Free our last 6 dolphins in Belgium.

Dauphins au Mexique

« Dolphin Boy » : le film et les acteurs

Dolphin-boy

Une catastrophe ? Ou bien plutôt un coup monté par une compagnie américaine (Disney) à la requête d’une autre (SeaWorld) ? On sait que Sea World vient d’être esquinté par «Blackfish». Il était donc temps de prendre sa revanche et de lâcher un nouveau blockbuster après «Winter le dauphin».
Ce sera « Dolphin Boy, a true story about the healing power of nature » !

Delfinoterapiya-Ukraine
Dauphins « guérisseurs » en Ukraine

Rien de tel qu’un film à grand spectacle pour modeler les esprits et, dans le cas présent, pour les convaincre des vertus de la delphinothérapie ! La plupart des delphinariums, depuis la Russie jusqu’au Japon en passant par Bruges et les USA, pratiquent intensivement cette forme de thérapie dont la science nous dit et nous répète qu’elle est inutile dans les cas sérieux, dangereuse et infondée.

En revanche, elle permet aux delphinariums de justifier moralement la détention de dauphins clowns par les supposés bénéfices qu’ils offrent aux enfants handicapés. Avec cet argument, tout le monde craque et sanglote. Pas de contestation possible. Quoi ? Vous préféreriez le bonheur de simples animaux à celui de malheureux bambins ? Mais vous êtes un monstre !

dolphin-therapy-headsMexique

De telles séances, qui coûtent parfois des fortunes, épuisent les dauphins captifs, contraints d’être palpés plusieurs fois par jour par des hordes de mioches, mais aussi d’adultes durant d’autres sessions dûment tarifées (trainer for a day, snorkeling, toutche-touche)

Au Mexique, ils croupissent dans des eaux d’égout. Certains d’entre eux ont été capturés très loin, aux Iles Salomon et d’autres au large de Cuba. Au Japon, les détenus sont encore éclaboussés du sang de leurs parents quand on les jette dans ces piscines minuscules où des gens viendront patauger. En Russie, entre deux tournées de cirque ambulant ou un rappel sous les drapeaux de la Marine militaire, les dauphins sont priés eux aussi de guérir, et de force !

dolphin-therapy-chinaEn Chine, avec des dauphins de Taiji

dolphin-therapy-mexico-handicap
En Russie, avec des dauphins de la Mer Noire

Même au Dolphin Reef d’Eilat, que certains présentent comme le meilleur delphinarium du monde, les captifs sont soumis à des horaires précis et à des prestations régulières, quoiqu’en dise la publicité.
Certes, les conditions de vie en enclos marin – qui autorisait des sorties autrefois – sont infiniment meilleures que dans un bassin d’eau chloré sous dôme comme à Bruges.

Parmi les 8 dauphins qui bénéficient de cet environnement, 2 ont été capturés en Mer Noire.  Les autres sont nés sur place mais tous appartiennent à l’espèce Turiosps ponticus, endémique à la Mer Noire, supposément protégée par la CITES depuis 2002 et non-réhabilitable en Mer Rouge, au risque de « métissage ». C’est d’ailleurs ce qui a mis fin à leurs escapades au large et entraîné, faute de place, la réhabilitation de Pashosh et  Shandy dans les eaux de leurs ancêtres. Enfin, de manière assez paradoxale dans un contexte aussi marin, 10  dauphins sont morts dans cet établissement à des âges fort précoces.

eilat-snorhelingSnorkeling avec les dauphins d’Eilat,
caricature d’une vraie rencontre

Mais qu’importe : un gentil dauphin qui sauve un gentil malade mental, c’est le succès garanti ! On sanglotera de bonheur dans les salles et on se pressera en foule pour des guérisons miraculeuses au 4 coins du globe.

