Free our last 6 dolphins in Belgium.

Le Monde Sauvage d’Aywaille sous le regard du loup

aywaille-demo1
Toutes les photos de la démo sont de Nath
AnimaVeg

C’est la première fois, sans doute, qu’une manifestation se tient pour dénoncer les zoos en Belgique. Certes, nombre de démonstrations ont eu lieu contre le delphinarium d’Anvers puis contre celui de Bruges. Mais jamais, nous semble-t-il, l’existence même des zoos n’a été remise en question de façon globale comme elle le fut ce 15 mars 2014.

aywaille-jm-stasseJean-Michel Stasse

Cet évènement a été organisé par une toute petite et courageuse association, Wolf Eyes.
Jean Michel Stasse, son responsable, est un ancien dresseur de loups du Monde Sauvage d’Aywaille. Ce n’est pas par vengeance qu’il s’est élevé d’abord contre son ancien employeur. Mais bien pour rappeler à la mémoire publique l’invraisemblable drame qui s’est déroulé récemment aux abords de ce parc : l’abattage de sang froid de la petite Morgi.

Le décès tragique de cette panthère des neiges a secoué la Belgique. Ce crime mettait crûment en exergue les mensonges des zoos à propos de leur prétendue mission de conservation et la façon cavalière dont des espèces en grave danger d’extinction étaient traitées à Aywaille.

cage-brisée-panthère-aywailleEst-ce dans un kiosque vermoulu qu’on accueille une panthère ?

Jean-Michel, qui avait déjà eu maille à partir avec le Zoo à propos de certains loups blancs que l’on voulait euthanasier, est reparti au combat. Il a fait de Morgi l’étendard d’une revendication citoyenne aussi simple qu’éthique : « Il est temps  que les zoos changent et fassent leur vrai boulot ».

MarteLa martre en Wallonie 

Au lieu d’être un supermarché aux rayons débordant d’espèces exotiques épinglées dans leur enclos comme des papillons dans leur boîte, le zoo du futur devrait accueillir des espèces indigènes, loutres, chauve-souris, castors, loups, lynx, martres, belettes, oiseaux, batraciens, etc.

Il devrait les faire se reproduire à distance des humains en espace semi-naturels et les remettre en liberté pour repeupler nos champs et nos forêts. En visitant ces lieux, nos enfants apprendraient à respecter les animaux de chez eux, si petits soient-ils, tandis que les zoos soutiendraient financièrement les projets de sauvegarde des éléphants, des  grands singes….ou des panthères des neiges in situ .

panthère-des-neiges-libre

Mais voilà : trop sensibles aux seuls arguments économiques, le bourgmestre MR d’Aywaille, M. Dodrimont, n’a pas voulu entendre ce message réformateur. Il a interdit la manifestation, tandis que le Monde Sauvage traînait Wolf Eyes en justice et qu’il l’y traîne encore. La commune a voulu faire taire les amis des animaux. Et elle le payera cher en termes d’image publique.

Car toute la presse suit cette affaire depuis des semaines.
Toute la presse se montre impressionnée par la ténacité de Wolf Eyes et le fait qu’il ait passé outre l’interdiction du bourgmestre. Et toute la presse enfin n’a pas manqué de noter que les piliers de la défense animale en Belgique, Gaia, Bite Back, Animaux en Péril, Anima Veg, Animal Sans Toit, LRPO,  Végétik, Poils&Moustaches et Dauphins Libres, soutiennent d’un seul front Jean-Michel et Marjo dans leur juste combat.

aywaille-union-fait-la-forceUn mouvement qui se lève et que rien n’arrêtera

Reconnaissons que la manifestation  fut encadrée par une police efficace et courtoise. Mais elle fut aussi écourtée à 20 minutes et les manifestants ont été contraints de laisser par terre leurs panneaux. Le fait d’interdire un évènement de ce type est dangereux pour la démocratie.  Les citoyens doivent avoir le droit d’exprimer publiquement leurs opinions, dès lors que cela ne nuit pas à l’ordre public.  Or, sur les vastes chemins de cette magnifique campagne aux alentours du Monde Sauvage, il y avait bien peu de chances qu’une centaine de manifestants puissent menacer quoique ce soit.

DSCN0666

Chaque mois Bite Back organise une manifestation devant le Boudewijn Seapark et personne n’y trouve rien  redire. Chaque année, en septembre, j’organise une manifestation devant l’ambassade du Japon contre les massacres à Taiji. Cela fait 15 ans que la commune de Bruxelles m’accorde son feu vert.
En interdisant le rassemblement de ce jour – qui a tout de même eu lieu – la commune d’Aywaille lui a assuré son succès médiatique.

DSCN0664

Ne doutons pas que M. Dodrimont ait compris le message et qu’il s’y reprendra à deux fois avant d’interdire. Mais le parc Pari Daiza le comprendra-t-il, quand nous serons devant ses portes ? Et Forestia ?
Ce qui est sûr, c’est qu’un mouvement nouveau s’est levé face aux zoos que plus rien n’arrêtera.
Et il faut ici en remercier Wolf Eyes, « les yeux du loup » !

YG
Dauphins Libres
Free Dolphins Belgium
Pour une Belgique sans Delphinarium

Pour aider Wolf Eyes à payer ses frais de justice :
001-6369489-60 IBAN BE73 0016 3694 8960 BIC GEBABEBB

Lire aussi :

La Dernière Heure

Elle s’appelait Morgi, elle avait les yeux bleus

Le Monde Sauvage d’Aywaille

Born Free : rapport sur les zoos belges

chien-militantUn courageux chien militant à 3 pattes.
Photo Marjo 

aywaille-animal-sans-toit

aywaille-demo2

aywaille-union-fait-la-force2
aywaille-demo5

DSCN0639

aywaille-demo4
aywaille-demo3

aywaille-demo6

aywaille-final

aywaille-orang-deprime4

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s