Free our last 6 dolphins in Belgium.

Un bon delphinarium est un delphinarium mort

step-foodPétition contre l’avis du Conseil du Bien-être animal

« Le Conseil du bien-être animal présentera ses nouvelles recommandations pour la détention de dauphins en captivité, ce jeudi 30 janvier à 13 heures. Le conseil a créé un groupe de travail en 2011 constitué de scientifiques, d’organisations de bien-être animal et des représentants de delphinariums afin d’étudier les normes actuelles pour la détention des dauphins. Les recommandations seront exposées jeudi, en présence de madame Maya Detiège (présidente de la commission parlementaire Santé publique), de Dirk Lips (président du Conseil Bien-être animal), de Sander Vandenheul (Zoological Manager du  Boudewijn Seapark) et de Michel Vandenbosch (Président de Gaia). Après la conférence de presse, toutes les parties concernées signeront l’accord ».

brugedemo3Bruges 2004

Ce fut chose faite le lendemain :
« Ces dernières décennies, le bien-être des animaux est de plus en plus l’objet d’attention. Si les études scientifiques dans les delphinariums modernes en Europe ne peuvent démontrer un indicateur de stress clair et unanime auprès de cette espèce, il existe toutefois une demande de la société pour adapter les lieux de vie de ces animaux ». (….)
Comme s’il ne s’agissait que de stress !

bruges-demo-2012-jail

Ainsi donc, fruit amer du long combat qui nous a mené de la Grande Manifestation de 2004 devant le Boudewijn Seapark puis à la proposition de résolution de loi jamais votée interdisant tout delphinarium à l’avenir en Belgique jusqu’à deux commissions successives, de nouvelles normes minimales de bien-être sont prises pour les 6 dauphins du delphinarium de Bruges. Celles-ci permettent à l’établissement de continuer à exercer son négoce en dauphins vivants et au marché de la captivité de prospérer longtemps encore, avec son cortège d’avortements, d’enfants morts nés, de séparations, de  conflits et d’ennui.

TexTex, le père de tous les nés-captifs à Bruges, mort à Antibes pour raisons inconnues

Afin de satisfaire à la demande du public et non aux besoins des cétacés sous dôme, parfaitement heureux comme l’a prouvé une étude d’un spécialiste de la malaria et des rats de laboratoire à l’Université d’Utrecht, « le Conseil du Bien-être animal est arrivé à un compromis. Un comité d’accompagnement veillera à ce que le delphinarium respecte les accords destinés à améliorer le bien-être des dauphins, tels l’agrandissement des piscines et la mise en place d’un bassin extérieur. A court terme, le delphinarium devra actualiser son programme éducatif (avec une attention particulière portée au milieu naturel des dauphins) et offrir un environnement plus riche et plus varié. De plus, l’avis du Conseil devra être sollicité en cas d’extension de l’autorisation pour la population des dauphins ».  Un lagon extérieur ? Le directeur du cirque n’est déjà pas d’accord : c’est dangereux à cause des crottes d’oiseaux, paraît-il.

Harderwijck lagon IILe lagon aux dauphins de Harderwijk

Pouvant difficilement se vanter de son taux de reproduction, Bruges met en avant dans la presse l’âge de ses dauphins. Puck a 48 ans ! Ce qui est remarquable, car « Les dauphins ont une moyenne de vie de 10 ans en liberté et de 22 en captivité ». L’ignorance de ce responsable du Boudewijn Seapark inquiète. Les plus éminentes autorités scientifiques attestent pourtant que la moyenne d’âge d’un dauphin libre – dans de bonnes conditions – est de 40-50 ans pour les mâles et jusqu’à 63 ans et plus pour certaines femelles de la Baie de Sarasota.
Les dauphins captifs vivent plus longtemps qu’avant, c’est un fait. Les progrès de l’éthologie et de la médecine vétérinaire ont permis cette évolution. Mais la question n’est pas là.

dauphin-captureCapture des dauphins « belges » en Floride, années 80

La vraie question, c’est : quelle qualité de vie est meilleure que l’autre ? Dans la mer « terrifiante pleine de dangers sans vétérinaires » ou dans un cachot chloré, nourri au poisson mort ?