L’Industrie de la Captivité sera massivement confortée dans sa légitimité, au moment même où le Tsar Poutine, sous l’œil de tous les médias, s’apprête à sacrer ce marché d’avenir : deux  orques fraîchement capturées  et un dauphin captif porteur de la flamme seront présents aux Jeux Olympiques de Sotchi.

belugas-en-attente-de-vente-russieLes bélugas russes sont également très appréciés

Il faudrait 10 000 Blackfish pour compenser la puissance de feu de cette multinationale en pleine expansion.  Et même … La logique de croissance économique infinie et de capitalisme sauvage qui anime le marché du dauphin captif écrase tout devant elle comme un bulldozer. Elle fait brâmer d’extase les médias, étouffe la voix des critiques et ne cessera de s’enrichir jusqu’au jour où  toutes les mers auront été vidées de leurs derniers cétacés libres.

dolphin-therapy-seawater-pool-marmarisMarmaris, Turquie

Alyaexpress News :
«Walt Disney a acheté les droits d’auteur pour le documentaire «Dolphin Boy», avec l’intention d’en faire un long métrage. Le film raconte l’histoire de Morad, un adolescent arabe israélien qui a perdu sa capacité à communiquer après avoir été attaqué par ses camarades de classe, où il réapprend à communiquer avec l’aide des dauphins à Eilat. Dolphin Boy « sera pour Disney, une première acquisition du géant de l’animation en Israël. Les Studios de Walt Disney ont l’intention de transformer l’histoire en un long métrage pour enfants qui montrera que les israéliens ne font aucune différence entre les peuples et aident tous les citoyens israéliens.
Le documentaire qui a été primé et réalisé par Dani Menkin, Yonatan Nir et Judith Manassen Ramon, qui ont travaillé pendant quatre ans, après avoir entendu l’histoire de Morad.
Le jeune garçon de 16 ans de la ville arabe de Qalansawe dans le centre d’Israël, avaient cessé de parler après avoir été attaqué par ses camarades. Compte tenu de son absence de progrès, les médecins ont placé Morad dans un établissement psychiatrique.
  Au lieu de cela, son père a vendu sa ferme de cheval et se dirigea vers Eilat avec Morad, après avoir entendu que des médecins avaient la possibilité de donner une thérapie par les dauphins.  Morad a fini par rester au Dolphin Reef d’Eilat pendant quatre ans, afin d’apprendre à communiquer d’abord avec les dauphins et retrouver ensuite sa capacité à communiquer avec les gens.
Les négociations sur les droits d’acquisition à « Dolphin Boy » ont duré plus d’un an, et des contrats ont été signés cette semaine, selon Hadas Schapira, qui s’occupe des relations publiques pour le film. Le scénario adapté pour « Dolphin Boy » sera écrit par Justin Zackham, en collaboration avec Menkin, Nir et Hansen Ramon. Nir et Menkin, qui ont co-écrit et réalisé le documentaire, ont dit qu’ils étaient «heureux et excité de faire partie du grand succès du cinéma israélien et de la télévision dans le domaine international ».

On notera le fait amusant que l’image promotionnelle nous montre un éphèbe nageant avec des dauphins tachetés, une espèce absente au Dolfin Reef d’Eilat. Et que le slogan « Dolphin Boy, a true story about the healing power of nature » assimile les dauphins à la « Nature » alors qu’il s’agit d’êtres de « culture ».

dancing-dolphins-small

A lire d’urgence

La delphinothérapie met votre enfant en danger

WDC : The case against dolphin assisted therapy

DAT explained by Lori marino

Dolphin-Assisted Therapy: More Flawed Data and More Flawed Conclusions
Authors: Marino, Lori; Lilienfeld, Scott O.

eilat-therapy2Dolphin Reef Eilat
Children are enrolled for 1year programme

russie-dauphins-1

Morad – a teenager from an Arab village in the north of Israel disconnects himself from humans following a violent attack that he experienced. As a last resort before hospitalization in a Mental Institution, he is taken by his devoted father to be treated with Dolphins in Eilat. Morad starts speaking again after months of silence, but he erases his past and refuses to go home to his awaiting mother. This documentary about the devastating havoc that human violence can wreak upon the human soul, and about the healing powers of nature and of love, was filmed over the course of the past four years.

dolphins_podLaissez-les tranquilles !


