Free our last 6 dolphins in Belgium.

Le Jour du Dauphin Japonais à Bruxelles le 2/9/2013


Ric O’Barry présent à Taiji le 1/9
Ric OBarry Photo Gallery 1

Manifestation à Bruxelles: infos

Le 2 septembre 2013, à l’appel de Ric O’Barry et de Save Japan Dolphins, une manifestation pacifique se tiendra face à l’Ambassade du Japon à Bruxelles entre 12 h et 14h.
Nous aimerions que cet évènement se déroule dans le calme et le respect.
Nous suggérons que les participants se tiennent tout simplement immobiles et silencieux, le regard tourné vers les fenêtres de l’Ambassade, en tenant leur panneaux bien visibles durant au moins une heure complète.
Car c’est un hommage que nous rendrons là aux dauphins condamnés, une protestation muette comme sera leur martyr.
Lire sur ce blog : « Massacre à Taiji »

taiji-tursiops-mer-enfants-17-12-2012Adulte et enfants piégés à Taiji. Photo Cove Guardians


Il ne s’agit pas ici d’insulter le peuple japonais, dont une bonne part ignore même l’existence des massacres à Taiji et ne consomment jamais la chair des cétacés.

Il ne s’agit pas non plus de traiter d’assassins la trentaine de pêcheurs de Taiji, même si leur désinvolture face à la souffrance des dauphins a de quoi soulever le coeur. Ceux-ci gagnent leur vie exactement de la même façon que les employés de nos abattoirs industriels. Tout comme eux, ils tuent pour nourrir leur famille et ne disposent actuellement d’aucune autre alternative. Tout comme nos ouvriers d’abattoirs, ils se livrent à des actes de sadisme gratuit pour dépasser le malaise qu’ils ressentent au fond d’eux en privant de vie des êtres sensibles et pleinement conscients.

En aucune manière, répétons-le, nous ne mettons ici en cause la nation japonaise. Car à ce niveau, nous n’avons pas de leçons à lui donner. La Norvège, l’Islande et le Danemark (Iles Féroë et Groenland) massacrent également chaque année un nombre impressionnant de baleines et de petits cétacés.

Les traditions cruelles ne manquent pas non plus sous nos latitudes : corrida en France et en Espagne, combats de coqs toujours autorisés dans la région Nord-Pas de Calais, tenderie toujours pratiquée sous le manteau en Belgique, mises à mort sans étourdissement selon les rites Kasher et Hallal tolérés par la loi, etc.
L’Union européenne est donc aussi coupable que le gouvernement nippon de laisser de tels crimes se commettre dans ses eaux ou sur son territoire.

Ceux que nous condamnons en revanche, c’est l’industrie des delphinariums. Par ses achats de dauphins vivants aux chasseurs de Taiji, elle encourage ces massacres et délègue chaque année sur place ses dresseurs pour effectuer le tri entre les dauphins qui deviendront clowns et ceux qui périront de façon atroce. A cet égard, le Japon est le pays du monde qui compte le plus de delphinariums au kilomètre carré. La chose est d’autant plus insensée qu’il s’agit là d’une tradition américaine importée et que l’archipel étant entouré de mer, le whale-watching y serait accessible à tous les habitants, s’il était développé.

taiji-dauphin-flanc-pacifique-captif

Pour mémoire, les principaux delphinariums japonais, sont les suivants : Asamushi Aquarium, Aqua World Oarai, Awashima Marine Park, Dolphin Base, Dolphin Fantasy, Dolphin Farm, Dolphin Land (Daikoku), Dolphin Island (Oita), Dolphin Resort Hotel, Echizen Matsushima Aq , Enoshima Aquarium, Epson Aqua Park, Futami Sea Paradise, Inubosaki Marine Park, Iruka Park, Ise-shima Marine Leisure, Izu-Mito Sea Paradise, Japanese Dolphin Center, Joetsu Aquarium, Kagoshima City Aquarium, Kamogawa Sea World, Katsurahama Aquarium, Keikyo Aburatsubo MP, Kinosaki Marine World, Kujukushima Aquarium, Kyoto Aquarium, Marinepia Matsushima Aq, Marine World Uminonakamichi, Minamichita Beach Land, Misaki Amusement Park, Miyajima Public Aquarium, Muroto Dolphin Center, Nanki Shirahama AW, New Yashima Aquarium, Niigata City Aquarium, Noboribetsu Marine Park Nixe, Notojima Aquarium, Okinawa Churaumi Aquarium, Okinawa MRC: Motobu, Okinawa MRC: Onna, Osaka Kaiyukan Aquarium, Otaru Aquarium, Port of Nagoya Aquarium, Shimoda Floating Aquarium, Shimonoseki Municipal Aq., Shinagawa Aquarium, Suma Aqualife Park Taiji Whale Museum (TWM), TWM: Dolphin Beach, TWM: Whale Beach, Toba Aquarium, Umitago Aquarium, Yashima Sea Palace, Yokohama Hakkeijima SP.

