Free our last 6 dolphins in Belgium.

Articles tagués “Activisme

Coupe du Monde : des dauphins jouent au foot tous les jours !

nuremberg-zoo

A l’heure où le Mundial sature tous les médias, rappelons que les humains ne sont pas les seuls à jouer au ballon.
Des dauphins le font aussi, 2 ou 3 fois par jour, sous la contrainte de la faim et du dressage, lors de shows de cirque obscènes.

Rien qu’en Europe, dans 15 pays de l’Union, 34 delphinariums enferment plus de 300 petits cétacés, orques, dauphins, bélugas et marsouins. Ces mammifères marins nés pour l’océan libre alimentent une industrie du loisir formidablement lucrative.

dauphin-ballon
Il suffirait pourtant de modifier deux Directives européennes pour interdire à jamais ce marché criminel, qui se développe aujourd’hui dans le monde entier au prix de grandes souffrances.

Afin d’exiger de l’Union Européenne qu’elle mette fin aux delphinariums, une manifestation spectaculaire se tiendra au pied de l’Atomium le 28 juin 2014 à 14heures.

Ric O’Barry, ex-dresseur de dauphin Flipper et acteur principal du film «The Cove» sera présent en Belgique à cette occasion.

 

ric-japan-activist

Infos complémentaires :
https://freedolphinsbelgium.wordpress.com/2014/06/09/pour-une-europe-sans-delphinariums-manifestation-a-bruxelles/

 

atomium3-6-2014

Photo 1 :
En mer, aucun dauphin ne joue au ballon. Pourquoi montrer cela aux enfants ?
Ici, à Duisburg. Ivo, le joueur de foot, a été capturé en mer. Il a survécu à l’enfer du delphinarium d’Anvers avant d’échouer en Allemagne.

allemagne-duisburg1

Photo 2 :
Le delphinarium de Bruges est contraint par un avis de la Commission du Bien-être Animal d’élargir ses installations et de renforcer l’enrichissement environnemental de ses captifs. Au lieu de quoi, il acquiert aussitôt deux nouveaux dauphins et laisse mourir le vieux Beachie, malade des poumons et à moitié fou.
beachie-dolphin-scan

Photo 3 :
Cette orque du Marineland d’Antibes a les dents brisées à force de ronger les barreaux de sa cage. Il s’agit de Wikie, la mère de Moana (née par insémination artificielle) et de Keijo (né de l’inceste).

wikie-antibes-orque

Photo Hellen


A propos de la manifestation de 2013 :

http://rue89.nouvelobs.com/rue89-planete/2013/06/15/dauphins-orques-belugas-liberons-les-cetaces-captifs-243203

 

foot


Le Delphinarium de Bruges face à Bite Back

bite-back-bruges1Bite Back devant le Boudewijn Seapark

Une cinquantaine d’activistes de Bite back, une organisation de défense des droits des animaux, ont mené samedi une action à l’entrée du parc d’attractions Boudewijn Seapark de Bruges afin de dénoncer la captivité des dauphins.

« Nous ne voulons rien de moins que la fermeture » du parc, ont-ils fait savoir.
Les activistes ont distribué des tracts aux visiteurs pour les informer des conséquences qu’ont pour les dauphins la vie en captivité et la participation quotidienne à des spectacles aquatiques.

« Le dressage et les conditions de vie des dauphins les détraquent: en captivité, ils souffrent de maladies de la peau et de stress, deviennent fous et cela finit par mener à des actes d’auto-mutilation et à des comportements qui ne sont pas naturels », dénonce l’organisation. D’autres actions suivront bientôt, annonce Bite Back, qui a notamment reçu le soutien des ONG Sea Shepherd, qui a pour but la défense internationale des océans et de la vie marine, et Dauphins Libres, qui milite pour une Belgique sans delphinarium.
(Belga)

bite-back-presseLa delphine Roxanne et son dernier bébé

On notera d’abord avec étonnement que cette dépêche est illustrée par la photo de Roxanne et de son petit BS-TT-B1201, mort 4 jours après sa naissance, le 3 septembre 2012. Soit 3 enfants morts entre 2011 et 2012 pour cette malheureuse capturée en mer, et tant d’autres avant eux.

En bassin, les delphines sont comme des vaches reproductrices. On les insémine de la même manière. La loi l’autorise puisqu’elle concède aux delphinariums le statut de zoo et leur impose dès lors d’assurer la reproduction d’une espèce en danger en vue de sa sauvegarde et de son réintroduction. Le dauphin Tursiops truncatus n’est pourtant pas une espèce prioritaire selon l’IUCN et aucun né captif n’est jamais remis en mer. Quant aux recherches menées par Bruges, c’est de la plaisanterie.

bite-back-bruges9
BITE BACK est une courageuse association de défense animale qui opère principalement en Flandres et aux Pays Bas.
Elle a récemment menée une action au Dolfinarium de Hardewijk mais participait déjà à la grande manifestation de juillet 2004 devant celui de Bruges. Elle vient de lancer un site : http://www.voorvermaakzonderdieren.nl/ assorti d’une pétition.
Rappelons qu’il existe une seconde pétition en langue française sur Avaaz, adressée à Mme Laurette Onkelinx.

Il s’agit ici d’en finir avec les atermoiements de nos responsables politiques.  Depuis plus de 3 ans, une commission fédérale relative au bien-être des dauphins de Bruges discute en effet sur le fait de savoir si des cétacés enfermés toute leur vie sous un dôme obscure dans de petites piscines pleines d’eau chlorée, sont heureux.   

Octobre, c’est la morte saison qui commence. Très peu de visiteurs, des jeunes parents et leurs gosses à l’arrière, franchissant la grille du delphinarium entre une haie de manifestants. Pour nos dauphins physiquement adaptés au climat de la Floride ou des Caraïbes, une salle sombre et glacée, l’ennui atroce, les piscines vides aux murs nus parcourue sans fin, comme on marche dans sa cellule.
Comment Puck a-t-elle pu tenir si longtemps ? Et Roxanne ?
Beachie, lui, ne va pas bien. Le ciel et le vent marin du lagon de Hardewijk lui manque. Il respire mal. On le gave d’antibiotiques, avant et après le spectacle.
Yotta, qui faillit récemment mourir lorsque son bébé resta coincé mort dans son ventre, ne serait pas non plus au mieux de sa forme, selon certaines rumeurs. Et quant au Boudewijn Seapark lui-même, ce se serait encore pire.

aspro-ocio-palmitosAspro Ocio opère dans 8 pays d’Europe.

Aspro Ocio, la compagnie espagnole qui détient l’entreprise semble vouloir quitter le navire et lâcher cette attraction peu rentable et peu inventive. Qui la reprendra ?
Popsaland ? Le Studio 100 ? Pairi Daiza ? La tentation serait grande d’y investir alors des améliorations majeures dans l’environnement des dauphins, sous les applaudissements d’une foule qui voit déjà en ce zoo géant le sauveur des éléphants de cirques. Mais nous savons de source sûre que son directeur, M. Eric Domb, est un gestionnaire de parc animalier de la nouvelle génération. Il sait que son public est désormais très sensible au bien-être animal et se refuse donc à héberger des dauphins captifs.

delphinarium-de-bruges-en-ruinesLe bassin des otaries fuit : c’est la misère partout dans le parc

Studio1002
Popsaland est également un repreneur possible

Une loi récente, dont on attend les arrêtés d’application, interdit tout animal sauvage dans les cirques en Belgique. Un travail de fond mené par GAIA depuis bien des années. Cette décision n’est pas sans conséquence.
En effet, si les tigres et les lions (pourtant tous nés en captivité) ou bien les éléphants (le plus souvent capturés), ne peuvent plus être exhibés au public pour exécuter des tours, on se demande pourquoi les dauphins pourraient encore l’être.
3 des 6 prisonniers de Bruges sont nés dans le Golfe du Mexique. Les 3 autres sont nés sous le dôme obscure, zombies malades et dépressifs qui jamais de toute leur vie n’ont vu voler une mouette, entendu le ressac, ressenti la douceur du vent et du soleil ou la claque au poitrail des rouleaux que l’on fend.