Lorsqu’on lit la vie de Beachie, on voit comment la captivité tue les fondements mêmes de la culture dauphin. Elle foule au pied les usages sociaux, le plaisir immémorial que les dauphins ont de se regrouper en bandes, de voyager par trois, de socialiser avec des centaines de personnes qu’on appelle par leur nom, de rester entre femmes en cajolant des delphineaux, de filer droit dans l’océan ou de chasser en groupe selon des techniques inventives et variées. La captivité réduit la personnalité sensible et subtile d’un cétacé à l’état de chien.

Dolphins-capture-free-disney-dolphinsAinsi furent transportés Puck, Roxanne et Beachie.

D’autres crimes peut être imputé à cette industrie du cirque aquatique. Le succès flamboyant des delphinariums à l’Est est entretenu par la bonne santé commerciale de nos propres structures. Si ça marche à  SeaWorld, ça cartonnera au Pakistan ! Là-bas, on n’a pas le temps de faire se reproduire des dauphins, bien sûr : on les achète au Japon, à Cuba, à la Russie ou aux Iles Salomon. Le turn-over est rapide. Europe et USA salivent devant cette liberté de capturer ce qu’ils veulent où ils veulent, perdue dans les années 90.

En cela, le Boudewijn Seapark, comme tous ses homologues, est co-responsable de ce qui se passe à Taiji, ne serait-ce qu’en tant que membre européen de la WAZA et de l’IMATA, qui accueillent aussi les delphinariums japonais.

Taiji-nightmare aspro-ocio-palmitosPalmitos, propriété d’Aspro Ocio

Les dauphins de Bruges doivent être transportés dans l’un des vastes bassins ensoleillés dont leur propriétaire Aspro Ocio dispose en Espagne. Le delphinarium doit être fermé. Et l’ouverture de tout autre delphinarium en Belgique doit être interdite à l’avenir.  Il en va de la survie même de cette espèce.

pakistan7-borisPakistan

Mais l’argent manque et l’exhibition de dauphins vivants est un créneau d’avenir.  Si l’industrie des pesticides continue impunément à prospérer, au détriment des abeilles et de la santé humaine, si l’esclavage humain revient en force, comment s’étonner que l’esclavage cétacéen refleurisse à nouveau  dans un monde où le Profit l’emporte sur l’Ethique ?

Le combat pour une Belgique sans delphinarium va donc bien au-delà de la seule interdiction des parcs marins. Il est aussi un combat pour la Planète et TOUS ses habitants. Et il ne prendra fin qu’avec la fin du dernier delphinarium.

cirques-ambulants-russie-1Russie aujourd’hui, Belgique hier.
walibi_dolphins
Walibi

anvers-souvenirs
Ancienne affiche du zoo d’Anvers

Lire aussi :

Pétition contre l’avis du Conseil du Bien-être animal 

AVIS DE LA COMMISSION

A PROPOS DE L’ÉLARGISSEMENT ANNONCÉ  DES INSTALLATIONS DE L’AQUARIUM DE VANCOUVER

QUEL AVENIR POUR LES DAUPHINS DE BRUGES (2005)

LE DELPHINARIUM DE BRUGES DOIT  ETRE FERME

bruges-roxanne-enfantLe bébé de Roxanne, mort à 4 jours

 SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement

Le Conseil du Bien-être animal a présenté aujourd’hui son nouvel avis sur les mesures à suivre pour les dauphins en captivité. Suite aux protestations d’organisations œuvrant pour les droits des animaux, la Chambre a approuvé une résolution appelant à la création d’une commission spéciale pour enquêter sur le bien-être des dauphins dans les delphinariums et plaidant pour un moratoire pour les delphinariums.  Le Conseil a fondé un groupe de travail en 2011 afin d’étudier les normes existantes. Ce groupe de travail a rassemblé des scientifiques, des représentants d’organisations de défense du bien-être animal et de delphinariums.