taiji-tursiops-noyade-17-12-2012Ni la mère ni l’enfant ne survivront à cette capture

Ceux que nous condamnons, ce sont les membres de la World Association of Zoos et Aquaria (WAZA) qui ne prennent aucune mesure concrète pour mettre fin au commerce de dauphins vivants à Taiji, alors que leur association est supposée contrôler les pratiques des delphinariums et des zoos.
Rappelons que le Delphinarium de Bruges, le Parc Astérix, le Marineland d’Antibes et Planète Sauvage (mais aussi Pairi-Daiza ou le Zoo d’Anvers) sont membres de l’EAZA, qui est la branche européenne de la WAZA. Tout comme le sinistre Whale Taiji Museum est membre de la JAZA, la branche japonaise de la WAZA.

dolphinbay-same-old-trick2Bruges 2013

Ceux que nous condamnons, ce sont les responsables des Pêcheries, les instituts de pseudo-recherches baleinières et les membres du gouvernement japonais qui soutiennent ces pratiques barbares au nom de la tradition, du nationalisme et de la défense d’un archipel nippon prétendument livré aux attaques des occidentaux.

Cet appel du pied aux vieilles angoisses xénophobes ainsi qu’aux valeurs militaires de la guerre 40-45 a tout lieu d’inquiéter la démocratie… japonaise et internationale.
Le gouvernement et les médias locaux feraient mieux d’informer la population sur les risques qu’elle encourt à  consommer la viande chargée de mercure et d’autres polluants des cétacés morts. Ainsi que sur les dangers de la radioactivité à Fukushima…

Japanboy11La chair de dauphins est servie à la cantine

Ceux que nous condamnons, ce sont les responsables des compagnies aériennes, complices du transport de cétacés traumatisés vers des prisons aquatiques situées parfois aux antipodes. S’ils refusaient d’embarquer ces victimes, ils mettraient fin à une bonne part du trafic.

taiji-dauphins-avion3Les cercueils volants

Ceux que nous condamnons enfin, ce sont ceux qui se taisent, par indifférence ou par peur de déplaire à un allié économique de poids. Aucun homme politique européen, aucune télévision, aucun journal, aucune radio n’ont cru bon de dénoncer les masacres à Taiji l’an dernier. Tout au contraire, le voyage de l’actuel Roi Filip et de son épouse ont été largement relayée par la presse belge, un mois à peine avant le début des chasses !
Ne rien dire d’un crime, c’est en être complice.

belgian_prince_in_Japan

japon-reynders-missionUne bien belle mission commerciale !

Nous demandons dès lors au Gouvernement japonais qu’il mette fin à ses activités baleinières, chasses au rabatage et captures et qu’il soutienne avec tous les moyens financiers nécessaires les initiatives de whale-watching, telles qu’elles se développent à Futo ou à Toshima.

Nous demandons à la WAZA et à ses zoos et delphinariums internationaux de condamner fermement les captures à Taiji.

Nous demandons aux médias d’informer la population sur ces crimes contre la vie sauvage, qui implique de manière indirecte l’Industrie des Delphinariums, si populaire encore en France et en Belgique.

Nous demandons à nos femmes et hommes politiques d’avoir assez de cran que pour oser affronter la diplomatie nipponne, malgré les accords financiers qui nouent l’Europe et le Japon.

