Free our last 6 dolphins in Belgium.

Articles tagués “Captivité / Captivity

Mensonges et dauphins roses à Singapour

singapour-DolphinDiscovery

November 1 2014

« Peu de choses sont aussi magiques que de contempler un double arc en ciel. Nager avec les dauphins fait partie de ces merveilles. Malheureusement, contrairement à des pays comme Hawaii ou l’Australie, il n’y  pas de dauphins dans les eaux de Singapour, et tout le monde ne peut pas se permettre de voyager à l’étranger pour les voir.
La meilleure alternative ? Participez aux Programmes d’interaction Dolphin Island organisés par le Resorts World Sentosa Life Marine Park« .

 

singapour-dauphin-rose-show

Aussi magique qu’elle puisse paraître, la réalité est bien différente.
Cette publicité publiée sur le blog du Marine Life Park est même carrément mensongère. Il y a bel et bien des dauphins dans les eaux de Singapour.
Les amoureux de la nature qui fréquentent ses îles méridionales rapportent régulièrement la présence de dauphins libres. L’observation la plus récente de dauphins à Singapour a été faite par René Ong,  le mois dernier près de l’île Kusu.

D’autres indices prouvent leur présence. Ainsi, des carcasses de dauphins morts ont été rejetés sur le rivage, le plus récent échouage ayant eu lieu en juillet dernier.

singapour-dead-dolphin-East-Coast-AsiaOne-sc

L’espèce la plus fréquemment observée dans les eaux de Singapour est le dauphin à bosse de l’Indo-Pacifique, mieux connu sous le nom de « dauphin rose ».  On en exhibe d’ailleurs au Parc Marin de l’Underwater World Singapore (UWS), le second pôle de l’entreprise.  

Au début de la semaine, un rapport de la Wildlife Watcher Singapore, en collaboration avec la Sea Shepherd Conservation Society, avait alerté l’opinion sur le fait que ces dauphins  y vivaient dans de très mauvaises conditions.
L’UWS a répondu que Han, l’un de ses dauphins roses du Dolphin Lagoon, souffrait en effet d’une forme non-transmissible de cancer de la peau. Mais rien à craindre pour les visiteurs, donc. Et les organismes de contrôle officiels ont d’ailleurs jugé que tout allait bien !

pink-dolphin-cancer

Ce n’est sans doute pas avec ce malheureux dauphin rose que les citoyens désargentés de Singapour (qui ne peuvent aller jusqu’à Hawaï), iront s’offrir une expérience digne du « spectacle d’un double arc-en-ciel. »

Et l’on ne s’étonnera pas des mensonges du Resorts World Sentosa , puisqu’en Espagne, en Italie, au Pakistan, en France, en Belgique et même au Japon (pourtant une île cernée par la mer de toutes parts !), que l’on nous ressert à l’identique la même propagande.
Les dauphins libres sont présents partout dans le monde et il n’est pas bien difficile ni coûteux d’aller les observer à distance et avec respect.

singapour-27-dauphins-transport

Les dauphins capturés aux Iles Salomon sont amenés à Singapour. Un mort en vol et plusieurs autres ensuite.

Info
Marine Connection

singapore-pink-dolphin

 

SINGAPOUR: L’Association Mondiale des Zoos & Aquariums (WAZA) vient d’accorder son accréditation au  Resort World Sentosa’s (RWS) SEA Aquarium and Dolphin Island, à Singapour. Dans un communiqué de presse daté du  26 septembre 2014, Jim Maddy,  le président de  la WAZA explique :
« En répondant aux normes les plus élevées, le SEA Aquarium et Dolphin Island se classe parmi les meilleurs zoos et aquariums du monde. Lorsque les gens visitent ce lieu, ils peuvent être assurés qu’ils soutiennent une entreprise leader dans le domaine de conservation de la faune et des soins aux animaux ».
«L’éducation à la vie marine, la conservation et la recherche, ainsi que le bien-être de nos animaux ont toujours été nos priorités absolues», a renchéri le vice-président de l’aquarium philippin, John Hallenbeck. «Nous sommes ravis d’être l’un des rares établissements à l’extérieur des États-Unis à recevoir l’accréditation de l’AZA, et nous nous réjouissons d’inspirer à plus de visiteurs encore notre souci pour les océans ».

singapour-sentosa-pink-dolphins

Le Resort World Sentosa’s (RWS) SEA Aquarium and Dolphin Island a déclaré que ses deux sites avaient subi des examens approfondis quant aux soins donnés aux  animaux, aux programmes vétérinaires, à la conservation, à l’éducation et à la sécurité afin de s’assurer que les installations correspondent bien aux normes les plus strictes de l’AZA. Un contrôle est effectué tous les 5 ans.

Toutefois, les défenseurs des dauphins de l’association ACRES ont remis en cause cette accréditation, en demandant que le RWS soit également contrôlée par des  organisations non gouvernementales de protection des animaux et non « pas seulement par le professionnels de la même industrie ».
L’ACRES souligne également que l’acquisition par le parc de 27 dauphins capturés aux îles Salomon a surtout contribué à l’épuisement de cette espèce au niveau local et non à sa conservation .
« 4 de ces dauphins sauvages sont déjà morts entre les mains du RWS, et l’on pu filmer un dauphin  tournant en rond sans fin dans les bassins de Sentosa, ce qui est un signe de stress »
Il note aussi que les programme de conservation des raies manta lancé par l’aquarium avait déjà tué deux d’entre elles en un an.

