Free our last 6 dolphins in Belgium.

dauphin de Risso

London Taiji Protest 2014 : la mère de toutes les manifestations !

london-taiji-demo

Le 7 novembre 2014, la plus grande manifestation jamais organisée contre les massacres de Taiji se tiendra à Londres.
Les militants des droits des animaux organisent une manifestation géante dans la capitale du Royaume Uni afin de protester contre le massacre et les captures de dauphins à Taiji ainsi qu’en d’autres lieux du Japon.
Ils dénoncent le fait que près de 20.000 dauphins et autres cétacés sont tués chaque année au nom des « traditions ancestrales », avec l’accord et le soutien du Premier Ministre japonais, M. Shinzo Abe.

Les chasses au rabattage ont lieu chaque année de septembre à mars dans la baie de Taiji. Cette année, le gouvernement japonais a autorisé la prise de 16.000 cétacés, destinés à la boucherie aussi bien qu’aux delphinariums locaux et internationaux.

Les manifestants se rassembleront le 7 novembre 2014 dès midi devant l’Ambassade du Japon à Londres pour protester contre cette prétendue « tradition » sanglante.

Taiji-cove-slaughter

Les organisateurs de la manifestation déclarent :
«Quelque 20.000 dauphins, marsouins et petites baleines sont abattus chaque année entre septembre et mars. Le gouvernement japonais prétend que les atrocités commises à Taiji font partie d’une tradition culturelle, alors que nous avons la preuve qu’il s’agit d’une entreprise axée sur le commerce des dauphins captifs. Les cétacés sont capturés, massacrés en présence de leur famille et les plus jeunes survivants, souvent blessés, sont rejetés en mer, privés de la protection de leurs proches et promis à une mort rapide.
Cette « tradition » date à peine de 40 ans, depuis l’expansion du marché du dauphin captif.

taiji-misty

La vie en captivité est sans doute un sort pire que la mort pour les dauphins de Taiji. Ici, Misty, la petite delphine qui croyait bien faire en serrant fermement sa bouée dans son rostre pour complaire aux humains. En vain, car elle était seule et personne ne se souciait d’elle.

Contrairement aux baleines, les dauphins ne disposent d’aucune protection de la part d’aucune organisation internationale, telle que la CBI. Il nous revient donc à nous, simples citoyens du monde entier, d’exiger que ces êtres profondément intelligents, dotés de cultures, de vie sociale et d’émotions similaires aux nôtres, soient enfin protégés de ces agressions abominables ».

Ric O’Barry, leader de ce combat depuis les années 70, sera présent à Londres le 7 novembre et réclamera avec l’ensemble des manifestants que des mesures sévères soient prises pour que les « petits cétacés » bénéficient enfin d’une véritable protection dans le monde entier.
On sait hélas que même si les chasses baleinières, interdites dès 1986, ont une nouvelle fois été condamnées par la communauté internationale, dans une sorte de délire autistique, le Japon persiste et signe et continue à tuer. Les massacres de grands  cétacés reprendront d’ici peu, en toute illégalité, en dépit du jugement de la Cour Internationale.

L’évènement débutera à midi.
On espère la présence d’au moins 1.000 manifestants.
Le film « The Cove » sera projeté en fin de manifestation.

Pour rejoindre la manifestation :

https://www.facebook.com/events/1545547719014679/

Embassy of Japan
101-104 Piccadilly
London W1J 7JT
United Kingdom
http://www.uk.emb-japan.go.jp/index.html
https://www.google.be/maps/place/Embassy+of+Japan/@51.50538,-0.146151,15z/data=!4m2!3m1!1s0x0:0xaa4f8b31755bd9e6

risso-october-2014-Taiji

 

taiji-risso-pod-swimming-in-blood

 

 

japon-risso-dauphin

Les rares survivants sont appelés à nager avec les touristes, dans les eaux mêmes qui ont vu mourir leur famille.