Et c’est pour demander cela que nous serons présents ce 2 septembre 2013 devant les portes de l’Ambassade du Japon.
Comme nous le sommes chaque année depuis 2002. Et comme nous le serons encore jusqu’à ce que ces atrocités s’achèvent.

japan-dolphin-day-Brussels-2012-photo-nath-bergrath5Photo Nath

Informations pratiques :

A l’initiative de Ric O’Barry (Save Dolphins Japan), cette manifestation internationale est organisée à Bruxelles par Y. Godefroid (Dauphins Libres / Free Dolphins Belgium, antenne belge de La Dolphin Connection France)

https://www.facebook.com/events/496877660384668/
http://dolphinproject.org/blog/post/save-japan-dolphins-campaign-parters-with-save-misty-the-dolphin-for-japan
https://www.eventleo.com/event/japan-dolphins-day-2013.whtml
http://dolphinproject.org/blog/post/report-from-japan-matt-sorum-rocks-tokyo

http://binged.it/17W2XlZ


Liste des slogans suggérés:

L’anglais est compris par l’ensemble des employés de l’ambassade. C’est pourquoi nous vous engageons à utiliser cette langue.

– PLEASE, do not harm dolphins anymore.

お願いです。もうこれ以上イルカを殺さないでください。

– « The greatness of a nation and its moral progress can be judged by the way its animals are treated”. Gandhi

– Dolphins are not emptying sea of its fish. These are the industrial fishing boats ! »

– Have mercy on dolphins : they speak, they think, they remind, they love, they plan their actions, they are non-human persons !

– Torture is never a culture. Let’s stop cruel traditions all over the world !

– On Toshima Island, fishermen have declared resident dolphins to be fully protected official citizens. Why not at Taiji ?

– In 2013, India declared dolphins to be Non-Human Persons. Why not Japan ?

– Dolphins are sick, their flesh is toxic. Do not eat them. Do help them !

– Dolphinaria are an American tradition, not a Japanese one !

– These are not dolphins that empty sea of its fish. These are the industrial fishing boats !

– Dolphins save humans. They protect them from sharks. They sometimes ask us for help. One can not kill his friends !

– Watching happy dolphins in the sea is more educative than watching sad dolphins in a pool ! »

– Let’s stop Grind in Faroe ! Let’s stop whaling in Norway and Iceland ! Let’s stop drive hunts in Taiji !

taiji-tursiops-massacre-17-12-2012

En français :

– Les dauphins sont citoyens d’honneur à Toshima. Pourquoi pas à Taiji ?

– La torture n’est pas une culture. Mettons fin aux traditions cruelles !

– Les dauphins sont malades, leur chair est toxique : ne les mangez pas. Aidez-les !

– Les delphinariums sont une tradition américaine, pas japonaise !

– Pitié pour les dauphins : ils parlent, ils pensent, ils aiment, ils ont peur de la mort !

– Ce ne sont pas les dauphins qui prennent touts les poissons. C’est la surpêche industrielle !

– Les dauphins sauvent des gens. Ils nous demandent parfois de l’aide. On ne tue pas ses amis !

PressRoom_bloody%20cove

English leaflet :

JAPAN DOLPHINS DAY 2013

An average of 20.000 dolphins are being killed every year between September and March along the Japanese coasts. At Taiji, they are chased in the ocean and driven towards the coasts by the fishermen, who are creating a wall of sound by hitting metal rods. The terrified cetaceans are then herded in the shallow waters of a little bay. A large net is closing behind them.

The « best » specimens are taken to the Dolphin Base, a floating facility of the « Taiji Whale Museum ». These enclosures made of wooden boards, of nets and barrels, are the first step of the dolphins’ captive life. After receiving a massive dose of painkillers, they will have to go through a period of « desensitization » followed by an intensive training, which is for them a critical moment as they only have 2 options : to learn to obey blindly and eat dead fish ; or to starve, exhausted and desperate. Those who survive will be sold to the local and international dolphinaria.

