Free our last 6 dolphins in Belgium.

Au Marineland d’Antibes, les orques mâchent du béton

wikie-antibes-orque

Les dents de l’orque Wikie au Marineland d’Antibes. On y distingue nettement les trous forés à vif par une fraiseuse, pour empêcher les abcès mais qu’il faut régulièrement nettoyer avec une sorte de waterpik. Le menton de Wikie est également meurtri.


Les orques du Marineland d’Antibes ont les dents abîmées. Et ce n’est nullement le cas de toutes les orques dans le monde, comme l’affirme la vidéo 03 du Marineland d’Antibes, mais bien le triste résultat d’un comportement stéréoptypique.

John Hargrove raconte comment les orques de SeaWorld détachaient avec une sorte de frénésie obsessionnelle, des pans entiers de peinture aux murs de leurs bassins nus. Elle s’ennuyaient à ce point qu’elles pouvaient passer des heures à râper les parois avec leur dents, au point de s’en faire saigner le menton.
Il en va de même pour les dauphins, qui picorent à Antibes des morceaux de plastique au revêtement de leur lagon, sans s’abîmer les dents mais en s’empoisonnant.
C’est qu’entre deux spectacles ou deux séances de dressage, le cétacé n’a strictement rien à faire.

Bassin-orques

Voilà ce qui est supposé remplacer l’océan.


A Antibes, le fond du bassin principal est malheureusement fissuré.
De ce fait, les orques jouent avec les morceaux de béton qu’elles peuvent arracher du sol avec les dents et mâchonner à loisir. Ces fissures n’ont toujours été réparées, car il faudrait pour cela vider tout le bassin, ce qui est impossible. Les spectacles devraient être arrêtés pendant des mois, les orques relogées quelque part et perdre au final beaucoup d’argent.

Il faut pourtant savoir que ce bassin a été construit sur la nappe phréatique du Parc de Vaugrenier, qui se trouve juste derrière le Marineland et possède un étang. L’état de celui-ci s’est bien dégradé depuis la construction du grand bassin des orques.

vaugrenier

L’étang du Parc de Vaugrenier

Par un jeu de vases communiquants, l’eau de mer chlorée de Marineland remonte dans celle de l’étang, en y provoquant les lents dégâts qu’on imagine. A l’inverse, les eaux de l’étang colore parfois le bassin des orques d’une brume boueuse épaisse. La filtration est très lente au Marineland d’Antibes, par rapport à celle de SeaWorld.

kimvitre

Les eaux sombres du bassin d’Antibes

Lors de la construction du bassin, le béton n’a pas eu le temps de sécher.
Il fallait absolument accéler les travaux pour réduire les budgets, mais lorsque les flots commencèrent à remplir le bocal géant, le béton encore humide a cédé sous leurs poids.
L’eau de la nappe phréatique mêlée l’a soulevé par-dessous et c’est ainsi que des morceaux de béton continuent à se détacher régulièrement du sol, détruisant peu à peu la denture de nos orques.

Spectacle des orques au Marineland d'Antibes // Orca show in Antibes marina park

Spectacle des orques au Marineland d’Antibes // Orca show in Antibes marina park

La construction du bassin du Marineland
« Sa construction fut une entreprise titanesque.
En basculant de millénaire en l’année 2000, Marineland a effectué un bond en avant en réalisant le plus gros pari jamais pris par le parc, ni aucun autre parc européen : créer un complexe marin gigantesque pour la famille d’orques qui ne cessait de s’agrandir. Réalisé en 11 mois, ce chantier hors du commun a eu raison de nombreux défis technologiques.

Le bassin (divisé en 5 lieux de vie)
44 millions de litres d’eau de mer, le bassin principal a 11 mètres de profondeur, un peu moins dans les quatre autres bassins. Outre le bassin de spectacle, l’espace de vie des orques est constitué d’un lagon, de deux bassins de maintien et d’un bassin hôpital.