Au XXième siècle, et alors que l’Inde vient de déclarer le dauphin « personne non-humaine dont la détention seule est une forme de maltraitance », la Belgique ne peut plus tolérer l’existence des delphinariums, quel qu’en soit l’attrait financier. Et il devrait en aller de même pour tous les pays d’Europe.

taiji-tursiops-massacre-17-12-2012Capture à Taiji

 

Lire aussi :

La vie de Beachie, dauphin reproducteur à Bruges (EN)

La vie de Beachie, dauphin reproducteur à Bruges (FR)

Il faut fermer le delphinarium de Bruges

Les 6 dauphins de Bruges

Pour une Europe sans delphinarium !

Bite Back contre les delphinariums

Aspro Ocio veut quitter le navire : les dresseurs sont inquiets

anneliese-and-her-son-Willem-at-BruggePhoto Arnaud Artnow

bite-back-bruges2

bite-back-bruges10

bite-back-bruges12

bite-back-bruges5

bite-back-bruges-final


Le Jour du Dauphin Japonais à Bruxelles le 2/9/2013


Ric O’Barry présent à Taiji le 1/9
Ric OBarry Photo Gallery 1

Manifestation à Bruxelles: infos

Le 2 septembre 2013, à l’appel de Ric O’Barry et de Save Japan Dolphins, une manifestation pacifique se tiendra face à l’Ambassade du Japon à Bruxelles entre 12 h et 14h.
Nous aimerions que cet évènement se déroule dans le calme et le respect.
Nous suggérons que les participants se tiennent tout simplement immobiles et silencieux, le regard tourné vers les fenêtres de l’Ambassade, en tenant leur panneaux bien visibles durant au moins une heure complète.
Car c’est un hommage que nous rendrons là aux dauphins condamnés, une protestation muette comme sera leur martyr.
Lire sur ce blog : « Massacre à Taiji »

taiji-tursiops-mer-enfants-17-12-2012Adulte et enfants piégés à Taiji. Photo Cove Guardians


Il ne s’agit pas ici d’insulter le peuple japonais, dont une bonne part ignore même l’existence des massacres à Taiji et ne consomment jamais la chair des cétacés.

Il ne s’agit pas non plus de traiter d’assassins la trentaine de pêcheurs de Taiji, même si leur désinvolture face à la souffrance des dauphins a de quoi soulever le coeur. Ceux-ci gagnent leur vie exactement de la même façon que les employés de nos abattoirs industriels. Tout comme eux, ils tuent pour nourrir leur famille et ne disposent actuellement d’aucune autre alternative. Tout comme nos ouvriers d’abattoirs, ils se livrent à des actes de sadisme gratuit pour dépasser le malaise qu’ils ressentent au fond d’eux en privant de vie des êtres sensibles et pleinement conscients.

En aucune manière, répétons-le, nous ne mettons ici en cause la nation japonaise. Car à ce niveau, nous n’avons pas de leçons à lui donner. La Norvège, l’Islande et le Danemark (Iles Féroë et Groenland) massacrent également chaque année un nombre impressionnant de baleines et de petits cétacés.

Les traditions cruelles ne manquent pas non plus sous nos latitudes : corrida en France et en Espagne, combats de coqs toujours autorisés dans la région Nord-Pas de Calais, tenderie toujours pratiquée sous le manteau en Belgique, mises à mort sans étourdissement selon les rites Kasher et Hallal tolérés par la loi, etc.
L’Union européenne est donc aussi coupable que le gouvernement nippon de laisser de tels crimes se commettre dans ses eaux ou sur son territoire.

Ceux que nous condamnons en revanche, c’est l’industrie des delphinariums. Par ses achats de dauphins vivants aux chasseurs de Taiji, elle encourage ces massacres et délègue chaque année sur place ses dresseurs pour effectuer le tri entre les dauphins qui deviendront clowns et ceux qui périront de façon atroce. A cet égard, le Japon est le pays du monde qui compte le plus de delphinariums au kilomètre carré. La chose est d’autant plus insensée qu’il s’agit là d’une tradition américaine importée et que l’archipel étant entouré de mer, le whale-watching y serait accessible à tous les habitants, s’il était développé.

taiji-dauphin-flanc-pacifique-captif

Pour mémoire, les principaux delphinariums japonais, sont les suivants : Asamushi Aquarium, Aqua World Oarai, Awashima Marine Park, Dolphin Base, Dolphin Fantasy, Dolphin Farm, Dolphin Land (Daikoku), Dolphin Island (Oita), Dolphin Resort Hotel, Echizen Matsushima Aq , Enoshima Aquarium, Epson Aqua Park, Futami Sea Paradise, Inubosaki Marine Park, Iruka Park, Ise-shima Marine Leisure, Izu-Mito Sea Paradise, Japanese Dolphin Center, Joetsu Aquarium, Kagoshima City Aquarium, Kamogawa Sea World, Katsurahama Aquarium, Keikyo Aburatsubo MP, Kinosaki Marine World, Kujukushima Aquarium, Kyoto Aquarium, Marinepia Matsushima Aq, Marine World Uminonakamichi, Minamichita Beach Land, Misaki Amusement Park, Miyajima Public Aquarium, Muroto Dolphin Center, Nanki Shirahama AW, New Yashima Aquarium, Niigata City Aquarium, Noboribetsu Marine Park Nixe, Notojima Aquarium, Okinawa Churaumi Aquarium, Okinawa MRC: Motobu, Okinawa MRC: Onna, Osaka Kaiyukan Aquarium, Otaru Aquarium, Port of Nagoya Aquarium, Shimoda Floating Aquarium, Shimonoseki Municipal Aq., Shinagawa Aquarium, Suma Aqualife Park Taiji Whale Museum (TWM), TWM: Dolphin Beach, TWM: Whale Beach, Toba Aquarium, Umitago Aquarium, Yashima Sea Palace, Yokohama Hakkeijima SP.

taiji-tursiops-noyade-17-12-2012Ni la mère ni l’enfant ne survivront à cette capture

Ceux que nous condamnons, ce sont les membres de la World Association of Zoos et Aquaria (WAZA) qui ne prennent aucune mesure concrète pour mettre fin au commerce de dauphins vivants à Taiji, alors que leur association est supposée contrôler les pratiques des delphinariums et des zoos.
Rappelons que le Delphinarium de Bruges, le Parc Astérix, le Marineland d’Antibes et Planète Sauvage (mais aussi Pairi-Daiza ou le Zoo d’Anvers) sont membres de l’EAZA, qui est la branche européenne de la WAZA. Tout comme le sinistre Whale Taiji Museum est membre de la JAZA, la branche japonaise de la WAZA.

dolphinbay-same-old-trick2Bruges 2013

Ceux que nous condamnons, ce sont les responsables des Pêcheries, les instituts de pseudo-recherches baleinières et les membres du gouvernement japonais qui soutiennent ces pratiques barbares au nom de la tradition, du nationalisme et de la défense d’un archipel nippon prétendument livré aux attaques des occidentaux.

Cet appel du pied aux vieilles angoisses xénophobes ainsi qu’aux valeurs militaires de la guerre 40-45 a tout lieu d’inquiéter la démocratie… japonaise et internationale.
Le gouvernement et les médias locaux feraient mieux d’informer la population sur les risques qu’elle encourt à  consommer la viande chargée de mercure et d’autres polluants des cétacés morts. Ainsi que sur les dangers de la radioactivité à Fukushima…

Japanboy11La chair de dauphins est servie à la cantine

Ceux que nous condamnons, ce sont les responsables des compagnies aériennes, complices du transport de cétacés traumatisés vers des prisons aquatiques situées parfois aux antipodes. S’ils refusaient d’embarquer ces victimes, ils mettraient fin à une bonne part du trafic.

taiji-dauphins-avion3Les cercueils volants

Ceux que nous condamnons enfin, ce sont ceux qui se taisent, par indifférence ou par peur de déplaire à un allié économique de poids. Aucun homme politique européen, aucune télévision, aucun journal, aucune radio n’ont cru bon de dénoncer les masacres à Taiji l’an dernier. Tout au contraire, le voyage de l’actuel Roi Filip et de son épouse ont été largement relayée par la presse belge, un mois à peine avant le début des chasses !
Ne rien dire d’un crime, c’est en être complice.

belgian_prince_in_Japan

japon-reynders-missionUne bien belle mission commerciale !