For the other dolphins, still imprisoned in the Bay, the slaughter begins. To avoid the observers’ eyes, the butchers are now operating behind plastic tents. The dolphins are being kept still while a long metal rod is forced into the back of their head, where their brainstem is supposed to be. The wound is then closed with a piece of wood, to avoid the blood from spilling into the water and the water from becoming red. It is only after about 10 minutes of an atrocious agony that the victim finally expires. 10 long minutes during which the dolphin can’t stop choking and shaking. These slaughtered dolphins will be sold to the Japanese supermarkets and restaurants, even though dolphin meat is known to be highly toxic and dangerous. Indeed, the dolphin, at the top of the food chain, accumulates in its body quite a significant amount of mercury and other pollutants.

With their incredibly powerful brain, dolphins are extraordinary cetaceans, who have often saved human lives. « The intellectual, social and emotional complexity of cetaceans reach such a high level that it’s impossible not to consider them as people. Each indiviual is different from another, and each one of them lives in a specific cultural and social context. As such, dolphins, porpoises and whales must be considered from now on as « not usable » by humans. » (Prof. Thomas White)

Last year, between the 1st of September 2012 and the 25th of February 2013, 1.486 dolphins from 6 different species have been captured in the Bay. 899 of them have been killed on the spot and 340 have been finally released into the sea, including 2 young Risso’s dolphins, taken away from their mother and totally unable to survive on their own. 247 dolphins have been kept alive for dolphinaria. In the last ten years alone, dolphin exports from Taiji, Japan, have gone to China, Korea, Ukraine, Egypt, Iran, Turkey, the United Arab Emirates, Thailand, Saudi Arabia, Taiwan, and the Philippines.

As bullfighting in France or Spain, these barbaric slaughters and captures, fueled by Dolphinarium Industry, do not correspond anymore to the modern Japanese culture. They must cease as soon as possible, in Futo and in Taiji. We demand that the Japanese government puts an end to these practices, and that it supports instead the development of whale watching.

Let’s recall here to everyone that Toshima Island has declared « citizens of honour » all the dolphins living in its waters.

To know more : http://savejapandolphins.org/

Editeur responsable. Y.Godefroid 399 avenue Rogier 1030 Brussels. Ne pas jeter sur la voie publique

Tract en français :

LE JOUR DU DAUPHIN JAPONAIS

Chaque année, de septembre à mars, près de 20.000 dauphins peuvent être massacrés le long des côtes japonaises. A Taiji, ceux-ci sont rabattus vers la côte à l’aide d’un mur de son créé par les pêcheurs frappant sur des tiges de métal. Terrifiés, les cétacés sont ensuite regroupés dans les eaux peu profondes de la baie. Un grand filet se referme derrière eux.

Les plus «beaux» spécimens sont amenés à la Dolphin Base, une annexe flottante du Taiji Whale Museum. Ces enclos de planches, de filets et de tonneaux ne sont que la première étape de leur vie de captifs. Après avoir reçu une dose massive de calmants, les dauphins y subissent une période de « désensibilisation » et de dressage intensif, moment critique où l’animal n’a que deux options : soit il apprend à obéir aveuglément et à manger des cadavres de poissons, soit il crève de faim, d’épuisement et de désespoir. Ceux qui survivent seront vendus aux delphinariums locaux et internationaux.

Pour les autres dauphins prisonniers de la baie, la boucherie commence. Afin d’échapper au regard des observateurs, les bouchers opèrent désormais à l’ombre de tentes en plastique. Les dauphins sont fermement maintenus tandis qu’on leur enfonce une longue tige en métal à l’arrière de la tête, à l’endroit supposé de leur tronc cérébral. La plaie est ensuite refermée avec une cheville de bois pour éviter que le sang ne se répande et que l’eau ne se colore en rouge. Un petit bouchon attaché au «tournevis» permet de récupérer l’outil s’il venait à se détacher. Ce n’est qu’au bout d’une dizaine de minutes d’une agonie atroce que la victime finit enfin par expirer. 10 longues minutes de suffocation et de tremblements. Ces dauphins massacrés sont destinés aux supermarchés et aux cantines scolaires, ou bien sont transformés en engrais ou en croquettes pour chiens. Leur chair est pourtant hautement toxique et dangereuse à consommer, du fait que ce mammifère marin, placé au sommet de la chaîne alimentaire, accumule dans son corps une quantité importante de mercure et d’autres polluants.