La WAZA est une organisation à but non lucratif. Elle représente l’organisme d’accréditation pour les zoos et les aquariums aux Etats-Unis et dans six autres pays. En Belgique, c’est sa filiale européenne (l’EAZA) qui décerne régulièrement des certificats d’excellence au Boudewijn Seapark de Bruges, pourtant coupable de la mort de plus de 22 dauphins. 7 survivants y sont actuellement maintenus  dans des conditions de vie indignes et confinées.

Notons que l’aquarium de Sentosa a récemment été classé comme le 7ième meilleur delphinarium d’Asie pour Aquariums par le site de Voyage TripAdvisor.

singapore-sentosa-pink2

 

En savoir plus :
https://www.facebook.com/Wildlifewatchersg
http://www.dauphinlibre.be/singapour.htm
https://freedolphinsbelgium.wordpress.com/category/thailande/

solomon-islands-captures

27 dauphins ont été capturés aux îles Salomon dans l’Océan Pacifique en 2011. Deux d’entre eux ont été transportés à Langkawi, en Malaisie, tandis que les autres ont été maintenus à Subic Bay, aux Philippines. Lorsque les deux dauphins de Langkawi sont morts, Resorts World a vendu les 25 survivants à Singapour.

 

Publicités

Kim Kardashian nage avec les dauphins

kim1

Kim Kardashian et les dauphins

J’ignorais jusqu’ici l’existence de cette dame mais à lire l’article, elle semble assez connue. Après divers autres « people », c’est donc au tour de Kim Kardashian de se laisser tirer par la nageoire d’un dauphin esclave capturé à Cuba ou aux Iles Salomon.

Que l’on sache d’abord que les dauphins détestent qu’on les tiennent par la nageoire. En mer, quand vous nagez avec des dauphins libres, il faut prendre bien soin de ne pas les toucher. C’est eux qui, le cas échéant, prendront l’initiative d’entrer en contact physique avec vous.
Mais il ne faut en aucun cas limiter leurs mouvements en s’accrochant à eux ou en les entourant dans vos bras.

Les cétacés doivent régulièrement remonter en surface pour respirer. Quand quelqu’un semble les en empêcher, ils peuvent se mettre à paniquert et se montrer agressifs.
Heureusement, les Tursiops que Kim a côtoyé sont drogués, affamés, maltraités de toutes les façons et trop malins que pour risquer une punition en s’en prenant à une touriste…

 

kim2

Kim Kardashian et le dauphin dressé

Le Mexique abrite aujourd’hui un nombre insensé de delphinariums. Tous sont gérés par une dangereuse mafia locale qui ne se soucie en rien du bien-être animal. Cautionner leurs spectacles est inadmissible.
Et que le prétexte de l’ignorance ne viennent pas ici justifier les actes de ceux qui, en vacances, s’offrent une séance de « nage avec les dauphins » au Mexique, au Portugal, en Egype ou ailleurs.
Comme la plupart des gens, Kim Kardashian dispose d’une connection internet. Il n’est donc pas trop difficile pour elle de s’informer un peu.

C’est d’aileurs le moment idéal pour rappeler à tous les vacanciers de ne jamais, nulle part, céder à la tentation de visiter un delphinarium.

 

luna-necropsy

Luna la delphine après usage

 Pour l’anecdote (en 2001) :
« Le Dolphin Learning Centre (FINS) propose ainsi depuis peu toute la gamme des services de « dolphin therapy  » et de « dolphin swimming » dans un complexe récemment mis en place au sein de l’Hôtel La Concha, sur la plage de la La Paz au Mexique.

Au mois de janvier 2001, huit dauphins Tursiops ont été sauvagement capturés dans la Baie de  Magdalena (Océan pacifique) et amenés sur place, afin de servir la santé humaine et de nager avec les touristes.
Plusieurs spécialistes qui ont pu voir les installations ont déclaré qu’elles étaient les pires que l’on puissent trouver dans le pays.
Les dauphins y survivent dans des conditions épouvantables : l’eau est si peu profonde – moins de cinquante centimètres – qu’il est peu probable que les dauphins survivent aux chaleurs de l’été. L’embarcadère voisin qui mène vers les bateaux est extrêmement bruyant et fréquenté, tandis que la sortie des égouts voisine rend hygiéniquement inacceptable l’eau où nagent les dauphins.

Le 3 février 2001, l’un de ces huit dauphins est mort.
Il s’agissait d’une femelle baptisée « Luna  » qui avait environ 8 ans et mesurait 2,30 mètres. Luna est décédée au terme d’une « maladie gastrique », a indiqué le directeur du Centre, le Dr. Javier Enriquez, mais depuis que son autopsie a pas été réalisée, il semble que la cause du décès soit le stress du aux conditions scandaleuses dans lesquelles ces animaux ont été transportés. Des images montrent l’un des responsables en train de taper au marteau sur une caisse qui contient un dauphin ! Quant au bébé de Luna, il refuse de s’alimenter et mourra sans doute dans les prochains jours… »

kim3

Royal Swim Cancun !