Nous demandons dès lors au Gouvernement japonais qu’il mette fin à ses activités baleinières, chasses au rabatage et captures et qu’il soutienne avec tous les moyens financiers nécessaires les initiatives de whale-watching, telles qu’elles se développent à Futo ou à Toshima.

Nous demandons à la WAZA et à ses zoos et delphinariums internationaux de condamner fermement les captures à Taiji.

Nous demandons aux médias d’informer la population sur ces crimes contre la vie sauvage, qui implique de manière indirecte l’Industrie des Delphinariums, si populaire encore en France et en Belgique.

Nous demandons à nos femmes et hommes politiques d’avoir assez de cran que pour oser affronter la diplomatie nipponne, malgré les accords financiers qui nouent l’Europe et le Japon.

Et c’est pour demander cela que nous serons présents ce 2 septembre 2013 devant les portes de l’Ambassade du Japon.
Comme nous le sommes chaque année depuis 2002. Et comme nous le serons encore jusqu’à ce que ces atrocités s’achèvent.

japan-dolphin-day-Brussels-2012-photo-nath-bergrath5Photo Nath

Informations pratiques :

A l’initiative de Ric O’Barry (Save Dolphins Japan), cette manifestation internationale est organisée à Bruxelles par Y. Godefroid (Dauphins Libres / Free Dolphins Belgium, antenne belge de La Dolphin Connection France)

https://www.facebook.com/events/496877660384668/
http://dolphinproject.org/blog/post/save-japan-dolphins-campaign-parters-with-save-misty-the-dolphin-for-japan
https://www.eventleo.com/event/japan-dolphins-day-2013.whtml
http://dolphinproject.org/blog/post/report-from-japan-matt-sorum-rocks-tokyo

http://binged.it/17W2XlZ


Liste des slogans suggérés:

L’anglais est compris par l’ensemble des employés de l’ambassade. C’est pourquoi nous vous engageons à utiliser cette langue.

– PLEASE, do not harm dolphins anymore.

お願いです。もうこれ以上イルカを殺さないでください。

– « The greatness of a nation and its moral progress can be judged by the way its animals are treated”. Gandhi

– Dolphins are not emptying sea of its fish. These are the industrial fishing boats ! »

– Have mercy on dolphins : they speak, they think, they remind, they love, they plan their actions, they are non-human persons !

– Torture is never a culture. Let’s stop cruel traditions all over the world !

– On Toshima Island, fishermen have declared resident dolphins to be fully protected official citizens. Why not at Taiji ?

– In 2013, India declared dolphins to be Non-Human Persons. Why not Japan ?

– Dolphins are sick, their flesh is toxic. Do not eat them. Do help them !

– Dolphinaria are an American tradition, not a Japanese one !

– These are not dolphins that empty sea of its fish. These are the industrial fishing boats !

– Dolphins save humans. They protect them from sharks. They sometimes ask us for help. One can not kill his friends !

– Watching happy dolphins in the sea is more educative than watching sad dolphins in a pool ! »

– Let’s stop Grind in Faroe ! Let’s stop whaling in Norway and Iceland ! Let’s stop drive hunts in Taiji !

taiji-tursiops-massacre-17-12-2012

En français :

– Les dauphins sont citoyens d’honneur à Toshima. Pourquoi pas à Taiji ?

– La torture n’est pas une culture. Mettons fin aux traditions cruelles !

– Les dauphins sont malades, leur chair est toxique : ne les mangez pas. Aidez-les !

– Les delphinariums sont une tradition américaine, pas japonaise !

– Pitié pour les dauphins : ils parlent, ils pensent, ils aiment, ils ont peur de la mort !

– Ce ne sont pas les dauphins qui prennent touts les poissons. C’est la surpêche industrielle !

– Les dauphins sauvent des gens. Ils nous demandent parfois de l’aide. On ne tue pas ses amis !

PressRoom_bloody%20cove

English leaflet :

JAPAN DOLPHINS DAY 2013

An average of 20.000 dolphins are being killed every year between September and March along the Japanese coasts. At Taiji, they are chased in the ocean and driven towards the coasts by the fishermen, who are creating a wall of sound by hitting metal rods. The terrified cetaceans are then herded in the shallow waters of a little bay. A large net is closing behind them.

The « best » specimens are taken to the Dolphin Base, a floating facility of the « Taiji Whale Museum ». These enclosures made of wooden boards, of nets and barrels, are the first step of the dolphins’ captive life. After receiving a massive dose of painkillers, they will have to go through a period of « desensitization » followed by an intensive training, which is for them a critical moment as they only have 2 options : to learn to obey blindly and eat dead fish ; or to starve, exhausted and desperate. Those who survive will be sold to the local and international dolphinaria.

For the other dolphins, still imprisoned in the Bay, the slaughter begins. To avoid the observers’ eyes, the butchers are now operating behind plastic tents. The dolphins are being kept still while a long metal rod is forced into the back of their head, where their brainstem is supposed to be. The wound is then closed with a piece of wood, to avoid the blood from spilling into the water and the water from becoming red. It is only after about 10 minutes of an atrocious agony that the victim finally expires. 10 long minutes during which the dolphin can’t stop choking and shaking. These slaughtered dolphins will be sold to the Japanese supermarkets and restaurants, even though dolphin meat is known to be highly toxic and dangerous. Indeed, the dolphin, at the top of the food chain, accumulates in its body quite a significant amount of mercury and other pollutants.

With their incredibly powerful brain, dolphins are extraordinary cetaceans, who have often saved human lives. « The intellectual, social and emotional complexity of cetaceans reach such a high level that it’s impossible not to consider them as people. Each indiviual is different from another, and each one of them lives in a specific cultural and social context. As such, dolphins, porpoises and whales must be considered from now on as « not usable » by humans. » (Prof. Thomas White)

Last year, between the 1st of September 2012 and the 25th of February 2013, 1.486 dolphins from 6 different species have been captured in the Bay. 899 of them have been killed on the spot and 340 have been finally released into the sea, including 2 young Risso’s dolphins, taken away from their mother and totally unable to survive on their own. 247 dolphins have been kept alive for dolphinaria. In the last ten years alone, dolphin exports from Taiji, Japan, have gone to China, Korea, Ukraine, Egypt, Iran, Turkey, the United Arab Emirates, Thailand, Saudi Arabia, Taiwan, and the Philippines.

As bullfighting in France or Spain, these barbaric slaughters and captures, fueled by Dolphinarium Industry, do not correspond anymore to the modern Japanese culture. They must cease as soon as possible, in Futo and in Taiji. We demand that the Japanese government puts an end to these practices, and that it supports instead the development of whale watching.

Let’s recall here to everyone that Toshima Island has declared « citizens of honour » all the dolphins living in its waters.

To know more : http://savejapandolphins.org/

Editeur responsable. Y.Godefroid 399 avenue Rogier 1030 Brussels. Ne pas jeter sur la voie publique

Tract en français :

LE JOUR DU DAUPHIN JAPONAIS

Chaque année, de septembre à mars, près de 20.000 dauphins peuvent être massacrés le long des côtes japonaises. A Taiji, ceux-ci sont rabattus vers la côte à l’aide d’un mur de son créé par les pêcheurs frappant sur des tiges de métal. Terrifiés, les cétacés sont ensuite regroupés dans les eaux peu profondes de la baie. Un grand filet se referme derrière eux.