Les armatures en inox des vitres sont créées à partir des mêmes composés que ceux de la Tour Eiffel, par la société du même nom. Les vitres sont du méthacrylate* (de la famille des plastiques) bombé des deux côtés, de 17 cm d’épaisseur, de 4.60 mètres de haut et de 64 mètres de long, fabriquées spécialement aux USA.
Les gradins peuvent contenir de 3600 à 4000 personnes. La toiture est composée d’une structure analogue à celle du Stade de France.

Remplissage et filtration
Il faut 7 jours pour remplir le nouveau bassin avec le système de pompage actuel.
La station d’épuration est équivalente à celle de la ville de Nice, soit un débit de 9000m3/heure« .


Lire aussi :
Captivité des orques et dentition dégradée

 Infos : S.I.M

kiska-teeth-610x343

Plus l’ennui est profond, plus les dents se dégradent. Ici, Kiska au Marineland du Canada

 

17 Réponses

  1. Merci de nous en apprendre un peu plus chaque jour. J’ai de plus en plus de peines pour ces pauvres cétacés & j’espère que le message anti-capitivité finira par être le seul message qu’il faille entendre. Il n’y a même pas de débat à avoir, ils ne sont pas fait pour la captivité & méritent de vivre leur liberté.

    19/07/2015 à 18:43

    • kelkon

      vous préférez qu’ils bouffent vos déchet ! c’est mieux que le béton !?

      23/07/2015 à 07:29

      • Je suis sidérée par ce « non argument »…

        23/07/2015 à 18:17

      • varin

        Non je préfère qu’ils soient libres et que l’homme reprenne sa place de pion minuscule dans un univers et un espace qui ne lui appartient pas.

        25/07/2015 à 16:24

  2. Catoire Elsa

    Fermez moi ces parcs de la honte

    19/07/2015 à 20:29

  3. Marcelle

    J’en ai plus que marre de voir ces dégâts sur les orques et l’environnement . Ces gens se sont appropriés une partie de notre patrimoine mondial et non contents de ne pas en prendre soin ils esquintent tout pour se faire encore plus de fric . Je suis époustouflée de voir ces gradins remplis de débiles ignares malgré les informations que nous leur donnons . Qu’ils aillent donc nager avec les orques en colère !

    20/07/2015 à 10:36

    • gg

      Merci , je suis du même avis et je pense que l’on devrait agir serieusement …

      21/07/2015 à 15:36

  4. Pingback: Au Marineland d’Antibes, les orques mâchent du béton | Le BloGuen : science, voyage, plongée, image, art fractal...

  5. Tous ces endroits doivent fermer et que l’on rende le liberté à ces animaux et que les gens boycottent en masse ces endroits , le fric ne vaut pas l’enfermement de ces animaux

    22/07/2015 à 08:25

  6. jpd

    je ne savais pas que les architectes et les ingénieurs en hydraulique étaient aussi cons mais la preuve en plus

    24/07/2015 à 06:24

  7. Pingback: Jon Kershaw (Marineland d’Antibes) face à un média de la protection animale | Manipulation-Marineland

  8. Pingback: Marineland répond à ses détracteurs dans un dépliant | Manipulation-Marineland

  9. lempereur

    Faut absolument boycotter ces camisoles à animaux…si les gens veulent voir vivre ces animaux qu’ils participent à hauteur du prix d’entrée aux missions de protection animale afin d’enrayer ce traffic et qu’ils se réjouissent de les savoir dans leur milieu naturel
    en liberté…

    08/10/2015 à 14:47

  10. Pingback: Marineland : un parfum de scandale écologique et de gasoil flotte autour du parc antibois – Manipulation-Marineland

  11. Pingback: Ré-ouverture du Marineland, Volume 3 : Arnaud Palu, bye-bye Dubaï, Marineland aïe ! – Manipulation-Marineland

  12. Pingback: Lettre ouverte d’une militante pro-liberté à Lionel Paoli, de Nice Matin – Manipulation-Marineland

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s