Le FINS a disparu mais à sa place, mille autre centres ont fleuri comme des pâquerettes sur un fumier d’argent.
Pour 160 euros, vous pourrez bénéficier à Cancun du « Royal Swim with Dolphins ».

« Ce qui rend le Royal Swim différent de tout autre programme de nage avec les dauphins est la fameuse poussée du pied, où deux dauphins vous éjectent hors de l’eau. Impressionnant ! Le programme de dauphin interactif comprend également le « dorsal tow », où deux dauphins vous tirent à travers l’eau cristalline tandis que vous vous accrochez à leurs ailerons.
Nos sympathiques dauphins vous salueront, vous donneront une poignée de main, des embrassades et des baisers et de vous montreront tous les jeux passionnants auxquels ils aiment se livrer à Cancun Isla Mujeres.
Pendant que vous êtes à Cancun, découvrez l’expérience uniques de nager avec les dauphins, les requins, les raies, et beaucoup d’autres mammifères marins. Profitez de notre club de plage situé dans un environnement naturel de la belle Isla Mujeres à Cancun au Mexique ».

Il semble bien que c’est le programme  que Kim Kardashian s’est offert.

 

kim-kardashian

Kim Kardashian

Rapports :
http://csiwhalesalive.org/newsletters/pdf/Alaniz.wspaReporteDelfinesMexDReng1010.pdf
http://www.huffingtonpost.com/candace-calloway-whiting/adfasdf_b_4851026.html

Sources :
http://www.melty.fr/kim-kardashian-nage-avec-des-dauphins-un-scandale-pour-la-peta-a318468.html
http://www.calgaryherald.com/news/Kardashian+faces+waves+criticism+after+riding+dolphin+Mexico/10084053/story.html

Dauphins Libres :
http://www.dauphinlibre.be/lapazfr.htm


La delphine Roxanne est deux fois grand-mère mais ne le saura jamais !

Zoomarine_portugal2

Un programme de reproduction scientifique, vraiment ?

«Depuis 1991, la société Zoomarine mène avec succès un programme de reproduction sous l’œil vigilant de dresseurs et de biologistes hautement qualifiés. Tous étaient présents à la naissance, qui a eu lieu dans la matinée du lundi 16 Juin 2014.
Sam est né des œuvres de la delphine Luna, née au Boudewijn Seapark en Belgique, et de Dino, un dauphin mâle né à Kolmarden en Suède. Ce sont deux parcs marins avec qui Zoomarine coopère au niveau institutionnel et scientifique. La première apparition publique du bébé a été un tel évènement qu’il a été couvert par les chaînes d’information nationales RTP, SIC et TVI « .

Voilà pour la propagande, dûment relayée comme on peut le lire, par les médias portugais.

zoomarine4

Le Zoomarine est l’un des rares delphinariums d’Europe à autoriser la nage directe avec les dauphins. Non sans risques…

Venons-en à présent aux faits :

Luna est la fille de Roxanne et de Tex (mort au Marineland d’Antibes à 30 ans).
Elle est née sous la coupole du delphinarium de Bruges le 3 décembre 1996, avant d’être séparée très jeune de sa maman et déportée au delphinarium du Zoomarine Portugal le 5 janvier 2001.

De là, elle fut expédiée avec son frère Marco (né en 1998) vers Zoomarine Italie à Rome en 2005 avant de revenir une nouvelle fois au Portugal en 2008. Comme chacun sait, les dauphins adorent voyager en camion et Luna n’en fut pas privée !

Luna eut eu un premier enfant, Bio, né en 2010 des oeuvres de Sam I, le plus vieux dauphin captif mâle au monde, puisque décédé le 16 Février 2011 à l’âge de 50 ans.
Aujourd’hui, elle a donné naissance à son second fils, Sam II, dans les bassins du petit delphinarium portugais.

Le jeune Sam II serait donc un dauphin de la troisième génération,  issu de deux nés captifs, un fait assez exceptionnel que pour être souligné. A ce titre, sa santé risque d’être extrêmement fragile. Au fil des générations, en effet, ces dauphins privés de mouvements, de stimulations, de vie sociale, bourrés de médicaments et nourris au poisson mort, deviendront de plus en plus faibles, de moins en moins capables de se reproduire. Leur temps de vie risque d’être bref.
Comme pour les éléphants, l’élevage en captivité est une impasse pour les cétacés. On ne fabriquera jamais un « dauphin domestique », dont rêvaient dès les années 60 les exploitants de cirques aquatiques et les militaires ela US Navy. Même les chevaux doivent encore être débourrés et les éléphants dressés dès la naissance.

Zoomarine-Portugal-Hoops1

– Roxanne, qui vient de perdre ses bébés Bruce puis Origi à un an d’intervalle, ne saura jamais qu’elle est devenue grand-mère pour la seconde fois.
En mer, toute la tribu aurait fêté cela ! Si Roxanne vivait encore libre, elle serait sans doute même devenue arrière grand-mère et se serait fait un bonheur de prendre soins de ses petits-enfants. Elle aurait formé sa fille au rôle de matriarche, tandis que de temps à autre, son fils Marco serait venu lui rendre visite.
Les sociétés dauphins sont de type fission-fusion. On se quitte, on se retrouve mais on ne se perd jamais de vue.
Cathy a aujourd’hui 48 ans. Elle vit libre dans la baie de Sarasota et jouit du bonheur d’être arrière-arrière-grand-mère, entourée de toute sa marmaille ! Rien de pareil en bassin, où mère et enfants sont séparées à jamais.