Les plus «beaux» spécimens sont amenés à la Dolphin Base, une annexe flottante du Taiji Whale Museum. Ces enclos de planches, de filets et de tonneaux ne sont que la première étape de leur vie de captifs. Après avoir reçu une dose massive de calmants, les dauphins y subissent une période de « désensibilisation » et de dressage intensif, moment critique où l’animal n’a que deux options : soit il apprend à obéir aveuglément et à manger des cadavres de poissons, soit il crève de faim, d’épuisement et de désespoir. Ceux qui survivent seront vendus aux delphinariums locaux et internationaux.

Pour les autres dauphins prisonniers de la baie, la boucherie commence. Afin d’échapper au regard des observateurs, les bouchers opèrent désormais à l’ombre de tentes en plastique. Les dauphins sont fermement maintenus tandis qu’on leur enfonce une longue tige en métal à l’arrière de la tête, à l’endroit supposé de leur tronc cérébral. La plaie est ensuite refermée avec une cheville de bois pour éviter que le sang ne se répande et que l’eau ne se colore en rouge. Un petit bouchon attaché au «tournevis» permet de récupérer l’outil s’il venait à se détacher. Ce n’est qu’au bout d’une dizaine de minutes d’une agonie atroce que la victime finit enfin par expirer. 10 longues minutes de suffocation et de tremblements. Ces dauphins massacrés sont destinés aux supermarchés et aux cantines scolaires, ou bien sont transformés en engrais ou en croquettes pour chiens. Leur chair est pourtant hautement toxique et dangereuse à consommer, du fait que ce mammifère marin, placé au sommet de la chaîne alimentaire, accumule dans son corps une quantité importante de mercure et d’autres polluants.

Doté d’un cerveau surpuissant, le dauphin est un cétacé extraordinaire qui a souvent sauvé des vies humaines. « La complexité intellectuelle, sociale et affective des cétacés atteint un niveau tel qu’il est impossible de ne pas les considérer comme d’authentiques « personnes». Chaque individu est différent d’un autre et chacun vit dans un contexte culturel et social qui lui est propre. A ce titre, dauphins, marsouins et baleines doivent être considérés désormais comme «non utilisables» par les humains ». (Prof.Thomas White)
Lors de la dernière saison de chasse 2012-2013, 1.486 dauphins de 6 espèces différentes  ont rabattus dans la baie de Taiji, Japon. 899 d’entre  eux furent tués sur place et 340, choqués ou blessés, furent rejetés en mer, dont 2 jeunes dauphins de Risso enlevés à leur mère et totalement incapables de survivre seuls. 247 furent gardés vivants pour les delphinariums (Japon, Chine,Thaïlande, Egypte, Tunisie, Ukraine, Emirats arabes et bien d’autres pays encore, dont les USA, le Canada et les Pays-bas jusque tout récemment).

Ces pratiques d’un autre âge ne correspondent plus à la culture japonaise moderne. La torture n’est jamais une culture. Nous demandons au gouvernement japonais qu’il mette fin à de telles horreurs et soutienne plutôt l’essor du whale-watching sur l’ensemble de son territoire. Rappelons que l’île de Toshima a déclaré citoyens d’honneur les dauphins qui vivent dans ses eaux.
A l’initiative de Ric O’Barry, Le Jour du Dauphin Japonais est célébré dans toutes les grandes capitales du monde, entre le 31/8 et le 2/9, y compris à Tokyo.

En savoir plus : http://www.dauphinlibre.be/japon.htm
Editeur responsable. Y.Godefroid 399 avenue Rogier 1030 Brussels. Ne pas jeter sur la voie publique

 taiji-nettoyage-bassins

Informations sur les massacres à Taiji :

https://freedolphinsbelgium.wordpress.com/2013/08/09/massacre-a-taiji-saison-2013-2014/
https://freedolphinsbelgium.wordpress.com/2013/08/17/nage-avec-les-dauphins-dans-la-baie-de-taiji/
http://www.dauphinlibre.be/japon-demo-2012.htm
http://www.dauphinlibre.be/taiji-dauphins-apres-le-massacre-la-vie%20captive.htm
http://www.dauphinlibre.be/belgique-japon-accords-commerciaux-taiji-massacre.htm

https://www.facebook.com/SeaShepherdCoveGuardiansOfficialPage
http://www.wdcs.org/stop/captivity/story_details.php?select=489
http://www.dauphinlibre.be/taiji-dauphins-apres-le-massacre-la-vie%20captive.htm
http://www2.wdcs.org/blog/index.php?/archives/653-Dolphin-Killing-Methods-in-Taiji-Who-is-Responsible.html


SOS Delfines contre Loro Parque !

loroparque-dolphinsOu comment le delphinarium de Ténériffe tente d’étouffer toute critique
Un article de Delphine Giraud (Dolphin Connection Espagne)

LE CONTEXTE

Du 2 au 7 juillet 2013, le groupe SOS Delfines s’est rendu à Ténériffe afin d’informer habitants et touristes sur la captivité des cétacés et ses effets. L’objectif était également de recueillir des signatures pour la pétition à présenter au Ministère de l’Agriculture et de l’Environnement, en charge de zoos, afin qu’il fasse respecter son propre guide d’application de la loi relative aux zoos qui stipule que ceux-ci “ne devraient pas consentir l’utilisation de leur animaux pour la réalisation de spectacles ou autres représentations de cirques”.

SOS Delfines avait bien préparé sa campagne, envoyant de nombreux communiqués de presse. Les médias des Canaries se sont donc fait écho de la campagne et de son message, comme par exemple dans « La Voix de Ténérife » :

« L’opération a été un succès selon SOS Delfines, qui a publié sur sa page de Facebook le communiqué suivant:
6 jours, 4 plages, 600 signatures contre les spectacles utilisant les dauphins et orques, plus de 2.000 personnes informées et 2 plaintes portées par le Loro Parque. La campagne de SOS Delfines a été un succès, grâce à vous !

Du 2 au 7 Juillet, SOS Delfines a installé une tente d’information sur les problèmes des cétacés captifs sur les plages du Camisón, Troya, Las Vistas et Los Cristianos au sud de Ténériffe. Ayant pour fin d’offrir à locaux et touristes de l’information sur la souffrance des dauphins et des orques en captivité, l’objectif a été plus que rempli. Plus de 2.000 personnes ont obtenu un flyer et un cadeau avec la web de SOS Delfines en 5 langues, et 600 ont signé pour demander plus de respect envers ses animaux ».

Aussitôt, 2 plaintes ont été déposées par le Loro Parque… Il semble évidemment que la campagne n’a pas plu à tout le monde…

esclavagistes-loro-parque

Le propriétaire de Loro Parque, Wolfgang Kiessling (à droite) avec
Brad Andrews, Chief Zoological Officer de SeaWorld (à gauche).

LA PRESSE EN PARLE

Article publié par AquiSurInfo, journal online local du sud de l’île de Ténériffe :
Loro Parque tente de freiner la campagne de SOS Delfines à Ténériffe Sud

* Un notaire commandité par Loro Parque s’est présenté sur le stand d’information installé sur la plage Los Cristianos pour exiger la rectification des déclarations sur la souffrance des cétacés captifs dans des parques comme le leur.

* En outre, la Police Local de Arona a informé la porte-parole de SOS Delfines que l’entreprise avait déposé une plainte.

* Les volontaires de SOS Delfines, heureuses de l’appui reçu à Ténériffe Sud, demeurent tranquilles face aux actions de Loro Parque.

Succès complet de la campagne d’information et de collecte de signatures de SOS Delfines dans le sud de Ténériffe: la population locale et touristique s’implique pour appuyer la pétition demandant que le Ministère de l’Environnement applique le guide d’application de la Loi sur les Zoos et qu’ils cessent d’utiliser les animaux captifs pour la réalisation de spectacles de cirque. L’un des trois parcs ténériffiens contre lesquels pointe cette initiative, le Loro Parque, s’est senti visé par les critiques de SOS Delfines contre la captivité des cétacés.

Pour l’instant, le parc a exigé via la voie notariale que la porte-parole de cette plateforme à l’échelle nationale et internationale, Jennifer Berengueras, se rétracte de ses déclarations faites au journal « La Voix de Ténériffe » sur la souffrance, le stress et la tristesse des cétacés en captivité et sur les réactions agressives que cela provoque, citant en exemple la mort d’un entraîneur attaqué par une orque du Loro Parque en 2009.