Nager avec des dauphins !

swim-with-dolphin2

Bientôt les vacances !
Bon nombre de touristes préparent déjà leurs bagages et s’apprêtent à rejoindre, qui la Turquie, qui les USA ou d’autres destinations plus exotiques encore. Si la nage avec les dauphins captifs ne se pratiquent guère dans l’Union Européenne, elle fait un buzz partout ailleurs. Quoi de plus merveilleux que de serrer dans ses bras un cétacé en bassin, de se faire photographier avec lui et de revenir chez soi en clamant :
« Moi aussi, j’ai nagé avec les dauphins !».
Pourtant, derrière ces charmantes images d’Epinal, se cache une réalité plus sombre.

swim-with-dolphins-at-dolphin-cove

De prime abord, les programmes de « nage avec les dauphins » semblent être une manière amusante et sûre de se rapprocher de ces fascinantes créatures marines. Les dauphins semblent sourire alors qu’ils tirent des enfants rieurs dans des piscines sur leurs nageoires dorsales. Mais il ne faut pas chercher bien loin derrière cette façade fantaisiste pour comprendre qu’il y a quelque chose de fondamentalement inacceptable dans tous ces programmes.

Peu importe le pays où ils se trouvent, peu importe la clarté de l’eau, peu importe si les dresseurs vous affirment que leurs dauphins nagent librement quelques heures par jour, ou qu’ils vous disent combien d’argent les propriétaires de ces parcs dépensent pour prendre soin de leurs installations, ces programmes créent un environnement menaçant pour les dauphins, et parfois aussi pour leurs visiteurs humains.

Swim-with-dolphins-turkey2

La triste vérité derrière ces programmes :
Les programmes de « nage avec les dauphins » permettent aux visiteurs d’approcher des dauphins captifs dans des piscines peu profondes ou d’interagir avec eux dans des eaux plus profondes en nageant à côté d’eux ou en étant tirés par eux en s’accrochant à leurs nageoires dorsales. A l’heure actuelle, le Département américain de l’Agriculture (USDA) ne régule pas ces programmes. En conséquence, les données concernant les blessures reçues par les humains et/ou les décès de dauphins sont souvent incomplètes, avec de nombreux cas non signalés.

cetacean-ancestors

Les dauphins sont sur terre depuis des milliers d’années. Ils sont parfaitement évolués pour vivre et s’épanouir dans leur habitat naturel, l’océan, et non pas dans les limites d’un réservoir en béton construit par l’homme, ni même dans un lagon artificiel. Les statistiques relatives aux décès de dauphins durant leur capture ou de leur enfermement prouvent que les dauphins n’ont rien à faire en captivité. Il faut se rendre compte Sea World, l’une des chaînes de prisons pour cétacés parmi les plus réputées au monde, a fait état de 93 décès de dauphins entre 1971 et 2002. En moyenne, cela veut dire 3 dauphins morts par an, en supposant que tous les décès aient été comptabilisés. Si l’on extrapolait ces chiffres de façon à inclure l’ensemble des delphinariums internationaux, le nombre de dauphins morts du fait de la captivité au cours des 30 dernières années serait astronomique !

dead

Sauvage VS captif :
Les dauphins sauvages peuvent nager plus de 60 kilomètres par jour (40 miles). Ils peuvent s’accoupler, se nourrir, se chamailler et jouer avec les membres de leur groupe ou ceux de clans voisins. Ils utilisent leur écholocation pour explorer l’environnement océanique riche et diversifié.

A l’inverse, les dauphins captifs sont obligés de nager en rond sans fin dans des habitats artificiels, d’interagir avec des dauphins inconnus et avec d’autres espèces, de manger du poisson mort et de se comporter de façon non naturelle, voire parfois douloureuse. Les dauphins captifs sont aussi exposés aux infections et maladies humaines, aux bactéries et aux  produits chimiques. Ils souffrent de maux liés au stress.

dauphinespagne

Les choses auxquelles il faut être attentif dans les shows et les installations pour dauphins captifs :
* Les dauphins qui passent leur tête hors de l’eau : les dauphins captifs passent jusqu’à 80 % de leur temps à la surface de l’eau à la recherche de restes de nourriture et d’attention. Ceci est en contraste direct avec les dauphins sauvages, qui passent 80 % de leur temps sous la surface de l’eau, à jouer, chasser et explorer.

