Free our last 6 dolphins in Belgium.

Macaques berbères à Marrakech

macaque-marrakech

Photo magnet Comagreb

LA PLACE JEMAA EL FNA

– « Hé, m’sieur ! M’sieur ! Une belle photo ? »

A peine ai-je eu le temps de me retourner que quelqu’un me pose un magot sur l’épaule.

La petite guenon paraît somnolente, droguée sans doute. Sans cesse, elle lève les bras comme pour parer les coups.
Sitôt placée sur mon dos, elle urine de peur en mouillant l’arrière de mon T-shirt. Je rends le pauvre animal à son dresseur, presque aussi vite qu’il me l’a donné. Un jeune homme jusqu’ici tout sourire.

– « Et il vient d’où, ton singe ? Comment tu l’as attrapé ? Tu le gardes où ? »

–  » On le soigne bien, Ms’ieur.  Pas de problèmes ! Il vit chez nous à la maison… Il est content. Tu dois payer pour la photo, maintenant ! »

– « Mais je ne t’ai rien demandé ! C’est toi qui m’a mis ce macaque sur l’épaule ! »

– » Tu dois payer ! Ta soeur a pris la photo ! « 

C’est vrai. Et à ma demande, encore bien, pour témoigner de l’incident. Je lâche quelques dirhams.

– » Hé, c’est pas assez, ça ! C’est de la ferraille, ça ! Faut donner plus ! »

Le sourire est tombé. Et quand je commence à photographier la caisse d’où le macaque a été extrait, la colère du dresseur explose :

– « Tu ne peux pas faire ça ! T’as payé pour le singe, pas pour la cage ! Tu ne peux pas photographier ça ! »

Lire la suite sur Dauphins Libres 

Macaques-caisse2

 

macaque-cage-primategirl.files.wordpress

Photo Primategirl.

 Protestez auprès des agences de voyage et des sites de tourisme qui promeuvent ces exhibitions obscènes :
« Au Maroc, une action pourrait être menée à différents niveaux pour faire évoluer la situation :
– les pouvoirs publics en faisant respecter la Convention de Washington sur le commerce international des espèces de la faune et de la flore menacées d’extinction, que le Maroc a signée et ratifiée, ou en sensibilisant la population à la préservation de l’environnement.
– les agences de voyage, les guides touristiques pour lutter contre l’ignorance des touristes, leur complaisance, voire leur complicité.
– l’UNESCO qui, après avoir inscrit la Place Jemaa El Fna sur la liste du Patrimoine mondial, ne peut faire fi de pratiques qui seraient condamnées sous d’autres cieux.
– les ONG marocaines, encore peu nombreuses dans ce domaine d’action, qui pourraient relayer le travail déjà réalisé notamment par le WWF.
Si demain les montreurs d’animaux ou les cages remplies de tortues disparaissaient, la Place Jemaa El Fna ne perdrait en rien la fascination qu’elle exerce sur ses visiteurs. Marrakech est suffisamment riche de talents et d’histoire pour les remplacer aux côtés des musiciens, conteurs, acrobates, cracheurs de feu, et autres saltimbanques tout en préservant sa précieuse identité culturelle ».

Barbaby-ape-Place-Jemaa-el-Fna-Marrakech--1024x768

Une tradition à interdire, comme la tauromachie en France ou le massacre des dauphins au Japon.

 Maroc : Ministère de l’Environnement
http://www.environnement.gov.ma/index.php/fr/ministere

2 Réponses

  1. Chantal (Belgique)

    Les touristes! Ils ne pensent qu’à eux et à la jolie photo! Ils s’en foutent que les macaques aient l’air drogués et qu’on les sorte de mini cages qui sont en plein soleil!

    23/08/2014 à 19:57

  2. Frank Fayçal WYLLINCK

    Merci pour cette formidable article et action……………………;ZAATOUT https://www.facebook.com/zaatout.singe.magot

    13/08/2015 à 16:35

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s