Free our last 6 dolphins in Belgium.

Bébé orque au Marineland d’Antibes : l’annonce officielle !

winnie-et-bébéWikie et son nouveau bébé

 

18 avril 2014

Et voilà ! Le « petit prince de Marineland » se nommera donc Keijo (un nom qui rappelle fâcheusement « Keiko »). Ce sirupeux publi-reportage nous dit TOUT sur ce petit esclave enjoué, qu’on n’a pas encore mis au travail. Tout, sauf le nom de son père. Car ce petit bout est né des œuvres du demi-frère de sa mère, Valentin. Eh oui ! Si l’inceste est sévèrement prohibé chez les orques libres, la captivité fait perdre aux orques leurs cultures et leurs normes sociales. Qui s’en soucie ?
De toutes façons, « Keijo » n’est pas une orque : c’est juste un produit commercial.

10 décembre 2013, 13:42
«Le Parc Marineland est heureux de vous annoncer la naissance d’un bébé orque.
Né dans la nuit du 20 au 21 novembre, le bébé d’environ 150 kilos se montre particulièrement proche de sa maman Wikie.
Réalisant régulièrement et avec succès la reproduction de dauphins, de requins gris, d’otaries, de manchots… le plus grand parc marin d’Europe a la joie d’assister à la naissance de son 6ème bébé orque.
Cet événement qui représente la 2ème génération d’orques née sur site, car la maman Wikie est née en 2001 à Marineland, conforte le succès en terme de reproduction et de sauvegarde des espèces. Nos équipes animalières et vétérinaires se relayent jour et nuit pour s’assurer de la bonne santé et du bien-être du bébé, dont le sexe sera déterminé plus tardivement. Un jeu concours sur notre page Facebook sera alors réalisé pour le choix du prénom ».

Enfin ! Il a fallu quelques semaines  au Marineland d’Antibes pour sortir du bois, mais voilà, c’est fait, la naissance du bébé de Wikie est annoncée officiellement sur la page Facebook de l’entreprise.  Le communiqué a sans doute fait l’objet d’une réflexion préalable et d’un choix de mots précis. C’est pourquoi il est intéressant de l’analyser, phrase par phrase.

1 « Le Parc Marineland est heureux de vous annoncer la naissance d’un bébé orque ».
Ce genre de carnet rose est un grand classique. Il s’agit d’abord de mettre en avant l’image d’un bébé. Le nom scientifique du petit d’un cétacé est «veau ». («calve», en anglais), ou plus généralement «petit» quand on parle de l’enfant d’un animal. Par contre, le mot «Bébé» porte en lui des connotations affectives évidentes, tétines, couches-culottes ou biberons s’associent aussitôt au concept énoncé et plus encore, à l’émouvant tableau de l’amour maternel. Le public d’ados est chauffé à blanc : il trépigne déjà devant les portes encore closes du Marineland et se réjouit d’avance de payer sa place pour contempler le merveilleux enfançon. Parques Reunidos, propriétaire du parc, peut s’attendre à un excellent chiffre d’affaires la saison prochaine.

grafico1y2Parques Reunidos : un succès commercial


2. « Né dans la nuit du 20 au 21 novembre, le bébé d’environ 150 kilos se montre particulièrement proche de sa maman Wikie ».
C’est un scoop en effet. Wikie s’occupe de son enfant et celui-ci se porte bien, à en juger par son poids. La chose n’est pas si fréquente.
Le Marineland a déjà perdu 4 de ses bébés. Par ailleurs, nombre de mères captives – orques, dauphins, grands singes, éléphants, etc. – refusent de s’occuper de leur nouveau-né.

dauphin-risso-biberon

3. « Réalisant régulièrement et avec succès la reproduction de dauphins, de requins gris, d’otaries, de manchots…, le plus grand parc marin d’Europe a la joie d’assister à la naissance de son 6ème bébé orque ».

Le Marineland d’Antibes fait se reproduire des «animaux». C’est sa mission en tant que « zoo ». En principe, il devrait s’agir d’espèces en danger, ce qui n’est pas le cas de l’épaulard, présent dans toutes les mers du monde. Et même celui-ci serait-il menacé – comme c’est le cas pour quelques communautés tribales – ce n’est certes pas la reproduction ex situ qui le protégerait. Pour des sociétés aussi complexes que celles des cétacés, où la culture et l’adaptation constante au milieu joue un si grand rôle, la seule conservation qui vaut est celle menée in situ, par la création de vastes sanctuaires marins. Par ailleurs, avec tout le respect que l’on doit au requin, sa reproduction n’implique pas non plus les mêmes enjeux affectifs et sociaux que celle des cétacés.