Loroparque-alexis-martinezAlexis Martinez fut tué par Keto

Cette sommation a été remise jeudi par un notaire. Les services juridiques de SOS Delfines, à qui Jennifer Berengueras a transmis cette mise en demeure, ont décidé de l’ignorer, nous explique-t-elle. “Tout ce que nous disons repose sur des études scientifiques et nous n’avons donc rien à rectifier”, conclut-elle.

Il semble que Loro Parque ignorait que les-dites déclarations n’avaient pas seulement été publiées seulement par le journal en question, mais aussi par AquíSur et dans un grand nombre de medias nationaux et internationaux qui ont reçu le communiqué de presse de SOS Delfines et qui ne subissent pas l’influence du parapluie publicitaire de parcs de cétacés comme le leur.

De plus, hier, nous raconte Berengueras, la Police Locale de Arona lui a demandé de présenter toutes les autorisations d’occupation de la voie publique par le point d’information installé et, alors qu’elle vérifiait que tout était en règle, l’a informée du fait que cette installation avait fait l’objet d’une plainte. « Nous avons tous les permis et autorisations nécessaires, aussi bien ceux du Littoral que ceux de la Mairie de Arona, et ils ne vont donc pas nous faire taire non plus avec ça”.

SOS Delfines sera sur la plage de Los Cristianos jusqu’à aujourd’hui dimanche.

sos-delfines

La tente de SOS Delfines restera donc installée en bord de mer selon le calendrier prévu. La porte-parole de la campagne d’information et de collecte de signatures en défense des cétacés explique qu’ils se situeront sur le marché de Los Cristianos jusqu’à 14h aujourd’hui (dernier jour de la campagne).

En ce qui concerne la réponse de la population locale et touristique, la porte-parole de la plateforme souligne que l’appui “est impressionnant”. Elle explique qu’ “il n’est pas nécessaire d’inciter les gens à signer ni de les convaincre. Aussi bien les habitants que les touristes viennent à nous et nous offre leur appui” ce qui est, nous indique-t-elle “spécialement gratifiant, parce que cela démontre un grand degré de prise de conscience par rapport à la souffrance des cétacés en captivité”.

loro-parque-orcas-pool

ESPAGNE ET CANARIES : RECORD EN DAUPHINS CAPTIFS

Cette initiative naît de la collaboration de plusieurs organisations de protection des animaux et de la vie marine, nationales et internationales, pour informer les habitants de la zone et les touristes de la souffrance des cétacés en captivité. Elle se développe en Espagne car ce pays est le pays européen avec le plus de cétacés captifs (90 dauphins, 2 belugas et 6 orques dans 11 centres différents).

Et les Canaries sont la deuxième communauté autonome d’Espagne avec le plus grand nombre de cétacés en captivité (25 dauphins et 6 orques), derrière la région de Valence, raison pour laquelle la plateforme considère fondamental informer dans des zones comme le sud de Ténériffe.

Sur Ténériffe, ils nous ont indiqué que des 21 dauphins captifs sur l’île “9 d’entre eux – plus 3 de 7 qui sont morts ces dernières années – ont été capturés à l’état sauvage”.

“Il y a 3 semaines, l’orque Vicky de Loro Parque est morte, âgée de 10 mois à peine, mettant en évidence le manque de bien-être et les difficultés d’adaptation de ces animaux aux conditions de la captivité, même pour ceux nés dans les zoos et les delphinariums”, explique Berengueras.

orque-vivky-loro-parque-digital-journal

Elle ajoute qu’en 2009, une orque de Loro Parque a attaqué mortellement son entraîneur. Cette attaque, et de nombreuses autres qui ont fréquemment lieu dans ces parcs, poursuit la représentante de SOS Delfines, démontrent l’état de stress dont souffrent ces animaux. Et elle commente que pour réduire l’agressivité de ces animaux, l’administration de tranquillisants et d’hormones et une pratique fréquente.

L’information offerte par cette campagne comprend une récente analyse des spectacles qui se réalisent dans les delphinariums espagnols qui a démontré que Loro Parque et Aqualand Costa Adeje destinaient seulement 3.33% et 0.33% de leur temps, respectivement, à parler de la nature et de la conservation de ces animaux, et que Palmitos Park, situé à Gran Canaria, lui dédiait 6.66%.

orques-loro-parque

Lire aussi :
Les delphinariums espagnols montrés du doigt
Morgan à Loro Parque
Delphinariums en Espagne
Cuba, le pourvoyeur en dauphins frais
Le Dr Ingrid Visser poursuivie en justice par Loro Parque
Maltraitances à Valences
Les bélugas de Valences

kairo2006


NO DOLPHINARIA IN EUROPE : DEMO REPORT

demo28-annelies-ric
Ric O’Barry Report
Save Japan Dolphins Report
WDC Report
La Dolphin Connection Report

European demonstration against dolphinaria occured in Brussels on June 28th 2013
The event is historic. About 350 friends of the dolphins gathered this Friday 28th of June in Brussels, in front of the federal public service of Public Health, to demand the total ban of dolphinaria all across Europe.

Lead by the artist Maria Heidemann (on stilts), they demanded in several languages a radical change in the EC Directive 1999/22 (Council of Europe), for it to ban permanently dolphinaria – just like India did, but also Chile, Brazil, Slovenia, Cyprus and Croatia.

demo28-anneliesAnnelies….
demo28-ric-yvon3… Ric and Yvon
demo28-hester Hester Bartels (Orka Coalitie)
demo28-dolphin-connectionLa Dolphin Connection (France)

While demonstrators continued to chant their slogans in front of the building, Ric O’Barry, former trainer of Flipper and lead actor of the documentary « The Cove,« , Annelies Mullens, co-organizer of the demonstration (who came with her youngest son), and Yvon Godefroid, activist responsible for the event, met Dr Eric Dr Van Tilburgh, Head of the Animal Welfare division of the federal public service.

demo28-yvon-ric-filsRic is joking inside the Ministry. Yvon tries not to laugh.
Willem, the youngest son of Annelies, is quite proud to be there !

The dialogue was cordial, though firm and uncompromising, and lasted about an hour. The focus was put almost straight away on several illegal practices of the Boudewijn Seapark. These practices are mentioned in 2 reports of the highest scientific rigor, namely the « Born Free » report on Belgian zoos and the WDCS Europe Dolphinaria Report.  You can also find a summary of those in French with pictures on this page.

demo28-greece-valiaValia from Greece ! 

Dr Van Tilburgh was also strongly reminded that the Boudewijn Seapark operates currently without any license.
The license hasn’t been renewed. Why does the government not react to this situation? Will this license eventually be renewed? Is there no risk in terms of insurance? Many people living near the park have been complaining about the noise during the Sunday shows. We can then easily imagine the dolphins’ suffering, especially knowing their hearing is extremely sensitive.

dolphin-bay-dolphin-rideBruges

Amongst the park’s attractions that are causing problems on a strictly legal point of view, let’s talk about the direct contact with the animals, which is forbidden in every Belgian zoo. However, Boudewijn Seapark allows you, for quite a substantial amount of money, to « meet » dolphins. During these activities, people are allowed to go into the water and touch the dolphins. That might be entertaining, but it is also quite risky : brucellosis and herpes can occur, and there is also a risk of aggression. It happened recently in the United States, where a little girl got savagely bitten by a dolphin…

bruges-touch-dolphin
swim-with-dolphin-Bites-Girl

Even more dangerous and illegal are the (paying) photo sessions with sea lions of Patagonia, whose enormous mouth could tear off a child’s face in one bite. Vultures and other birds of prey landing on kids’ nape were also mentioned, birds that are here attached by a leash and subject to unacceptable conditions of life. Conditions that some zoos, for example in the United Kingdom, do not tolerate anymore…

bruges-vautourVultur’s baby let in the sun without water

We then reminded Mr Van Tilburgh the park’s numerous breaches on its European obligations.
These breaches include the lack of relevant information about the social life of free dolphins ; the anthropomorphic nature of the shows ; the predictable failure of breeding programs in captivity ; the very low viability of captive cetaceans ; the numerous foolish attempts to have a self-sufficient herd of « pet dolphins » (so fresh blood coming from the ocean wouldn’t be needed) ; the unability to put back into the wild young dolphins born in captivity, even though one of the zoo’s missions is to repopulate the endangered habitats ; and the obsolete and repetitive nature of researches that do not care at all about the species (studying the pregnancy of captive dolphins for example, or studying the so-called healing power of the dolphins)…