 

Lire aussi :
http://www.vegemag.fr/actualite/militants-cause-animale-reunis-paris-denoncer-massacre-dauphins-baie-taiji-3249
https://freedolphinsbelgium.wordpress.com/category/taiji/
http://www.dauphinlibre.be/japon.htm
http://www.dailymail.co.uk/news/article-2757906/Japan-slaughters-dolphins-season.html
http://www.theguardian.com/world/2014/jan/21/japanese-fishermen-begin-annual-slaughter-of-hundreds-of-dolphins
http://www.dailymail.co.uk/news/article-2543317/Mother-prized-albino-dolphin-COMMITS-SUICIDE-torn-baby-Japanese-fishermen-notorious-killing-cove.html
http://savemistythedolphin.blogspot.be/p/about-misty.html

Adresses :

Empereur du japon
information@kunaicho.go.jp

Préfecture de Taiji
E-mail: taiji@town.taiji.wakayama.jp

Premier Ministre :
commentaires en ligne
http://www.kantei.go.jp/foreign/forms/comment.html
https://form.cao.go.jp/kokusai/en_opinion-0001. html
http://www.kantei.go.jp/foreign/forms/comment.html

Ministre de la Pêche
E-mail: sinsei01densi@nm.maff.go.jp
Gouverneur de Wakayama (dont Taiji fait partie ) : Mr. Yoshiki
E-mail: e0006001@pref.wakayama.lg.jp

Fishery Agency Policy Evaluation Group à Taiji (qui contrôle les massacres) :
E-mail: sui_hyoka@nm.maff.go.jp

Delphinarium de Taiji et son DOLPHIN RESORT (où sont dressés les survivants avant expédition, notamment) :
Email: info@dolphinbase.co.jp
info@dolphinresort.jp

International Marine Animal Trainers’ Association
http://www.imata.org/ 1200 South Lake Shore Drive Chicago, IL 60605-2490 United States of America Phone: 312-692-3193 Fax: 312-939-2216 E-mail: info@imata.org
WAZA
http://www.waza.org/en/site/conservation/code-of-ethics-and-animal-welfare
Excecutive Office Carole Lecointre Marketing & Communication Officer
Phone +41 22 999 07 93 Fax +41 22 999 07 91 carole.lecointre@waza.org

Japanese Association of Zoos and Aquariums
https://www.facebook.com/jaza.official (!) http://www.jaza.jp/english5.html
Dr. Kanako Nishimoto kanako@jaza.jp

Dieter Hagmann peg close-up.jpg

Méthode douce, et de moins en moins employée, car lle entraîne une mort interminable accompagnée de paralysie d’asphyxie, d’hémorragie et d’une souffrance panique inimaginable. Jusqu’à 15 minutes d’agonie. Rien de tel qu’en bel égorgement pour les dauphins inaptes à l’esclavage.

taiji-mise-mort-sans-effusion-sang


Nage avec les dauphins dans la baie de Taiji

summer-Cove_Taiji_Swim_Risso_Train_TBaylor_2_7-13Deux dresseurs de dauphins mènent le dauphin de Risso dans les eaux de la Baie,
à la grande excitation des nageurs environnants.
Le Risso est maintenu actif grâce à des bouts de calmar.
Photographie Terran Baylor.

26 juillet 2013
Terran Baylor
Cove Monitor
Dolphin Project/Save Japan Dolphins

save-dolphins-japan

J’ai entendu un jour qu’on proposait un programme de « nage avec les dauphins » dans la baie de Taiji. Je me suis dit qu’il fallait y aller pour avoir plus d’informations.
Il y a bien des années, j’avais déjà eu l’occasion de nager avec des dauphins captifs. Je n’avais pas ressenti ce fameux «Wow !» annoncé, mais plutôt une vague de dépression et de tristesse qui m’avait envahi avec un frisson. On pourrait dire en quelque sorte que les dauphins m’avaient directement transmis leurs sentiments et que je ne les ai pas ignoré.

Le fait d’avoir assisté ici à Taiji à certaines des pires atrocités a changé à jamais ma vision de la vie et de la façon dont nous traitons les autres créatures sur cette planète.  «The Cove» ressemble toujours à morgue …

A Taiji, le programme d’été de «Nage avec les dauphins» fonctionne seulement quelques semaines, juste avant la saison de la chasse.
Je doute fortement que l’un des touristes japonais présents aient la  moindre idée de ce qui se passe réellement ici. Peut-être se diraient–ils que ce n’est pas l’endroit idéal pour faire batifoler sa famille que de le faire dans une eau qui deviendra rouge sang, comme je l’ai vu lors de la saison de chasse.

Mais le gouvernement cache la vérité au peuple japonais et permet aux chasseurs de dauphins de poursuivre en toute discrétion leur commerce sanglant.