Pour ce qui est de Luna, elle ne sait rien de tout cela, bien sûr. Elle n’a jamais connu que la vie en bassin fermé, dont on fait le tour en deux coups de caudale. Quand elle donne naissance à un enfant, ce ne sont ni sa mère ni la marraine du petit qui l’accompagnent.  Une fois placée en isolement, ce sont des humains qui se sont chargés d’elle.

La première chose que le petit Sam a vu en sortant de son ventre, ce sont les murs nus d’un bassin. La première chose qu’il ait entendu, ce sont les bruits de fêtes foraines alentour, et non les joyeux bavardages d’une tribu de 150 personnes et le son du ressac sur le sable marin. La première chose qu’il apprendra, ce sera à se produire en public, à faire des tours pour amuser les foules et à se laisser chatouiller par des centaines d’humains gluants d’huile solaire qui pataugeront dans sa piscine.
Ce n’est pas là une vie de dauphin : c’est une vie de clown et une vie d’esclave.

babydolfijn-origi-overleden-id5808856-620x400

Roxanne et Origi, mort au bout d’une semaine.

 

Les dauphins Tursiops n’ont nul besoin de «programmes de reproduction». Ils se reproduisent bien mieux en liberté. La seule et unique raison de ces accouplements programmés par l’homme est la nécessité de maintenir en fonction une industrie du spectacle florissante, sans recourir à des captures, puisqu’elles sont (pour l’instant) toujours interdites en Europe. Mais un bébé dauphin qui naît, c’est 60% de bénéfices en plus, au bas mot.
En outre, si l’on considère l »ensemble des dauphins actuellement détenus dans le monde, seule une minorité d’entre eux sont nés de parents captifs (et bien moins encore de deux parents nés captifs. Le delphinarium de Bruges n’est jamais parvenu à réaliser cette prouesse !).
La plupart ont été kidnappés en mer, car c’est plus simple et moins cher de se fournir au Japon ou en Russie que de développer une surveillance sanitaire de tous les instants pour garder en vie des avortons dans de l’eau chlorée.

Et c’est là, finalement, que réside tout le problème : en affichant leurs succès commerciaux et leurs époustouflantes cotations en bourse, les delphinariums d’Europe et des USA encouragent le développement d’une industie autrement criminelle.
Sans le Zoomarine, sans le delphinarium de Bruges, sans SeaWorld, sans ce business qui fascinent tant les hommes d’affaires d’Asie et du Moyen-Orient, il n’y aurait  pas de massacres à Taiji.

Taiji-nightmare

En savoir plus :
Dauphins au Portugal
Les enfants de Roxanne

On notera que les bases de données ne s’accordent pas sur les noms et le nombre de dauphins actuellement présents au Zoomarine Portugal.  Cetacean Cousins déclaire que Marco, le frère de Luna, s’y  trouve toujours, alors que Ceta base le place en Italie.
Ces deux sites font comme nous : ils tentent d’obtenir des données sur base d’une série de documents, de photos et de témoingnages. C’est sans doute là le plus grand scandale des delphinariums en Europe : l’absence d’un registre officiel européen semblable au Marime Mammal Inventory Report des USA.
Dans ces conditions, tous les transferts, toutes les morts, toutes les naissances peuvent être dissimulées au public et les réglements de la CITES allégrement foulés au pied. Le Portugal a importé depuis Cuba ou la Floride quantité de dauphins de manière illégale, bien après la mise en application des réglements CITES. Mais allez donc le prouver !

luna-sam-zoomarine

Luna, née à Bruges et son fils Sam. Pour combien de temps ?

 


Ligue des Familles : un concours pour aller voir les dauphins de Bruges !

bruges-demo-2012-aquatic-jail

La prison aquatique de Bruges. Plus de 20 dauphins sont morts sous ce dôme.


Le Ligueur  lance aujourd’hui un concours qui permettra à des familles de 4 personnes d’aller voir d’autres familles psychiquement détruites au delphinarium de Bruges.

Le Ligueur est le journal de la Ligue des Familles, une honorable organisation belge qui « défend des propositions politiques de soutien à la parentalité, encourage des solidarités collectives entre citoyenparents et permet des échanges d’expériences individuelles de parents ». Nul doute qu’elle ne s’applique à cette mission avec zèle et efficacité.

 

bruges-roxanne-enfant

Roxanne et Bruce, mort au bout de 4 jours

La delphine Roxanne et son bébé seront certainement les vedettes de cette belle visite offerte par  Le Ligueur.
Quel spectacle émouvant ! Quelle tendre maman ! Quel mignon delphineau !

Mais sait-on que Roxanne fut arachée à sa famille dans le Golfe du Mexique en 1988, qu’elle a vu ses frères mourir l’un après l’autre après la capture et que d’innombrables grossesses lui ont été imposées, années après années, car « quand un dauphin naît, cela veut dire que les dauphins sont heureux » mais surtout qu’ils font grimper le chiffre d’affaires.