In short, as highlighted in the 2011 report of the WDCS, keeping dolphins in captivity already violates the EC Directive 1999/22 and the national laws that are linked to it.
° Captivity is supposed to encourage the conservation of endangered species. However, the survival rate of cetaceans in captivity is lower, and so is the birth rate.
° It is supposed to promote education about cetaceans, but very little information is given during those shows about the complex social life of dolphins.
° It is supposed to prevent cruelty towards animals and support their welfare, but stress and abnormal behaviors have been observed amongst the captive dolphins of 15 countries of the EU – countries that have proven to be unable to enforce the existing legislation.

zoo-anvers-reptile
Ric O’Barry also reminded Mr Van Tilburgh that, if reptiles in zoos could at least enjoy a branch to climb, or a shelter, basically something that remind them of their natural environment, the situation is totally different for the dolphins. They are forced to live in an empty concrete pool. Can we imagine a chimpanzee or a gorilla in an empty cell ?

DSCN0152Bruges dolphin Beachie, captured in the wild


To conclude, we have asked the government to make an ethically courageous decision, and to prohibit from now on all breeding programs in captivity, all import of new dolphins, all opening of new dolphinaria, and that, gradually, an end can be put to all the activities of the Boudewijn Seapark.

More globally, Ric O’Barry insisted that Belgium, seat of most of the European institutions, had the chance now to lead by example in front of the 15 countries that still have aquatic circuses in the EU.
.

Mr Van Tilburgh has committed to convey our requests to the Minister in charge, Ms Laurette Onkelinx, reminding us also that a special commission would soon communicate its conclusions about the standards of the Boudewijn Seapark dolphinarium. Our answer to that was that, no matter what the conclusions are, the voice of the Belgian citizens would prevail. No prison can be improved to the point of making it better for the cetaceans to be captive than to be free.

demo28-dauphins3
It is obvious that, in the wake of this first European event, other actions will take place in Belgium, but also in other European cities. And, concerning the petition « All dolphinaria must be closed in Europe« , even if its value is symbolic, it has to keep being shared and signed !

It is a tough fight, because we are dealing with a huge leisure industry, that has important financial resources, and that is able to influence anyone. But it is a fair fight, not only for dolphins, but also for the future of our children, for the future of humanity. Our dignity as human beings is at stake in this fight. And we will win it !

demo28-sacha2My grand-son Sacha Godefroid and his Daddy
probably the youngest demonstrator…


We wish to thank (knowing that it’s impossible to thank everyone) :
First, Ric O’Barry of course, and Annelies Mullens
The Dolphin Connection
Hester Bartels (Orka Coalitie)
Mylou for her pictures of Bruges and her unwavering support
Denis and the others for the security aspects
The local police for their efficiency & their kindness
All of you, who helped from their own countries, sending messages and tweet-stream, or came from far just, full of love for dolphins !
See you next year !! 

 

demo28-morgan2


References :

http://www.wdcs.org/submissions_bin/Eu_Dolphinaria_Report.pdf
http://www.bornfree.org.uk/zooreports/Belgium-en/pages/BELGIUM_Zoo_Report_ENGLISH.pdf
http://www.dauphinlibre.be/legbelg.htm
http://www.health.belgium.be/eportal/AnimalsandPlants/keepingandbreedinganimals/zoos/index.htm?fodnlang=nl#.Uc_yEr5V3IU
http://www.health.belgium.be/filestore/823592/AR%2010-08-1998_0_823592_nl.pdf
http://reflex.raadvst-consetat.be/reflex/pdf/Mbbs/1999/08/19/63330.pdf
https://docs.google.com/document/d/1GYtIH3t_XcWDmDx5uDHxXynxQUDupzWcRDpZ1AxpsU4/edit
http://www.stadsomroep.com/Detail.asp?NUM=35937&fb_comment_id=fbc_203782826412155_486443_203849333072171#f1cbc996e6d3393

demo28-children-ric  New generation around Ric

Images and videos
« June 28th Brussels : the Movie » !
http://deburgerjournalist.nl/march-against-dolphin-captivity/

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=nqzZ0T5Kl6Q,

http://www.dailymotion.com/video/x11efk2_closing-dolphinariums-partie-10_webcam#.UdALwsXiBag
http://touch.dailymotion.com/video/x11eezn_closing-dolphinariums-partie-9_webcam

http://www.ustream.tv/channel/freedolphinseurope
http://www.informarexresistere.fr/2013/06/29/video-500-attivisti-in-piazza-per-chiudere-34-delfinari-europei-bruxelles/theater
http://www.informarexresistere.fr/2013/06/29/video-500-attivisti-in-piazza-per-chiudere-34-delfinari-europei-bruxelles/
Etc…

demo28-ric-Y

demo28-UK
demo28-valia-1

demo28-dog
demo28-Y

demo28-Maria

demo28-italy

demo28-inflatable

demo28-hester

demo28-japan

demo28-1EUROPE MUST BAN DOLPHINARIA


Manifestation pour une Europe sans delphinarium

demo28-annelies-ric

Ric O’Barry Report
Save Japan Dolphins Report
WDC Report
La Dolphin Connection Report

L’événement est historique.
Près de 350 amis des dauphins se sont rassemblées ce vendredi 28 juin de 15 à 18 heures place Victor Horta à Bruxelles, devant la façade du SPF Santé Publique, pour réclamer l’interdiction totale des delphinariums dans l’ensemble de l’Union Européenne.

demo28-anneliesAnnelies….

demo28-ric-yvon3… Ric et Yvon, les 3 piliers de la manifestation. 

«Liberté pour les dauphins!» «La captivité, c’est l’esclavage !», « Libérez Morgan ! »
Pendant plus de 3 heures, ces manifestants venus de l’Europe entière (Grèce, Italie, Allemagne, France, Pays-Bas, Croatie, Slovénie, Suisse, etc.) ont tourné en rond sur la place, comme le font les dauphins dans leur bassin.
Menée par l’artiste sur échasses Maria Heideman, ils ont réclamé en plusieurs langues une modification radicale de la Directive 1999/22/CE du Conseil de l’Europe,  afin que celle-ci interdise définitivement toute exploitation de dauphins de cirque, à l’instar de nombreux pays comme l’Inde, le Chili, le Brésil, la Slovénie, Chypres ou la Croatie.

demo28-dolphin-connection

Pendant que les manifestants continuaient à scander des slogans devant les portes du Ministère de la Santé Publique, Ric O’Barry, ex-dresseur de Flipper et acteur principal du documentaire «The Cove», Annelise Mullens, co-organisatrice de la manifestation, accompagnée de son plus jeune fils et Yvon Godefroid, activiste responsable de l’événement, ont été reçu par le Dr Eric Dr Van Tilburgh, responsable du SPF Santé publique pour les zoos et delphinarium belges.

demo28-yvon-ric-filsDans les couloirs du Ministère (photo Annelies)
Ric fait une blague, Yvon tente de pas rire et
Willem, le fils d’Annelies est tout fier d’être là !