4. Cet événement qui représente la 2ème génération d’orques née sur site, car la maman Wikie est née en 2001 à Marineland, conforte le succès en terme de reproduction et de sauvegarde des espèces.
On ne saurait nier qu’il s’agit là d’une orque de la deuxième génération et de la plus belle espèce. Son papa, Valentin (ou Inouk ?) et sa maman, Wikie, sont en effet toutes deux des orques nées captives. Quant à dire qu’il s’agit d’une victoire en termes de sauvegarde des espèces, il y a de la marge…

En mars 2011, rappelle Elizabeth Batt dans son article « Sources hinting new orca calf born at Marineland France is inbred », Wikie a donné naissance à un veau nommé Moana. Moana aurait été conçu par insémination artificielle. Il a fait à ce titre la une de tous les journaux  pour être la première orque captive en Europe à avoir été engendrée par cette voie peu naturelle. Selon le «Daily Mail» au Royaume-Uni:

« Cette naissance fait suite à une décennie de travail mené par le parc français et le chercheur américain Todd Robeck, de SeaWorld San Antonio, Texas. Initialement, Marineland avait annoncé que Moana était une femelle.

En Juillet 2011, le parc est revenu sur ses déclarations quand il fut avéré qu’elle était en fait un mâle. Antibes conserva cependant le nom féminin, choisi par un scrutin public. La grossesse de Wikie a duré plus de 18 mois.
Le père de Moana serait Ulysse, un étalon résidant à SeaWorld San Diego (mais dont Naomi Rose de la HSUS affirme qu’il est stérile depuis 2009). SeaWorld note sur son site Internet que la durée des grossesses d’orques varie chez eux de 15,7 à 18 mois. Wikie semble doc avoir été amenée à une gestation de durée maximale.

Cela prend des mois pour dresser une orque à accepter de manière calme  une insémination artificielle. Une dose de 2 millions de spermatozoides est généralement injectée dans le vagin dela femelle pour la mettre enceinte . Dans le cas de Wikie, pas moins de 4 doses ont du être injectées dans ses ovaires ».
Quel romantisme !

collecting-semen-from-a-killer-whale-at-seaworldIl faut également dresser les mâles à se laisser masturber

Selon le «livre blanc» rédigé par la spécialiste des mammifères marins, le Dr. Naomi Rose, les orques sauvages ne donnent naissance à un enfant que tous les 5 ans. Comparez ce chiffre avec les performances de Wikie, qui a pu accoucher de deux enfants en 32 mois. Ce simple fait suffirait à expliquer la réticence de Marineland à crier victoire trop fort. Mais selon certaines rumeurs circulant sur le Web, il est plus probable que la discrétion du parc trouve son origine dans le problème de la  consanguinité.
Le père de l’enfant de Wikie serait Valentin. Selon la base de données en ligne, Ceta-Base.com, Wikie et Valentin sont en effet les enfants du même père, Kim II. La maman de Valentin est Freya, celle de Wikie, la défunte Sharkane.

On peut ainsi lire sur ZooChat.com :
« Le 20 novembre 2013, un nouvel enfant orque est né pour a seconde fois des œuvres de Wikie au Marineland Antibes. Son père est inconnu mais on soupçonne fortement qu’il s’agisse de son demi-frère, Valentin.
Cela porte le nombre de orques en captivité jusqu’à 53, et avec l’ajout récent de 8 orques sauvages capturées en Russie, ainsi que de la femelle Morgan, sauvée par le Dolfinarium de Harderwijk et des 2 deux bébés engendrés à distance par l’orque Kshamenk cette année, l’avenir de ces animaux en captivité est radieux ».

kshamenkHé ! L’avenir est radieux, Kshamenk !

Bien sûr, le nouveau-né du Marineland peut aussi avoir été conçu par Inouk, le propre frère de Wikie. Mais les dresseurs d’Antibes semblent s’accorder à dire que Valentin serait le père, car il tournait déjà beaucoup autour de Wikie.
La consanguinité reste un problème majeur pour la plupart des grands parcs. Taku, un orque au SeaWorld Orlando, a fécondé sa propre mère Katina. Celle-ci a donné naissance à la femelle Nalani en 2006. Comme l’a révélé David Kirby dans son livre « Death at SeaWorld », Nalani a le regrettable privilège d’être la première orque captive au monde entièrement consanguine.