* Se laisser échouer dans le cadre du show afin que les visiteurs puissent les caresser ou les embrasser : s’ils restent dans cette position pendant une période prolongée, l’immense poids d’un dauphin sur la terre écraserait petit à petit ses organes internes. Les dauphins captifs ont été formés pour ignorer leurs instincts naturels ; les dauphins sauvages ne se laisseraient jamais échouer de cette façon.

* Faire des vocalises pour des récompenses alimentaires, hocher la tête pour dire « oui » ou « non », offrir des « poignées de main » ou faire signe aux spectateurs avec leurs nageoires pectorales : les dauphins sont entraînés pour cela par le biais de la privation de nourriture. Quand ils accomplissent un tour avec succès, ils sont récompensés avec des morceaux de poisson. Si un dauphin captif vous fait signe, c’est parce qu’il a faim, tout simplement.

* Nager en rond, en regardant constamment à travers les clôtures ou en flottant nonchalamment à la surface de l’eau : ces comportements indiquent que l’animal s’ennuie et qu’il est psychologiquement stressé. Les dauphins sauvages restent rarement tranquilles et, avec l’océan entier à leur disposition, ils n’auraient pas besoin de nager en rond.

Tous ces comportements sont des comportements contre nature qui sont adoptés par les dauphins captifs.

asterix-aya2

Un mauvais exemple…
Malheureusement, le succès commercial des programmes de « nage avec les dauphins » et le profil élevé des plus grandes installations aux Etats-Unis ont donné naissance à une légion d’opérations d’imitation dans les Caraïbes, au Mexique, en Amérique latine, en Turquie et tout autour du monde. Ces opérations et ces installations sont la force motrice derrière l’importante hausse des captures de dauphins sauvages. Or la plupart de ces nouveaux programmes ne disposent pas des fonds ni du personnel nécessaires pour s’occuper correctement des dauphins.

Peut-être que l’aspect le plus néfaste de cette industrie est l’idée fausse qu’elle continue à propager au sein du grand public.
Les programmes de « nage avec les dauphins » se présentent comme éducatifs et écologiques, voire thérapeutique ! Ils veulent se vendre aux gens qui aiment les dauphins, se soucient de la conservation des espèces et cherchent un moyen tangible d’exprimer cet intérêt. Ce que les participants à ces programmes ne réalisent pas, c’est qu’en acceptant ces programmes, ils contribuent non seulement à l’expansion de cette industrie orientée vers le profit, mais ils s’assurent aussi que les dauphins vont continuer à être capturés et à souffrir en captivité.

Swim-with-dolphins-turkey3-enfants

Vous aimez les dauphins ?
Alors n’achetez pas de billet ! Un nombre incalculable de dauphins meurent durant ces captures sauvages et notoirement violentes. Ces captures se font dans le secret, loin des yeux du public. Obtenir un chiffre précis sur le nombre de dauphins tués est donc quasiment impossible. Ce que l’on sait par contre, c’est que la capture est tellement traumatisante que les taux de mortalité des dauphins capturés sont 6 fois plus importants dans les 5 premiers jours de détention. Pour l’industrie de la captivité, ces chiffres sont acceptés comme des dépenses de fonctionnement standard, mais si cette information était imprimée dans les brochures de ces programmes, il est peu probable que les personnes qui se soucient du sort des dauphins achèteraient un billet…

swim-with-dolphin-Bites-Girl

Traduction Christelle B. 
What’s wrong with swimming with dolphins?

Lire aussi
Accidents
Dauphins captifs, dauphins féroces !
Les attaques de dauphins captifs

swim-with-dolphins-mexico