L’entretien fut cordial, quoique ferme et sans concessions, et dura près d’1 heure.
L’accent fut aussitôt mis sur plusieurs pratiques illégales du Boudewijn Seapark tant au regard de la loi belge que de la Directive européenne sur les zoos. Ces dernières sont citées dans 2 rapports de la plus haute rigueur scientifique, à savoir celui de Born Free sur les zoos belges et celui de la WDC sur les delphinariums. On les trouve également résumées en français sur les pages :
Delphinarium de Bruges : illégal ?
Il faut fermer le delphinarium de Bruges

demo28-greece-valia

Il fut vivement rappelé au Dr Van Tilburgh que le delphinarium de Bruges opérait aujourd’hui sans licence.
Celle-ci n’a pas été renouvelée en été. Pourquoi le gouvernement ne réagit-il pas à cette situation ? Cette autorisation sera-t-elle reconduite ? N’y a-t-il pas de risques au niveau des assurances ? De nombreux riverains proches du parc se plaignent en effet du bruit causé par les shows dominicaux. On imagine ce qu’endurent les dauphins, dont l’ouïe est extrêmement sensible.

dolphin-bay-dolphin-rideBruges

Parmi les attractions du parc qui posent problème au niveau strictement juridique, citons notamment le contact direct avec les animaux, interdit par la loi belge dans tous les zoos, à l’exception des animaux de ferme livrés aux enfants.
Or, le Boudewijn Seapark vend désormais pour des sommes conséquentes des rencontres du type : Meet our dolphins, durant lesquelles le public est autorisé à descendre dans l’eau en combinaison d’égoutier et de toucher les dauphins. Ce qui les distrait sans doute un peu, mais présente plusieurs risques : la transmission de la brucellose ou de l’herpès peut survenir dans les deux sens et les risques inopinés d’agression ne sont pas nuls. Il s’en est produit un récemment aux Etats-Unis, où une petite fille fut sauvagement mordue par un dauphin fou.

bruges-touch-dolphin
swim-with-dolphin-Bites-Girl

Plus dangereuses et illégales encore sont les séances photos (payantes) avec les otaries de Patagonie, dont la gueule énorme pourrait emporter le visage d’un enfant d’une bouchée. On parla aussi des vautours et autres oiseaux de proie se posant sur la nuque de gosses, et que l’on retrouve entravé par une laisse à la patte et soumis à des conditions de vie que les zoos du Royaume-Uni, par exemple, ne tolèrent plus depuis longtemps.

bruges-vautourBruges

Nous avons rappelé ensuite à M. Van Tilburg les différents manquements du Boudewijn Seapark quant à ses obligations européennes.
Citons notamment l’absence d’informations pertinentes sur la vie sociale des dauphins libres, le caractère anthropomorphique des shows, l’échec annoncé de la reproduction en bassin, la faible viabilité des sujets captifs, les tentatives insensées d’obtenir un cheptel de dauphins « domestiques » autosuffisant sans apport de sang frais venu de l’océan, l’impossibilité de remettre en mer les jeunes nés en bassin alors que le rôle du zoo est de repeupler les biotopes en danger, et le caractère obsolète et répétitifs des prétendues recherches scientifiques qui ne bénéficient pas à l’espèce sauvage (l’étude de la grossesse des delphines captives, notamment, ou le pouvoir curatif des dauphins), etc.

dolphinbay-windowBruges

En bref, comme le souligne le rapport 2011 de la WDC, Dolphinaria – A review of the keeping of whales and dolphins in captivity in the European Union and EC, relating to the keeping of wild animals in zoos,  le fait de détenir des dauphins en bassin viole d’ores et déjà la Directive 1999/22 et les lois nationales découlant d’elles :
* La captivité est sensée encourager la conservation des espèces menacées. Or, le taux de survie des cétacés est inférieur en captivité qu’en milieu naturel et la natalité y est faible ou difficile.
* Elle est supposée promouvoir l’éducation à propos des cétacés alors qu’une très faible quantité d’informations est fournie lors des shows concernant la vie sociale complexe des dauphins en liberté.
* Elle est supposée prévenir la cruauté envers les animaux et sensibiliser à leur bien-être, alors que le stress et les comportements anormaux sont communs chez les dauphins exposés dans l’enceinte des delphinariums de 15 états membres de l’Union européenne, qui se montrent incapables d’appliquer la législation existante en la matière.

zoo-anvers-reptileAnvers

M. Ric O’Barry a également rappelé à M. Van Tilburg que si les reptiles du zoo bénéficiaient à tout le moins d’une branche où grimper, d’un abri, de feuillage et de terreau où se lover, c’est-à-dire d’une simulation minimale de leur environnement naturel, il n’en était rien pour les dauphins. Ceux-ci sont contraints de vivre dans un bassin de béton totalement nu.
Imagine-t-on un chimpanzé ou un gorille dans une cellule vide de tout objet ?

DSCN0152Bruges

Pour conclure, nous avons demandé que le gouvernement belge prenne une décision éthiquement courageuse, en interdisant toute reproduction en bassin, toute importation de nouveaux dauphins, toute nouvelle ouverture de delphinariums et qu’elle mette progressivement fin aux activités du Boudewijn Seapark.
Plus largement, Ric O’Barry a insisté sur le fait que la Belgique, siège des institutions européennes, s’honorerait en agissant de la sorte et qu’elle donnerait ainsi le bon exemple aux 15 pays de l’Union possédant encore des cirques aquatiques.

M. Van Tilburg s’est engagé à transmettre nos revendications à sa Ministre de tutelle, Mme Onkelinx, en rappelant néanmoins qu’une Commission spéciale allait bientôt rendre ses conclusions sur les normes de bien-être au delphinarium de Bruges.

Notre réponse fut que, quelles que soient les conclusions de cette Commission, ce serait la voix de la rue et des citoyens qui prévaudrait en définitive. Et qu’aucune prison aquatique ne pourrait jamais être améliorée au point de pouvoir permettre aux cétacés captifs de s’y épanouir pleinement comme en liberté.

demo28-dauphins3
Il va de soi que dans la foulée de cette première manifestation européenne, d’autres actions seront lancées sur le territoire belge aussi bien que dans différentes villes de l’Union Européenne. Quant à la pétition réclamant la fin de tous les delphinariums en Europe, même si sa valeur n’est que symbolique (il en faut plus pour que la Commission européenne nous écoute), elle continuera à s’enrichir de signatures jusqu’à l’infini !

C’est une lutte difficile, car nous sommes face à une industrie du loisir animal qui dispose de moyens financiers inouïs, capables d’influencer n’importe quel pouvoir politique ou organe de presse. Mais c’est un combat juste que nous menons , non seulement en faveur des dauphins mais également pour le futur de nos enfants. Notre dignité d’Homme passe par ce combat-là. Et nous le gagnerons !

demo28-morgan2

Remerciements :
Impossible ici de remercier tous ceux qui nous ont aidé à mettre sur pied ce formidable rassemblement. Il y a d’abord Ric O’Barry, bien sûr, et Annelies, il y a La Dolphin Connection qui a financé le voyage de Ric (le reste des frais ayant été couvert par l’appel de fonds sur Gofundme), il y a Mylou pour ses photos de Bruges et son indéfectible soutien, il y a Denis et les autres pour le service de sécurité, mais afin de ne vexer personne, nous ne citerons donc personne d’autres, car il y aurait tant de noms à citer !
Merci donc à tous et à chacun d’entre vous !
Un petit mot tout de même pour la police de St Gilles, dont l’efficacité et la gentillesse nous ont rendu la tâche plus facile.
Et bien sûr, toute notre admiration à celles et ceux qui ont pris la peine de nous rejoindre à grands frais depuis des pays parfois fort lointains ou qui se sont déchaînés derrière leur ordinateur pour diffuser l’annonce de cette première manifestation historique dans le monde entier.
A titre personnel je ne suis pas peu fier que mon petit-fils Sacha y ait assisté avec ses deux parents. C’était à n’en pas douter le plus jeune des participants du jour  !