Heureuse ?
Roxanne a aussi vu mourir Flo, sa fille bien-aimée décédée à 13 ans en 2010. Elle a vu partir à jamais ses enfants Gorki, Luna et Marco, expédiés vers d’autres prisons aquatiques. Elle a perdu Iggy, Simo, puis ses jumeaux en 2011 et enfin Bruce, mort à l’âge de 3 jours en 2012.

Quant au bébé qui vient de naître, s’il survit, il finira à son tour par être expédié à jamais loin de sa mère. Chez les dauphins libres comme chez nous, les contacts familiaux persistent toute la vie et les mères font le deuil de leur enfant mort…

NOTE 3 juin 2014 : le petit dauphin est mort au bout d’une semaine.

 

yotta

Yotta : une fausse couche a failli la tuer. A-t-elle eu d’autres bébés morts depuis, que l’on nous aurait caché ?

 

Comment la Ligue des Familles peut-elle encourager un tel  spectacle ? Des dauphins blêmes, malades, drogués, souvent inséminés et maintenus toute leur vie sous un dôme dans une piscine chlorée d’où l’on ne voit le soleil qu’à travers des vitres ?

Comment peut-elle encourager une industrie esclavagiste qui désinforme systématiquement les enfants sur la vraie nature des dauphins et leur fait croire qu’ils sont de gentils toutous saluant de la nageoire ?

Une organisation aussi soucieuse de parentalité devrait proposer au contraire les voyages éco-responsables, où des familles humaines pourraient s’émerveiller du bonheur d’autres familles cétacées, nageant libres et joyeuses dans un océan sans limite.

Les opérateurs de whale-watching respectueux, animés par des scientfiques, ne manquent pourtant pas en Europe, tout près de chez nous.  Voilà un beau cadeau de concours que la Ligue aurait pu offrir !

 

dauphin-GECC

Grands dauphins à Cherbourg. Photo Florent GECC

Les dauphins sont des êtres sensibles et supérieurement intelligents. Ils aiment leurs enfants autant que nous et leurs liens familiaux sont d’une intensité extrême.
Merci à la Ligue de respecter cela à l’avenir !

 

dolphins-captured-disney

A Bruges, 4 dauphins sur 4 ont été capturés en mer.

Site du concours :
https://www.laligue.be/leligueur/concours/concours-236-gagnez-un-de-nos-6-packs-famille-pour-le-boudewijn-seapark

Dix bonnes raisons de ne pas aller dans un delphinarium :
http://www.blog-les-dauphins.com/10-bonnes-raisons-de-ne-pas-se-rendre-dans-un-delphinarium/

Les dauphins ne jouentpas au ballon !
http://www.dhnet.be/actu/belgique/les-dauphins-ne-jouent-pas-au-ballon-53af89bf3570c0e74345931d

beachie-dolphin-scan1

Beachie à Bruges, malade des bronches à cause du chlore


Coupe du Monde : des dauphins jouent au foot tous les jours !

nuremberg-zoo

A l’heure où le Mundial sature tous les médias, rappelons que les humains ne sont pas les seuls à jouer au ballon.
Des dauphins le font aussi, 2 ou 3 fois par jour, sous la contrainte de la faim et du dressage, lors de shows de cirque obscènes.

Rien qu’en Europe, dans 15 pays de l’Union, 34 delphinariums enferment plus de 300 petits cétacés, orques, dauphins, bélugas et marsouins. Ces mammifères marins nés pour l’océan libre alimentent une industrie du loisir formidablement lucrative.

dauphin-ballon
Il suffirait pourtant de modifier deux Directives européennes pour interdire à jamais ce marché criminel, qui se développe aujourd’hui dans le monde entier au prix de grandes souffrances.

Afin d’exiger de l’Union Européenne qu’elle mette fin aux delphinariums, une manifestation spectaculaire se tiendra au pied de l’Atomium le 28 juin 2014 à 14heures.

Ric O’Barry, ex-dresseur de dauphin Flipper et acteur principal du film «The Cove» sera présent en Belgique à cette occasion.

 

ric-japan-activist

Infos complémentaires :
https://freedolphinsbelgium.wordpress.com/2014/06/09/pour-une-europe-sans-delphinariums-manifestation-a-bruxelles/

 

atomium3-6-2014

Photo 1 :
En mer, aucun dauphin ne joue au ballon. Pourquoi montrer cela aux enfants ?
Ici, à Duisburg. Ivo, le joueur de foot, a été capturé en mer. Il a survécu à l’enfer du delphinarium d’Anvers avant d’échouer en Allemagne.

allemagne-duisburg1

Photo 2 :
Le delphinarium de Bruges est contraint par un avis de la Commission du Bien-être Animal d’élargir ses installations et de renforcer l’enrichissement environnemental de ses captifs. Au lieu de quoi, il acquiert aussitôt deux nouveaux dauphins et laisse mourir le vieux Beachie, malade des poumons et à moitié fou.
beachie-dolphin-scan

Photo 3 :
Cette orque du Marineland d’Antibes a les dents brisées à force de ronger les barreaux de sa cage. Il s’agit de Wikie, la mère de Moana (née par insémination artificielle) et de Keijo (né de l’inceste).