Ces dernières décennies, le bien-être des animaux est de plus en plus l’objet d’attention. Si les études scientifiques dans les delphinariums modernes en Europe ne peuvent démontrer un indicateur de stress clair et unanime auprès de cette espèce, il existe toutefois une demande de la société pour adapter les lieux de vie de ces animaux.

En Belgique, les dauphins en captivité vivent au delphinarium “Boudewijn Seapark”, à Bruges. Après de nombreuses discussions avec ce parc et les organisations œuvrant pour les droits des animaux, le Conseil du Bien-être animal est arrivé à un compromis. Un comité d’accompagnement veillera à ce que le delphinarium respecte les accords destinés à améliorer le bien-être des dauphins, tels l’agrandissement des piscines et la mise en place d’un bassin extérieur. A court terme, le delphinarium devra actualiser son programme éducatif (avec une attention particulière portée au milieu naturel des dauphins) et offrir un environnement plus riche et plus varié. De plus, l’avis du Conseil devra être sollicité en cas d’extension de l’autorisation pour la population des dauphins..

Dirk Lips, le président du Conseil du Bien-être animal, est satisfait de ce compromis. L’ASBL GAIA, qui milite pour l’intérêt des animaux, estime également qu’il s’agit d’une belle avancée, qui permettra d’améliorer les conditions de vie des dauphins dans le delphinarium brugeois. Le  compromis a été laborieux, mais honnête.

Le Conseil du Bien-être animal demande également que les normes belges existantes soient adaptées sur base de cet avis.

Vous trouverez l’avis complet et toutes les recommandations sur le site http://www.conseilbienetreanimal.be.

Contact :

Sven Heyndrickx

Porte-parole adjoint SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement 0473/83.64.90

Michel Vandenbosch

Président GAIA

0475/45.20.15

Geertrui Quaghebeur

Porte-parole Boudewijn Seapark

0478/36.62.68

10 Réponses

  1. Chantal (Belgique)

    Et sauf si la décision de fermer le delphinarium est prise, Gaïa sera complice. Oh ben oui, il fera de son mieux mais pour les dauphins, il n’y a qu’une solution, fermer cet enfer. C’est plutôt un représentant des associations qui sont la fermeture des delphinariums qu’il aurait fallu.

    29/01/2014 à 22:03

  2. Pingback: Un bon delphinarium est un delphinarium mort | kangi – lulutripkor

  3. Chantal (Belgique)

    Je suis dégoûtée par Gaïa là! J’avais déjà remarqué sur d’autres sujets qu’ils acceptaient bien vite les accomodements mais là, non, c’est pas possible! Et puis, ce sont de vrais spécialistes des dauphins qu’il aurait fallu pour les défendre! Vous par exemple.

    31/01/2014 à 01:06

  4. Très belle plume, vous savez mettre le doigt sur la problématique ! Votre site est sans aucun doute à mettre en favori !

    31/01/2014 à 13:43

  5. Godefroid Catherine

    Je voudrais signer la pétition mais je ne la trouve pas! (Contre les delphinariums!)

    03/02/2014 à 21:15

  6. On y arriveras j en suis persuadée😦

    24/04/2014 à 19:04

  7. Pingback: Le delphinarium Boudewijn Seapark en Belgique

  8. les animaux ne sont pas fait pour vivre en cage ou dans des bassins minuscule !! vous les rendez fou et malheureux !! et ça se dit aimer les animaux !! mon C …. c est juste une questions de frics !! vous êtes des gents ignoble et répugnants !

    05/08/2014 à 22:25

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s