En juin 2013, Loro Parque a annoncé la mort de la petite Vicky, 10 mois. Vicky était le second enfant de Kohana né des œuvres de son oncle. Kohana rejetta d’ailleurs les deux bébés à la naissance.

Quant à la jeune Wikie, 12 ans, elle va devoir désormais nourrir tout à la fois un jeune et un nouveau-né. Si son nouvel enfant est bien consanguin, il risque comme Vicky de graves problèmes de santé. L’attitude du Marineland s’explique mieux à la lumière de ces quelques faits et s’inscrit dans une stratégie de communication propres à tous les delphinariums : «Si nous ne reconnaissons pas les faits, alors ceux-ci ne peuvent être vrais ».
(D’après l’article d’Elizabeth batt)

wikie-moana2Wikie et Moana

5. « Nos équipes animalières et vétérinaires se relayent jour et nuit pour s’assurer de la bonne santé et du bien-être du bébé, dont le sexe sera déterminé plus tardivement. Un jeu concours sur notre page Facebook sera alors réalisé pour le choix du prénom ».

Les soins empressés de l’équipe vétérinaire est une autre constante dans le discours des delphinariums, qui finissent d’ailleurs par ressembler davantage à une clinique qu’à un zoo. Quant au jeu-concours, quel parc marin ne se livre-t-il pas à ce petit jeu mercantile destiné à fidéliser sa clientèle ? Le sexe ne sera déterminé que plus tard, ce qui est prudent mais tenons-nous prêt : d’ici peu, une nouvelle vague de propagande et d’aberrations pseudo-scientifiques sera déversée sur la tête du public.

Et l’on oubliera très vite que ce qu’on nous donne à voir est un spectacle monstrueux et indigne.
Ainsi que le suggère la parabole du livre «Un autre regard sur les zoos», imagine-t-on un seul instant que l’on puisse faire subir le même sort à des êtres humains ? Imagine-t-on que l’on fasse se reproduire une frère et sa demi-soeur de la tribu Jarawa, par exemple, une tribu au bord de l’extinction dans les Iles Andaman ? Si le Marineland en prenait soin, il enfermerait une poignée d’indigènes dans un enclos en béton nu, avec quelques jouets et des spectacles quotidiens. Devant l’enclos, un panneau indiquerait : «Jarawa, programme européen de reproduction».

Les orques libres parlent, pensent, prévoient, se souviennent, portent des noms, interdisent l’inceste et s’inventent des cultures.
Où est la différence ?

transient-orqueLire aussi :

Les orques du Marineland d’Antibes

Le Marineland d’Antibes

wikie-moanaWikie et Moana

winnie-et-bébéWikie et l’enfant de son demi-frère

10 Réponses

  1. dellisse kinette

    POURQUOI NE PAS L’APPELER BLACKFISH…??? C »EST UN JOLI NOM POUR UN BB ORQUE ISSU DE L’UNION CONSANGUINE DE SA MERE AVEC UN DE SES FRERES…IL NE VIVRA PAS BIEN LONGTEMPS DE TOUTES FACONS, VIVRE UNE VIE D ESCLAVE, DANS UN BASSIN MINUSCULE, OBLIGE DE FAIRE DES TOURS POUR DES PERSONNES STUPIDES QUI LES PRENNENT POUR DES CLOWNS ET SE NOURRIR DE POISSONS MORTS…NE LUI DONNERA PAS L’ENVIE DE VIVRE, COMME TOUS LES AUTRES QUI SONT MORTS ET DONT ON NE PARLE JAMAIS!! LES ORQUES APPARTIENNENT A L ‘OCEAN SEULEMENT.