demo28-sacha2Sacha Godefroid et son papa

References :
http://www.wdcs.org/submissions_bin/Eu_Dolphinaria_Report.pdf
http://www.bornfree.org.uk/zooreports/Belgium-en/pages/BELGIUM_Zoo_Report_ENGLISH.pdf
http://www.dauphinlibre.be/legbelg.htm
http://www.health.belgium.be/eportal/AnimalsandPlants/keepingandbreedinganimals/zoos/index.htm?fodnlang=nl#.Uc_yEr5V3IU
http://www.health.belgium.be/filestore/823592/AR%2010-08-1998_0_823592_nl.pdf
http://reflex.raadvst-consetat.be/reflex/pdf/Mbbs/1999/08/19/63330.pdf
https://docs.google.com/document/d/1GYtIH3t_XcWDmDx5uDHxXynxQUDupzWcRDpZ1AxpsU4/edit
http://www.stadsomroep.com/Detail.asp?NUM=35937&fb_comment_id=fbc_203782826412155_486443_203849333072171#f1cbc996e6d3393

demo28-children-ric
La nouvelle génération

Images et vidéos
« June 28th Brussels : the Movie » !
http://deburgerjournalist.nl/march-against-dolphin-captivity/

http://www.dailymotion.com/video/x11efk2_closing-dolphinariums-partie-10_webcam#.UdALwsXiBag
http://touch.dailymotion.com/video/x11eezn_closing-dolphinariums-partie-9_webcam

http://www.ustream.tv/channel/freedolphinseurope

http://www.dhnet.be/actu/societe/les-delphinariums-une-pratique-barbare-51ce5844357028fef4e7f44f
http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20130628_00330320

demo28-ric-Y

demo28-UK
demo28-valia-1

demo28-dog
demo28-Y

demo28-japan

demo28-Maria

demo28-italy

demo28-inflatable

demo28-hesterHester bartels (Orka Coalitie)

demo28-1

Pour une europe sans delphinarium


Dolphin Demo Brussels June 28th : textes tracts/leaflets text suggestion

Suggestion de texte pour vos tracts.
Leaflet’s text suggestion (recto/verso).
Dutch version to come.

morgan-harderwijk

POUR UNE EUROPE SANS DELPHINARIUMS !

Les dauphins sont conscients d’eux-mêmes. 
Ils pensent, ils parlent, ils se souviennent, ils anticipent et s’interpellent par leurs noms. Ils jouent, ils aiment, ils se disputent, ils se plaisent à vivre en famille, entre amis, au sein de clans et de vastes alliances. Ils adorent voyager, fendre les vagues, plonger profond, nager loin ou chasser tous ensemble. Dotés d’un cerveau surpuissant, ils éduquent leurs enfants durant des années, rendent hommage à leurs morts et se transmettent savoirs et dialectes au fil des générations. Ils sculptent leurs bulles avec art et font usage d’outils. Leur intelligence équivaut à celle des humains, bien qu’elle ne perçoive pas le même monde que nous. Mais leurs émotions sont les mêmes, du deuil le plus atroce à la joie d’une naissance.

Nous n’avons pas le droit de laisser le Japon fournir les delphinariums internationaux avec des dauphins pêchés dans une mer de sang !
Nous n’avons pas le droit de condamner ces personnes non-humaines à la prison à perpétuité !
Nous n’avons pas le droit  de les priver de nourriture pour les faire obéir et sauter dans le cerceau !
Nous n’avons pas le droit de leur infliger l’ennui mortel de cachots d’eau chlorée, dans lesquels une sardine ne pourrait pas survivre !

Aucun bassin, aucun lagon, ne peut remplacer la richesse prodigieuse du monde des cétacés. Aucun dauphin capturé ou né captif ne peut s’épanouir pleinement, en toute dignité, dans une piscine de béton nu. L’Inde, le Brésil, la Croatie, la Slovénie, Chypres et d’autres pays ont compris que la captivité était si cruelle pour les cétacés qu’elle ne pouvait être tolérée. Mais la Belgique et 15 pays européens maintiennent encore plus de 300 orques, marsouins, dauphins ou bélugas dans 34 bassins. 15 gouvernements et d’innombrables sociétés publiques ou privées soutiennent l’essor économique de ces « parcs marins » où les enfants apprennent que les dauphins sont nos serviteurs.

En tant que citoyens soucieux de l’avenir de la planète et du respect de tous les terriens, nous ne pouvons plus tolérer que de tels cirques aquatiques existent encore au 21ième siècle.
C’est pourquoi nous demandons à l’Union Européenne d’organiser la fermeture de tous les delphinariums dans tous ses états membres.
C’est pourquoi nous lui demandons d’interdire toute nouvelle ouverture de ces entreprises commerciales.
C’est pourquoi nous lui demandons que les quelque 300 cétacés actuellement détenus par 34 delphinariums en Europe soient déplacés vers des baies marines closes puis rendus à la mer, dès qu’ils en sont capables.
Nous sommes fatigués d’entendre des mensonges. Nous refusons que des êtres innocents soient jetés en prison.
Non aux delphinariums ! Protégeons les dauphins en milieu naturel !
http://www.dauphinlibre.be/pour-une-europe-sans-delphinarium-appel-wdcs.htm
http://www.dolphinsbelgium.org/fr/
http://www.ladolphinconnection.com/
http://dolphinproject.org/take-action/dolphins-in-captivity

Editeur responsable : Y. Godefroid 399 avenue Rogier 1030 Bruxelles/ Ne pas jeter sur la voie publique

¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨¨
FOR A DOLPHINARIUM-FREE EUROPE !

Dolphins are self-aware beings.
They bear a name, they reflect, they invent, they talk, they love, they play, they like to live with family and friends in large pods. Dolphins love travelling, splitting the waves, diving deep and hunting together. Endowed with a powerful brain and living a long time, they educate their childrens during years, mourn their dead and transmit knowledges and dialects across generations. They sculpt their bubbles with art, make use of tools and create new hunting techniques.

Their  intelligence is equivalent to that of Humans, although it applied to an another world. But dolphin’s emotions are no different to ours, ranging from the most terrible grief of death, to the greatest joy of birth. Their social bonds are even much intense than human ones.
We do not have the right to leave Japan provide the world with cetaceans caught in a sea of blood !
We do not have the right to condemn these marine mammals shaped for the ocean to a life of captivity !
We do not have the right to starve them into obedience !
We do not have the right to force them into a life of boredom in chlorinated water dungeons to be fed dead fish !
We do not have the right to force them to perform tricks an antics for our amusement and entertainment !
No pool, no lagoon can replace the prodigious wealth of the natural habitat of the cetacean world. No dolphins, captive born or caught from the wild, can thrive in dignity in a concrete chlorinated pit.

Brazil, India, Croatia, Slovenia, Cyprus and other countries understood the cruelty of captivity for cetacea and have legally prohibited it in their countries.  In contrast, Belgiuam and 14 other European countries still exhibit 300 killer whales, porpoises, dolphins and whales in their facilities. 15 EU governments support the economic development of these entertainment parks under the guise of wildlife parks, where children are taught that whales are domestic animals like dogs.

As conscious human beings, respectful of Earth and all its inhabitants, we cannot allow such aquatic circuses to exist in the 21st century.
This is why we ask the EU to organize the closure of all the dolphinaria in all its member states.
This is why we are asking the EU to prohibit any further opening of such institutions.
This is why we ask that the 300 small cetaceans currently held by 34 dolphinaria in Europe, are moved to enclosed marine bays and rehabilitated and returned to the sea, where possible.
We are tired of hearing lies. We do not want more of these innocent beings imprisoned.
No more dolphinaria ! Protect cetaceans in the wild !

http://www.dolphinsbelgium.org/fr/
http://www.ladolphinconnection.com/
http://dolphinproject.org/take-action/dolphins-in-captivity
http://www.wdcs.org/stop/captivity/eu_campaign/introduction.php

Editeur responsable : Y. Godefroid 399 avenue Rogier 1030 Bruxelles/Ne pas jeter sur la voie publique

beluga-valences

BACK TO :  
https://freedolphinsbelgium.wordpress.com/2013/04/18/for-delphinarium-free-europe/
https://freedolphinsbelgium.wordpress.com/2013/04/19/sluit-alle-dolphinaria-in-europa-demonstratie-in-brussel-op-28-juni-2013/
https://freedolphinsbelgium.wordpress.com/2013/04/18/fermons-tous-les-delphinariums-deurope-manifestation-a-bruxelles-le-28-juin-2013/