wikie-antibes-orque

Photo Hellen


A propos de la manifestation de 2013 :

http://rue89.nouvelobs.com/rue89-planete/2013/06/15/dauphins-orques-belugas-liberons-les-cetaces-captifs-243203

 

foot


Les bélugas de Valence

belugas-valences

Avril 2014
Une campagne est lancée pour sauver deux bélugas captifs à l’Oceanografico de Valence.
Ce delphinarium appartient à Parques Reunidos, également propriétaire du Marineland d’Antibes.
Merci de signer la pétition !

belugavalence12003 : les gens jettent des mégots et des pièces de monaie sur Kairo.

kairo20062006 : un filet est installé pour protéger les bélugas.
Mais des oiseaux morts gisent au fond d’un bassin puant.

 

4 juillet 2003

Deux bélugas ont été amenés dans l’enceinte du prestigieux Océanografico de Valence, en Espagne.
Il s’agit de Kairo, un mâle âgé d’environ 16 ans, long de 4 mètres et lourd de 817 kilos.
Une jeune femelle du nom de Yulka, âgée de 8 ans, l’accompagne, mesurant pour sa part 3, 43 mètres de long et pesant 491 kilos. Ces deux  cétacés proviennent de l’Aquarium Mar del Plata en Argentine.

Yulka2Yulka 

kairo20062Kairo

 Le mâle y avait été déporté à partir de Moscou, en date du 8 juin 1998. Il avait servi auparavant durant quelques années dans un centre de recherches militaires. La jeune femelle était arrivée, quant à elle, en Argentine fin 1999.
Aujourd’hui, le couple est confiné dans un pavillon nommé « L’Aquarium de l’Arctique ». Ils vivent sous une coupole fermée, étouffante, où le soleil ne pénètre jamais. Le mâle et la femelle sont séparés.

Kairo se tient en permanence devant l’entrée, à gauche, face à la paroi.
Sa caudale ne bouge pas, si ce n’est lors de rares instants, et il passe ainsi ses jours et ses nuits, sans fin, depuis des mois.

La petite Yulka, bien plus jeune, se montre encore à la fois joueuse et curieuse de tout. Elle ne nage pas encore en cercle, comme c’est le cas quand on devient fou. Au contraire, elle va et vient dans son enclos, pénétrant parfois sous la voûte de la « grotte » et en ressortant à nouveau. Son petit bassin ne lui donne guère plus de possibilités.

Malgré le tumulte assourdissant provoqué par les millions de visiteurs qui défilent au pas de charge dans ce local clos et mitraillent avec leurs appareils photo la femelle béluga, celle-ci pousse de temps en temps des cris déchirants, comme des pleurs de détresse.

Ravi, le public y répond à chaque fois avec de grands rires et des applaudissements. Quand la petite béluga tente alors de leur faire comprendre qu’ils l’ennuient en leur envoyant de grandes giclées d’eau à coups de caudale, les gens rient plus fort encore !

 

Erstmals in Europa Weißwal in Gefangenschaft geboren - Walmutter "Yulka"Yulka

C’est dans ce contexte lamentable que l’Oceanográfico prétend pourtant développer un projet de recherche bioacoustique. Il s’agirait d’étudier les échanges vocaux de ces deux bélougas. Ce genre recherche devrait, paraît-il, contribuer à l’amélioration du bien-être de ces « animaux » en captivité et au-delà, aider à la préservation des populations libres de baleines blanches.

Selon Francisco Torner, cette ligne de recherche, à laquelle prendra part également l’Université de Valence, est un « scoop » au niveau international, car peu de delphinariums sont capables de la développer, et que les conclusions que l’on tirera de ces travaux risquent d’être importantes. Ces deux bélougas font donc l’objet d’études sur le « langage ».
On enregistre leurs vocalisations, on leur jette un ballon et l’on voit s’ils émettent alors un son nouveau.
Il faut revenir aux études menées en milieu naturel, notamment par Vladimir Belkovich ou plus récemment, par Denise Herzing, pour prendre toute l’ampleur du non-sens de cette approche.
Comment le vrai langage des bélugas pourrait-il être étudié dans de telles  conditions ?

 

yulka_babyLe bébé de Yulka

Novembre 2006
Naissance d’un bébé béluga à Valences !
Ils y sont arrivés ! Un malheureux avorton blême a réussi à naître dans l’environnement délétère de l’Aquarium de Valence.
Yulka , « l’heureuse maman béluga », a été mise enceinte beaucoup trop tôt (8 ans !) et toute seule, sans que sa mère, sa tante et ses amies aient jamais pu lui apprendre comment on prend soin d’un enfant.
Elle se montre dès lors incapable de nourrir son bébé. Son lait se tarit peu à peu, malgré les efforts de ses « soigneurs » pour le lui pomper de force avec un tire-lait et l’on peut craindre que le premier bébé béluga né de manière « naturelle » en bassin en Europe ne tarde pas à s’éteindre d’ici peu. Pour l’instant (novembre 2006), l’acharnement thérapeutique bat son plein à grands frais autour de ce malheureux enfant, qui n’a pas encore reçu de nom.

Le bébé est mort à la fin du mois.