    16/01/2014 à 14:38

    • il on rien a faire la Chaque année, environ 20 000 dauphins sont massacrés dans un véritable bain de sang dans la petite baie de Taiji au Japon. Depuis que cette tradition séculaire a été révélée au monde en 2003 par Sea Shepherd, elle suscite une hostilité grandissante. Et pourtant, l’horreur continue..
      Pour le spectacle, oui. Cette formulation peut choquer, révolter, et pourtant… Si les pêcheurs de la baie de Taiji capturent chaque année des milliers de dauphins, c’est avant tout pour satisfaire la demande qui émane des delphinariums du monde entier. Un dauphin destiné aux parcs aquatiques se revend jusqu’à 150 000 dollars ! Une vraie manne pour les pêcheurs, une activité plus que lucrative, un véritable business, entretenu par des parcs qui prétendent mener des spectacles « éducatifs »… Et dont le but avoué serait de favoriser une meilleure connaissance et une protection plus effective des dauphins et des cétacés ! Mais qu’y a-t-il d’éducatif à voir des dauphins contraints par la faim à effectuer pirouettes et pitreries ? Et surtout, comment peut-on se prétendre protecteur des dauphins sauvages quand on participe à une industrie de la captivité qui mène au massacre d’innombrables cétacés ? Sur tous les dauphins capturés dans la baie de Taiji, une toute petite partie est sélectionnée par les dresseurs des delphinariums. Ce sont seulement les plus beaux spécimens (des femelles Tursiops Truncatus, celles qui ressemblent à Flipper) qui sont épargnés pour être revendus à des prix exorbitants.

      30/03/2014 à 18:48

    • a cause de tout c’est parc qui a le droit Lhomme se croix qui il croix en un dieux qu’il ne vois pas et il vois que a cause de tout sa il ya du massacre a cause de leur parc de merde

      30/03/2014 à 18:50

  2. laetit

    Je voudrais rectifirr une erreur quand a la soit disant paternite du veau. il a ete concut par insemination artificielle tout comme moana (probablement ulises comme son frere). cordialement.

    11/03/2014 à 21:16

    • Ah bon ? D’où tenez-vous cela ? Du parc lui-même ? On peut imaginer en effet qu’ils n’aiment pas trop qu’on parle d’inceste. Des informations concordantes, en provenance des USA et de Grande Bretagne, tendent à prouver que Ulises est stérile depuis des années. Même l’orignie de Moana est contestable.
      Et encore cela serait-il, ce dont je doute. Quelle différence ? Ne pensez-vous pas qu’il est obscène d’inséminer artificiellement un mammifère marin doté de cultures et de langages et qui, en milieu naturel choisit lui-même ses partenaires ? Quel besoin avait-on d’engrosser Wikie comme une vache d’abattoir ? Je vous engage à réfléchir davantage au sort que l’on réserve à ces magnifiques créatures en les enfermant dans un bassin nu vide de tout objet et en leur imposant une vie morne et répétitive. A l’heure où la Californie – et bientôt la Floride – s’apprête à interdire la détention d’orques à SeaWorld pour des raison éthiques, à l’here où l’Inde et plusieurs autres pays dans le monde ont mis fin aux delphinariums, il serait temps que le Marineland d’Antibes et la France nous rejoignent au XXieme siècle et mettent fin à ces exhibtions d’un autre âge qui ne servent en rien les orques libres. Soyez gentille de mieux vous informer. http://www.hsi.org/assets/pdfs/orca_white_paper.pdf

      12/03/2014 à 06:40

  3. Girod

    Ce parc est à fermer d’urgence, ce qu’ils font avec ces bébés orques est inqualifiable, c’est de la maltraitance et de l’esclavagisme. Maintenant que la France est censée cesser de considérer les animaux comme des objets, il s’agit pour ce marineland de fermer ses portes, car non seulement ils considèrent « leurs » dauphins et orques comme des choses qui rapportent, mais aussi comme des esclaves. C’est répugnant !

    20/04/2014 à 07:44

  4. Pingback: Le delphinarium Marineland Antibes, Parc Astérix, Planète Sauvage et Moorea en FRANCE

  5. Bonjour à tous,

    Voici un article écrit par l’Association Planète Découverte sur la manifestation du 7 septembre qui a lieu devant le parc aquatiques d’Antibes (06)

    Les militants souhaitaient dénoncer les conditions de captivité et alerter l’opinion sur l’impact que celle ci a sur les cétacés détenus.

    Le débat doit avoir lieu pour trouver des solutions et des alternatives à cette situation qui interpelle de nombreux citoyens aujourd’hui…

    http://www.planete-decouverte.org/orquesencaptivite.html

    11/09/2014 à 16:59

    • Monique Girod

      Antibes ou la mère porteuse de nouveaux esclaves, honte sur vous ! Mais votre fin est proche !

      17/09/2014 à 15:13

  6. Pingback: Marineland répond à ses détracteurs dans un dépliant | Manipulation-Marineland

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s