuyt indique en effet que la licence d’exploitation a pris fin le 4 juin 2013 et que le propriétaire du delphinarium n’a pas demandé un nouveau permis à la province pour le moment. http://www.renaatlanduyt.be/

Le delphinarium n’aura donc pas de licence durant toute la durée des vacances d’été car la nouvelle autorisation ne lui sera pas accordée avant la mi-septembre. Le bourgmestre a déclaré que le delphinarium fonctionnerait désormais sans permis jusqu’à l’automne.

BRUIT

Toute la question est aujourd’hui de savoir si cette licence sera reconduite et sera aussi importante que la précédente. Les normes de bruit sont souvent violés. Les habitants de Sint Michiels se sont plaints à plusieurs reprises à propos des décibels qui sortent du dôme fermé du delphinarium durant les shows, surtout pendant les week-ends.
Cela peut constituer un obstacle important à la délivrance d’un nouveau permis.


QU’EST-CE QUE LA VILLE VA DECIDER ?

En attendant, le delphinarium est donc exploité de manière illégale ! La loi est claire. La NVA ne comprend pas comment il est possible que le bourgmestre de Bruges n’intervienne pas dans cette situation.

On rappellera aussi que la puissance des décibels nuisent gravement à la santé mentale des dauphins eux-mêmes ; Cette situation avait déjà été dénoncée dans un rapport de Born Free/Endcap/WDCS en 2011 et antérieurement, dans un rapport remis au parlement par Gaia, sur base d’un rapport du Dr Toni Frohoff.
http://www.ladolphinconnection.com/Rapport_WDCS_Delphinariums_UE.pdf
http://www.dauphinlibre.be/brugestoni.htm

D’autres reproches avaient été émis quant à la valeur pédagogique des shows. Malgré les déclarations faites par le Boudewijn Seapark à l’occasion de son 50ième anniversaire, il est consternant de constater que si le décor a bien été changé – un contreplaqué peint représentant un vague paysage balnéaire remplace l’ancien port de pêche en carton en place depuis les années 1988 (suite à la destruction du delphinarium par un terrible incendie), le bassin est resté identique et la structure du dôme elle-même marque une terrible usure. En outre, les nouveaux « shows pédagoqiues » sont plus anthropomorphistes que jamais. Tout cela au mépris de la loi sur les zoos belges et de la Directive Européenne.

Des dauphins qui font bonjour de la nageoire, des dresseurs traînés par eux comme par des hors-bords ou des enfants baladés parmi les captifs dans un kayak ne sont pas des performances de nature à informer le public sur la vraie nature ou sur les cultures des dauphins sauvages.
Non seulement aucune licence ne doit être accordée à ce delphinarium sub-standard qui fait la honte à la Flandre et à la Belgique, mais plus encore, il faut envisager sa fermeture dans les plus courts délais !

3 Réponses

  1. Voilà quelque chose qu’il faudra mettre en avant dans nos revendications le 28 : que la ville ne renouvelle pas ce permis !

    21/06/2013 à 22:02

  2. Demosthene

    Pfff ! tant que la ville percevra ses « taxes », rien ne changera !!

    22/06/2013 à 22:47

  3. sanchez

    j’adore merci

    11/07/2013 à 07:07

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s