 

bebe_yulka

Le bébé est mort fin novembre 2006

Notons que 19 dauphins survivent également dans les «piscines de taille olympiques» de l’Oceanografico. Les fondateurs ont été capturés à Cuba. Ces chiffres datent de 2006 mais nous n’en avons pas de plus récents.

Les bélougas vivent normalement au sein de vastes sociétés de plusieurs centaines d’individus dans les eaux glacées de l’Arctique, qu’ils parcourent en tous sens sur des milliers de kilomètres.
En captivité, leur univers confiné se réduit à quelques mètres cubes d’eau de mer chimiquement reconstituée. Ils y développent des comportements stéréotypés tel que nager en rond ou « faire des huit» sans fin…
Ces créatures du pôle souffrent, comme tous les autres cétacés captifs, du manque absolu de stimulations environnementales et de l’écho des murs de béton qui renvoient leurs pauvres vocalisations de prisonniers solitaires.
Si la capture des bélougas est interdite au Canada depuis plusieurs années, il faut se souvenir qu’entre 1960 et 1990, plus de 64 bélougas ont été capturés dans les eaux canadiennes afin de participer à des shows commerciaux. En 1998, 50% d’entre ces captifs étaient déjà morts.
La Russie, par contre, s’autorise encore à capturer près de 1270 bélougas par an (chiffres 2005) dans ses eaux territoriales, tant pour la boucherie que pour le spectacle. SeaWorld et le Georgia Aquarium tentent toujours d’obtenir le droit d’en importer aux USA.
Les shows de bélugas n’ont jamais été aussi populaires et même le delphinarium de Hardewijk, au Pays Bas, se montre aujourd’hui intéressé.  L’Oceanografico de Valence n’est donc pas prêt  lâcher ses deux précieux exemplaires.

belgrade4-mars-20142 bélugas livrés pour un cirque ambulant, en Russie

 Aujourd’hui, Kairo et Yulka sont toujours à Valence. Rien n’a changé pour eux. Aucune étude n’a jamais été publiée sur leur langage. Aucun enfant n’est plus jamais né. Ils sont arrivés en 2003. Nous sommes en 2014.
Merci de signer la pétition !

kairo2014

En savoir plus :

Histoires de bélugas

Bélugas libres et captifs


Des dauphins japonais dans les bassins d’Europe ?

delfin1_1

Delphinarium de Varna, en Bulgarie.

En accueillant d’anciens pays de l’Est au sein de l’Union Européenne, c’est aussi leurs delphinariums que nous accueillons. Jamais contrôlés, couverts par des permis d’importation bidons achetés auprès de fonctionnaires corrompus, ces établissements sont peuplés de dauphins capturés au Japon ou en Mer Noire.
Pourtant l’Europe ne sévit pas. Elle ne réagit pas. Au contraire, elle soutient la construction de delphinariums en Roumanie et en Lituanie. Elle tolère l’intolérable cirque aquatique de Varna en Bulgarie.

C’est que cet apport de dauphins frais constitue une aubaine pour nos propres delphinariums, en risque extrême de consanguinité.

Le rapport annuel de l’EAZA indique que « la mortalité néonatale est un problème majeur, qui ne permet pas, jusqu’à présent, de maintenir les effectifs de la population ex situ totale de grands dauphins à des niveaux stables sans apports extérieurs. Malgré des investigations pathologiques poussées, le problème n’a pas pu être résolu » (Van Lint et al., 2006). Une révision de 1998 de l’European bottlenose dolphin studbook [Registre européen d’élevage du grand dauphin] a révélé un autre problème d’importance: « le nombre de dauphins fondateurs, en particulier de mâles, pourrait constituer un facteur critique à la croissance de la population européenne dans le futur » (Hartmann, 2000). Page 20 du Rapport WDCS-Born Free

Mais ouf ! Les pays de l’Est arrivent !

romania-captive-dolphin

Shows de dauphins japonais à Constanta, Roumanie

 

ENQUETE EN ROUMANIE

L’organisation ProWal et le WDSF recherchent actuellement des preuves attestant de l’importation illégale de dauphins capturés à Taiji par le delphinarium de Constanta en Roumanie, un pays membre de l’Union Européenne.

Aucun des 30 delphinariums de l’Union Européenne n’a accepté de répondre lorsqu’il leur a été demandé de leur fournir des échantillons d’ADN de leurs dauphins captifs, ce qui aurait sans doute permis d’avoir un aperçu sur l’origine réelle de ces cétacés. On sait que la CITES interdit l’importation de dauphins en Europe pour un usage strictement commercial.

En septembre dernier, ProWal inspecté le delphinarium de Constanta en Roumanie. L’organisation avait été avertie que les dauphins qui y étaient détenus provenaient des chasses brutales au rabattage à Taiji.  ProWal a découvert que deux des trois dauphins d’origine avaient été achetés pour 500.000 euros à un zoo de Pékin, qui affirmait qu’il s’agissait d’animaux nés en captivité. L’un des deux est mort aujourd’hui.

Beijing-Aquarium

Aquarium de Pékin


Le propriétaire du delphinarium roumain continue à prétendre que ces dauphins sont nés captifs.
Une telle assertion n’est pas crédible. Le seul succès en matière de reproduction a eu lieu dans ce établissement en 2003 mais le delphineau n’a pas survécu.