Deux dauphins de Risso ont donc été amenés dans la Baie et contraints de nager dans un dédale des nageurs et d’objets flottants, tandis que leurs dresseurs leur donnent des bouts de calmar. Bien sûr, les dauphins font des tours : ils battent des nageoires sur la surface et les gosses hurlent de joie. Quand il n’y a pas de dresseurs pagayant sur leur kayak et l’«appât» du calmar, les dauphins passent leur temps loin du bruit et des gens qui s’éclaboussent.

Au milieu de la zone de baignade se dresse une plate-forme, amarré au fond de la mer, où les gens peuvent voir les dauphins. On permet à un dauphin de sortir travailler par une ouverture dans le filet, lequel  doit être clos la plupart du temps. Le lieu reste en effet fermé durant les heures creuses.

Le moment le plus excitant pour le public sur la plate-forme, c’est bien sûr l’heure du repas. Autrement, les dauphins n’ont pas vraiment beaucoup d’intérêt à s’approcher.

Est-ce un environnement sécurisé ? La question est très discutable. Les enfants dans l’eau sont très jeunes, certains ont à peine 5 ans, mais il n’y a là aucune sauveteur et aucune surveillance, apparemment. Outre le couple de dresseurs, qui n’est présent que lorsqu’il contrôle les dauphins hors de leur enclos pendant le temps de la nage, un chasseur-pêcheur est sur place. Sa principale fonction semble être le décomptage des nageurs.

Avoir l’occasion de « nager avec » et de voir la  « vie marine sauvage » n’est rien de plus qu’une extension d’un aquarium à poissons. Les dauphins sont réduits ici à des automates – travail contre nourriture – et toute âme sauvage a quitté leur existence.

summer-Cove_Taiji_Swim_Rissos_TBaylor_7-13Programme estival de « nage avec les dauphins » à Taiji.
On peut voir l’entrée de la Baie meurtrière sur le côté supérieur droit de la photo.
La nageoire dans la partie inférieure droite est celle de l’un des dauphins de Risso.
Photographie Terran Baylor


J’invite tout le monde à se tenir à distance de ces entreprises qui exploitent la vie marine sauvage capturée ou toute autre forme de vie intelligente. Découvrez les créatures sauvages dans leur habitat, où elles ont le droit et la capacité de ne pas travailler pour nous.

Plus nous recevons de rapports à propos d’animaux qui réagissent contre leur mode de vie en captivité, plus il devrait être clair qu’il s’agit là d’avertissements. Nous ne devrions pas garder ces êtres enfermés pour notre propre amusement.

N’allez pas croire pas que vous pourriez apprendre quoi que ce soit en visitant ces «parcs» : c’est un mensonge répandu par des organisations avides de profit, rien de plus.

summer-Cove_Taiji_Swim_Dol_Pen_TBaylor_7-13Une équipe de télévision vient filmer le programme de « nage avec les dauphins » dans la Baie.
L’enclos flottant se trouve au milieu de l’anse de
Hatakejiri où plus de 850 dauphins ont été sauvagement abattus l’automne dernier.
La nouvelle saison débute le 1 septembre.
Photographie Terran Baylor.

Une fois encore, je serai ici à Taiji pour la saison de la chasse, afin d’informer et d’avertir sur ce qui se passe en ce petit endroit sur terre. Je suis heureux que de nombreux Japonais dans tout le pays se lèvent et déclarent  que ces massacres n’ont pas de sens et devraient prendre fin. Le Japon a le plus grand nombre de delphinariums au monde. Ce sera donc un long combat que d’éduquer les gens. Nous devons commencer par les enfants. Les enfants ont permis d’arrêter la chasse baleinière en Islande pendant deux décennies, simplement parce qu’ils avaient appris le sort de Keiko (l’orque du film «Sauvez Willy ») et les efforts de ceux qui voulaient le libérer pour de vrai !

summer-DolBase_Taiji_Dol_Pen_TBaylor_7-13Un dauphin quémande l’attention de sa dresseuse, qui ne le regarde pas.
Dolphin Base, l’un des principaux centres de dressage et de vente à Taiji.
Photographie Terran Baylor.

