Free our last 6 dolphins in Belgium.

Massacre à Taiji : saison 2014-2015

Taiji-photo-Sea-Shepherd2

L’hélice du canot mutile à dessein les dauphins piégés.

 

D’après un article de David Kirby

La chasse aux dauphins à Taiji est terminée pour cette saison.
108 dauphins Tursiops, l’espèce la plus convoitée par les delphinariums, ont été rabattus dans la baie.
Durant la saison 2012-2013, leur nombre s’élevait à 551 individus, soit comparativement, une chute extraordinaire de 80%  !

28 des ces 108 dauphins ont été tués, contre 144 la saison dernière, tandis que 41 d’entre ont été gardé vivants pour la vente aux aquariums et 39 autres ont été relâchés.

En 2014-2015, les chasseurs de Taiji ont massacré 751 dauphins de toutes les espèces, soit une baisse de 10% par rapport à la saison dernière, qui avait fait 834 morts. Ces chiffres sont communiqués par Earth Island Institute sur base des données recueillies par Cetabase et les Cove Guardians de Sea Shepherd.

Le nombre total de dauphins capturés vivants a été quant à lui divisé par 2, avec 80 individus au lieu de 158 en 2013-2014. En revanche, le nombre de dauphins libérés dans l’océan a presque doublé, de 251 à 457.

Taiji-photo-Sea-Shepherd-3

La sélection des plus beaux spécimens, qu’on arrache à leur pod.

Certains adversaires de ces chasses cruelles, rendues célèbres par le film «The Cove», lauréat d’un Oscar, ne se réjouissent pas nécessairement de la chute du nombre de prises durant cette saison, car elle peut être un indicateur des difficultés que rencontrent les populations de cétacés.

taiji-THE-SEA-SHEPHERD-CONSERVATION-SOCIETY-577

Le sang des Risso inutiles ou des globicépahles impropres à la captivité rougit la Baie de la Honte.

Mais il existe également des indices qui nous prouvent que de plus en plus de dauphins échappent aux chasses au rabattage et à la capture.

Certains d’entre eux évitent la région lors de leur migration annuelle, tandis que d’autres, qui nagent au large de Taiji, luttent de plus en plus dur pour échapper aux tueurs.
Pourquoi? Parce que les dauphins n’oublient jamais.

« Ces dauphins ont sans doute été déjà capturés précédemment, puis libérés« , ajoute Sehgal. « Ce sont des animaux extrêmement intelligents et dotés d’une mémoire puissante. Ils comprennent parfaitement ce qu’il leur arrive quand les bateaux les encerclent. Nous avons pu les voir se battre et se battre encore pendant des heures, jusqu’à ce que les pêcheurs finissent par perdre la plus grande partie du pod. C’est ainsi que pendant 30 jours consécutifs, durant une saison de chasse qui dure six mois, les bateaux sont revenus au port bredouilles, chaque soir, sans avoir réussi à attraper un seul dauphin ! »

Des activistes disent aussi que la baisse des prises de dauphins destinés à l’abattage ou aux delphinariums reflète peut-être un reflux du marché mondial pour la viande de cétacés et pour les animaux vivants.

« Cela donne à penser que les ventes de viande de dauphin diminuent en raison de notre campagne visant à sensibiliser le public local sur les dangers du mercure présent dans la chair des cétacés« , a déclaré pour sa part Earth Island Institute. En 2004, l’année où l’organisation a commencé sa campagne « Save Japan Dolphins », pas moins de 1.600 dauphins avaient été tués.

Sehgal estime également qu’une «sensibilisation plus globale » à propos de la chasse à Taiji et de ses conséquences a émoussé la demande pour les dauphins vivants.

Actuellement, environ 98 dauphins invendus sont gardés dans les installations de Taiji et leurs enclos portuaires. Cela suggère peut-être un excès de l’offre par rapport à la demande sur le marché mondial du dauphin captif. D’autres disent aussi que les naissances en bassin commencent à permettre d’éviter aux entreprises l’achat coûteux d’un dauphin sauvage.

taiji-risso-slave-pen-16-11-2012

Un dauphin de Risso se laisse mourir dans un enclos portuaire

« Le fait que les pêcheurs aient capturé moitié moins d’animaux pour la captivité par rapport à la saison dernière laisse supposer qu’ils ont moins d’acheteurs » a précise Mark Palmer, directeur associé du Earth Island’s International Marine Mammal Project.
«Mais les captures et les meurtres continueront tant que la demande pour les dauphins vivants et morts ne sera pas éradiquée. La pression doit être maintenue ».

Lire aussi
Taiji : saison 2013-2014


REACTION

Le fait que le nom de Ric O’Barry n’ait pas été mentionné une seule fois dans cet article m’avait choqué.
Mais voici Ric qui se met en boule et réagit à cet article !
« Nous ne pouvons rien dire du nombre de morts réel à Taiji cette saison, explique-t-il entre autres choses, dans la mesure où nombre de dauphins coulent déjà au large quand on les encercle. Sans parler des malheureux qu’on relâche, privés de leur famille et qui s’en vont mourir plus loin un peu plus tard, sans que personne ne prenne ces décès en compte ». Et Ric de rappeler sa propre expérience de « ravisseur de dauphins » aux USA dans les années 60, qui regardait les cadavres descendre lentement sous l’eau, tandisque le Miami Seaquairum proclamait fièrement que seulement 6 dauphins avait été capturés.

Rappelons que Ric O’Barry a 50 ans d’expérience avec les dauphins, libres et captifs, qu’il a travaillé comme dresseur de dauphins soldats pour la US Navy, qu’il se bat contre la captivité depuis 1970 sans faillir un seul jour et que sa connaissance de l’Industrie de la captivité est encyclopédique.
Takepart aurait mieux fait de prendre son avis que celui des bureaucrates de Earth Island Institute qui se sont accaparés de son site « Save Japan Dolphins » et du « Dolphin Project » original et ont le toupet de dire qu’il y a moins de captures grâce à leur action ! Quelle action ? C’est toujours Ric qu s’y collait et qui entrait en contact avec les activistes japonais, et ce jusqu’en février dernier !

http://www.takepart.com/article/2015/03/20/opinion-beneath-surface-flawed-body-count-taiji-cove-dolphins
https://freedolphinsbelgium.wordpress.com/2015/03/18/massacre-a-taiji-saison-2014-2015/

Et voici l’article de David Kirby qui rectifie le tir et reprend les propos de Ric O’Barry et rappelle qu’il se rendra en Chine au mois d’avril pour y donner des conférences sur la captivité. Un voyage à hauts risques, quand on sait que le nombre de delphinariums explose dans ce pays et remplit les poches des dignitaires du Parti Unique…
http://www.takepart.com/article/2015/03/17/record-low-number-dolphins-captured-killed-cove-japan

 


 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s