Doté d’un cerveau surpuissant, le dauphin est un cétacé extraordinaire qui a souvent sauvé des vies humaines. « La complexité intellectuelle, sociale et affective des cétacés atteint un niveau tel qu’il est impossible de ne pas les considérer comme d’authentiques « personnes». Chaque individu est différent d’un autre et chacun vit dans un contexte culturel et social qui lui est propre. A ce titre, dauphins, marsouins et baleines doivent être considérés désormais comme «non utilisables» par les humains ». (Prof.Thomas White)
Lors de la dernière saison de chasse 2012-2013, 1.486 dauphins de 6 espèces différentes  ont rabattus dans la baie de Taiji, Japon. 899 d’entre  eux furent tués sur place et 340, choqués ou blessés, furent rejetés en mer, dont 2 jeunes dauphins de Risso enlevés à leur mère et totalement incapables de survivre seuls. 247 furent gardés vivants pour les delphinariums (Japon, Chine,Thaïlande, Egypte, Tunisie, Ukraine, Emirats arabes et bien d’autres pays encore, dont les USA, le Canada et les Pays-bas jusque tout récemment).

Ces pratiques d’un autre âge ne correspondent plus à la culture japonaise moderne. La torture n’est jamais une culture. Nous demandons au gouvernement japonais qu’il mette fin à de telles horreurs et soutienne plutôt l’essor du whale-watching sur l’ensemble de son territoire. Rappelons que l’île de Toshima a déclaré citoyens d’honneur les dauphins qui vivent dans ses eaux.
A l’initiative de Ric O’Barry, Le Jour du Dauphin Japonais est célébré dans toutes les grandes capitales du monde, entre le 31/8 et le 2/9, y compris à Tokyo.

En savoir plus : http://www.dauphinlibre.be/japon.htm
Editeur responsable. Y.Godefroid 399 avenue Rogier 1030 Brussels. Ne pas jeter sur la voie publique

 taiji-nettoyage-bassins

Informations sur les massacres à Taiji :

https://freedolphinsbelgium.wordpress.com/2013/08/09/massacre-a-taiji-saison-2013-2014/
https://freedolphinsbelgium.wordpress.com/2013/08/17/nage-avec-les-dauphins-dans-la-baie-de-taiji/
http://www.dauphinlibre.be/japon-demo-2012.htm
http://www.dauphinlibre.be/taiji-dauphins-apres-le-massacre-la-vie%20captive.htm
http://www.dauphinlibre.be/belgique-japon-accords-commerciaux-taiji-massacre.htm

https://www.facebook.com/SeaShepherdCoveGuardiansOfficialPage
http://www.wdcs.org/stop/captivity/story_details.php?select=489
http://www.dauphinlibre.be/taiji-dauphins-apres-le-massacre-la-vie%20captive.htm
http://www2.wdcs.org/blog/index.php?/archives/653-Dolphin-Killing-Methods-in-Taiji-Who-is-Responsible.html

5 Réponses

  1. Mélia

    Bien que je sois sensible à la cause des dauphins au Japon, ne devrions-nous pas d’abord nous inquiéter de ce qu’il se passe dans NOS abattoirs ?
    Ces dauphins ont quand même une « chance », même infime, de ne pas se faire attraper et subir ces atrocités. Ici, en Belgique, des animaux naissent et vivent uniquement pour nos estomacs. Ils sont condamnés dès le début. Et pourtant, nous ne sommes même pas capables de leur donner une mort digne de ce nom. Oui, je parle bien de l’abattage rituel. Au nom de simples croyances (qui plus est, entraînent des risques sanitaires non négligeables pour notre santé), nous faisons mourir dans d’atroces souffrances ces animaux qui sont nés pour nous et uniquement pour nous.
    Je suis étudiante vétérinaire et l’expérience la plus traumatisante de toutes mes études a bien été ces Travaux Pratiques à l’abattoir. Je désire d’abord changer ce qu’il ne va pas chez nous. Et ensuite, je pourrai faire la leçon aux autres … Donner envie aux autres de changer.