26 juillet 2013
Un article de Terran Baylor
Cove Monitor
Save Japan Dolphins
Earth Island Institute

________________

NOTE 1: « Terran Baylor a rejoint notre groupe à Taiji en septembre dernier. Il y retourné en tant que “Cove Monitor” vers la fin de la saison au printemps.  Terran nous a généreusement fait don d’un équipement de tournage et d’argent pour nous aider à protéger les dauphins ».
Mark J. Palmer

NOTE2 : Il est possible que les deux Risso’s observés soient encore Kosmo et Kanna. Il est plus rentable en effet pour le Taiji Whale Museum de garder en vie des dauphins déjà obéissants plutôt que de payer de nouvelles heures de dressage. Mais ce ne sont pas les remplaçants qui manquent et leur vie n’a que peu de poids.

japon-risso-dauphin
En savoir plus :

https://freedolphinsbelgium.wordpress.com/2013/08/09/massacre-a-taiji-saison-2013-2014/
http://www.dauphinlibre.be/japon-cosmo-kanna-amusent-les-enfants.htm
http://www.dauphinlibre.be/japon.htm
http://savejapandolphins.org/take-action/frequently-asked-questions

PressRoom_bloody%20cove


Dauphins fous à Kujukushima

Kujukushima1

VIDEO


Cette vidéo nous montre 2 dauphins femelles qui s’extraient de leur piscine et gigotent sur le sol.

Personne ne s’en étonne. Personne ne s’en soucie. Il y a bien des gens là, qui tournent à peine la tête. Des dauphins qui s’échouent, crient et se tordent sur le béton, cela les indiffère. Aucun dresseur près d’elles. Des gradins presque vides.

En liberté, quand on s’échoue, c’est toujours pour mourir. Ici, c’est le désespoir, la folie, le manque de mouvements, la claustrophobie et l’ennui qui les pousse hors de l’eau. Car il n’y a pas nulle part où aller pour elles, pas d’abri, pas d’espace pour nager, aucun bassin arrière que l’on ne verrait pas. Il n’y a rien d’autre à faire que de tourner sans fin dans un petit bocal.

kujukushima3Voyez l’espace dont elles diposent.

Non, elles vivent là, dans la « dolphin pool » de l’Aquarium de Kujukushima, Japon, où « les visiteurs peuvent regarder nos mignons dauphins sur fond de paysage ». Cette dolphin pool est double : l’une minuscule, pour l’isolement et l’autre pour les shows, à peine plus vaste, de quelques mètres de profondeur à peine.

On les a baptisées  « Nami » et « Niha”.
Elles ont été capturées lors des chasses au rabattage à Taiji en 2009 puis maintenues dans le Taiji Holding Pen. Toutes deux avaient 3 ans lorsqu’on les a enlevées à leur mère et à leur famille, massacrées sous leurs yeux. C’étaient alors presque des bébés.
Lilly, une delphine de Risso, capturée la même année, partage leur prison. Elle aussi a du regarder ses parents mourir, noyés, broyés contre les rochers ou tués par une sorte de tournevis enfoncé dans leur nuque, juste derrière l’évent.

Kujukushima-risso2Lilly seule

taiji-risso-baby-mother1
Mère et fille avant le massacre

Toutes 3 sont les rescapées d’une boucherie insensée qu’elles n’oublieront jamais.
Cette année là, en 2009,  1.242 cétacés furent capturés à Taiji. Sur ce total, 1.122 furent mis à mort et 120 « épargnés » pour être revendus à des delphinariums locaux ou internationaux.

taiji-mise-mort-sans-effusion-sang

Une mise à mort lente et cruelle

Voilà déjà 5 ans qu’elles survivent dans les bassins miniature du Kujukushima Aquarium, loin de leur mer natale, l’esprit rempli d’images atroces, confinées pour toujours dans leur trou d’eau chloré.

Car  quoiqu’en dise SeaWorld et ses vassaux, ce que nous montre cette vidéo, c’est l’image même du mal qui frappe tous les dauphins, toutes les orques, tous les bélugas captifs, des USA jusqu’en Asie en passant par l’Europe. Même pour les nés captifs, la privation de liberté rend les cétacés fous.

Mais ici, au Kujukushima Aquarium, il n’y a pas de valium comme à Nuremberg pour calmer ces deux malheureuses. Il n’y a pas de « programme de reproduction » qui rendrait, paraît-il, nos bassins autosuffisants.  Ce n’est pas nécessaire. Nami, Nisha, Lilly n’auront jamais d’enfants. Elles décèderont sans descendance. A quoi bon s’en soucier de leur bien-être ou de leur survie ? La prochaine saison de chasse  Taiji reprend dès septembre 20013.
Toutes 3 seront remplacées par des cétacés frais.

Kujukushima-enfant

Kujukushima-enfant2
Parfois, un enfant se donne la peine de les distraire

Taiji : saison 2012-2013

Japon, l’horreur

Dauphin fou à Hong Kong

taiji-bleu-et-blanc2-20-decembre-2012