En outre, il n’existe aucun document prouvant qu’un dauphin de la seconde génération soit jamais né à Pékin. Bien au contraire, la Chine, la Russie et l’Ukraine font partie des plus gros acheteurs de dauphins capturés lors de chasses sanglantes au Japon.

taiji-horror

Taiji


Le gouvernement roumain à Bucarest a refusé de remettre le moindre échantillon d’ADN, tout comme le propriétaire du delphinarium de Constanta
.  Juergen Ortmueller, directeur à la WDSF, a réagi par ces mots :  « Nous sommes ici devant le manque de transparence typique propre à tous les delphinariums d’Europe, qui se cachent derrière leur propre invention, les fameux « programmes de reproduction EEP», pour que personne d’extérieur au métier ne puisse savoir ce qui se passe ». 

roumanie-dauphins7

Dauphin rampant à Constanta, Roumanie

 

roumanie-dauphins6

roumanie-dauphins5

roumanie-dauphins4

Photos ProWal

 

Un investisseur financier de Suceava en Roumanie, connu sous le nom de Popescu, a contacté ProWal l’automne dernier. Il demandait à l’organisation allemande de l’aider à construire une nouveau delphinarium privé. Il était tombé par hasard sur le site de ProWal et pensait que cette association soutenait les delphinariums !

Le plan proposé était le suivant :
Dès que les dauphins auraient été importés de Chine, da Russie ou d’Ukraine, le delphinarium ouvrirait ses portes au public et ferait d’excellentes affaires. Aucun problème pour se procurer les documents d’importation nécessaires, a encore expliqué ce promoteur roumain en attractions touristiques.

Puisqu’aucun des pays désignés par le correspondant de ProWal (Chine, Russie, Ukraine) n’a jamais réussi à faire se reproduire un dauphin en bassin et n’en a nul besoin, on peut supposer que tous les dauphins achetés auraient été amenés du Japon, en passant par d’autres pays, avant de rejoindre la Roumanie.

romania-dolphins1

Nage avec les dauphins en Roumanie !

SOUTIEN DE L’EUROPE

ProWal et WDSF ont également découvert au fil de leurs recherches que l’Union européenne soutenait la construction d’un delphinarium en Roumanie, en puisant dans un fonds de construction à hauteur de 900.000 euros. L’Union Européenne avait déjà payé l’essentiel du coût de construction de 11,5 millions d’euros pour le delphinarium de Kleipeda, en Lituanie.

ProWal et la WDSF demande dès lors à l’Union Européenne de cesser immédiatement d’aider à la construction de delphinariums en Roumanie et en Lituanie. Une interdiction sans exception doit être mis en œuvre dans tous les pays européens. Il y a aujourd’hui un grand manque de transparence quant à l’origine des animaux dans les delphinariums existants, où aucun contrôle n’est mené à ce propos.

Lire l’article original.

Delfinarium in Constanta/Rumänien – ProWal

 

roumanie-dauphins1

Delphinarium de Constanta. Photo Prowal

INVENTAIRE

Le Delphinarium de Constanta, remis à neuf l’an dernier, détient 3 dauphins. Il s’agit de :
Chen-Chen, femelle capturée en 2003.
Pei-Pei, femelle capturée en 2005
N-Ni, mâle capturé en 2006/2007.
12 dauphins (Tursiops et Communs) et un petit marsouin du nom de Survivor y sont morts.
Il y a de 3 à 5 shows par jour.
Un député indépendant réclame aujourd’hui que soit reconnu aux dauphins la qualité de «personne non humaine».

varna-bulgarie-delphinarium3

Show de dauphins à Varna, Bulgarie


En Bulgarie, le Delphinarium de Varna possède 4 dauphins
: Dolly ( F), Kimbo (M), Poppy (F), Yoanna (M), et Bimbo (M), ces deux derniers dauphins étant nés captifs et leurs parents capturés en des lieux et à des dates non précisées.
6 dauphins, dont des enfants, y seraient morts depuis 1984.
Le delphinarium de Varna a expédié en Inde, à une date inconnue, 3 dauphins capturés. On suppose que ce sont ceux qui sont morts à Chenai en 1997.

En Lituanie, entré plus tôt dans l’Union, le Sea Museum de Klaipedos possède 7 dauphins. Deux d’entre eux ont fait la navette, deux fois dans le cas du mâle, entre la Lituanie et le delphinarium d’Attica en Grèce. 3 ont été capturés en Mer noire. Le delphinarium aurait perdu 5 dauphins dont 2 nés captifs. Il pratique activement la soi-disante « delphinothérapie ».

lithuania-dolphins

Show de dauphins en Lituanie

Si l’Ukraine rejoint jamais l’Europe, nous aurons 18 delphinariums en plus, uniquement peuplés de dauphins fondateurs capturés en mer.  Et si la Turquie nous rejoint, cela fera 10 delphinariums de mieux, toujours garnis de dauphins frais.
On se doute que les directeurs de zoo sont de fervents partisans de l’Europe élargie et des relations avec la Chine… et le Japon !

japon-taiji-capture-25-9-2012

Plus de captures chaque année à Taiji

Taiji-nightmare

Plus de massacres…