    18/08/2013 à 19:53

    • L’un n’exclut pas l’autre et il ne vous aura pas échappé que je fais en effet allusion aux abattoirs dans cet article. Croyez-bien que le sort des vaches, cochons et moutons promis non nseulement à une mort atroce – surout quand elle se passe d’étourdissement, au mépris de toutes les lois sur le bien-être animal – mais également à une vie de cauchemar, m’indigne profondément. Fort heureusement, de nombreuses associations (comme GAIA ou BITE BACK en Belgique) luttent de toutes leurs forces pour mettre fin à cet éternel Treblinka, et je les soutiens dans leur combat. Cela dit, ayant eu la chance de rencontrer les dauphins libres dans leur monde durant de longues années, de me lier d’amité avec eux et de les voir dépérir en prison, j’ai décidé de me battre pour eux. Les cétacés ne sont ni japonais, ni américains, ni belges… Ils forment des peuples à part entière, des tribus et des clans régis selon des cultures dont nous découvrons seulement l’invraisemblable complexité. Aujourd’hui, nous demandons au Japon de cesser de les massacrer et des les vendre en esclavage. Demain, nous irons voir où leurs tortionnaires les ont emmené : en Tunisie, au Pakistan, en Ukraine, au Canada ? Dans le double bassin minuscule du Boudewijn Seapark, 3 des 6 dauphins survivants – et plus de 20 autres avant eux- ont été capturés dans le Golfe du Mexique avec la dernière violence. Comme à Taiji, le sang en moins mais avec les noyades.
      « Le Japon n’est pas une ïle », pourrais-je dire, il n’est pas isolé. Il alimente en dauphins captifs une bonne partie de la planète et traite ses propres prisonniers dune manière monstrueuse. En dénonçant les massacres de Taiji, nous dénonçons aussi ceux des îles Féroê ou des îles salomon, les captures à Cuba ou dans l’est extrême de la Russie. Le 28 juin dernier, nous avons réclamé à l’Union Européenne qu’elle mette fin à toute forme de captivité dans tous ses états membres. S’il n’y avait plus de delphinariums, il n’y aurait plus de massacres à Taiji. C’est aussi simple que cela. Notre regard sur les dauphins se doit d’évoluer, tout comme d’aileurs celui que nous portons sur tous les autres non-humains dotés de sensibilité et de conscience. https://freedolphinsbelgium.wordpress.com/2013/07/19/pourquoi-defendre-les-dauphins/
      Je serais très intéressé de vous entendre parler de votre expérience en abattoir, via Gmail !

      19/08/2013 à 08:15

  2. Sebastien

    Merci pour ce que vous faites pour ces pauvres animaux… L’humanité est décidément sans espoir, tant que ça rapporte… Je serai la pour manifester en tout cas. Merci

    20/08/2013 à 02:15

  3. Excellente analyse, sauf que comme tous les veganistes je ne suis pas daccord avec les travailleurs dans les abattoirs: ils n ont aucune excuse, aucune…. Il y a d autres jobs. De plus, des études ont bel et bien démontrées qu une majorité inquiétante des travailleurs dans les abatooirs ont des problèmes de type sociopathe ed sadisme.. Donc, aucune compassion avec eux, nia avec les pecheurs…même dans le capitalisme il,y a des limites pour vendre sa force de travail, et les abattoirs, la chasse et autres assassinats sont impardonables…

    28/08/2013 à 21:07

    • Sans doute. J’ai également lu quelques analyses de la psychologie de ces gens et des troubles mentaux qu’ils présentent. Beaucoup cauchemardent la nuit de ce qu’ils ont fait le jour. Il y a un turn-over terrible dans ce métier, on n’y reste pas longtemps. Je suppose que seuls les sadiques, en effet, s’y trouvent bien et demeurent.
      Je dois dire que ce n’est pas tant de cruauté dont font preuve les pêcheurs de Taiji (ils ne torturent pas sciemment leurs victimes, ils posent juste des gestes efficaces, professionnels) que leur indifférence absolue, leur total manque d’empathie à l’égard de la souffrance des dauphins. Il les traite exactement comme on traite les thons dans les filets, à qui on enfonce un crochet dans l’oeil, qu’on charge à bord et qu’on laisse crever longuement sur le pont.

      29/08/2013 à 17:46

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s