Free our last 6 dolphins in Belgium.

Articles tagués “dauphin

Taiji, dauphins, captures : 6 septembre 2013

taiji-seashepherd-septembre-2-2013Photo Cove Guardians

Aujourd’hui, 5 jours après le début des chasses au rabattage à Taiji, une centaine de dauphins déjà ont été ramenés vers la Baie, sans violence et sans effusion de sang.  Les pêcheurs obéissent ainsi à un ordre de la WAZA.

Une quarantaine de dauphins Tursiops – le meilleur choix pour les delphinariums – ont été capturés dès le premier jour. Aujourd’hui, 6 septembre, 60 nouveaux membres d’un pod viennent d’être amenés dans la baie, dont un enfant en bas âge.

taiji-capture-seashepherd-9-2013bPhoto Cove Guardians

6 des premiers captifs ont déjà regagné les bassins minuscules du Dolphin Resort Hotel. Après les plates-formes flottantes de la Dolphin Base (désensibilisation grossière et premier test de survie) va commencer pour eux le dressage à la dure, dont ne sortiront vivants que les meilleurs. C’est là le 2ième cercle de l’Enfer.

Le 3ieme sera le delphinarium final, au Japon, en Chine, au Vietnam, en Egypte, en Ukraine ou dans les Emirats du Golfe. Dans le monde, à l’exception de l’Europe et des USA,  désormais contraint de se livrer à l’élevage en batterie, l’immense majorité des dauphins captifs ont été capturés. A Bruges, 3 dauphins sur 6 ont été enlevés au Golfe du Mexique. Taiji, c’est PARTOUT !

carte-dauphins-captifsCetacean Lifestyle

Si la Waza peut dicter leur conduite aux chasseurs de dauphins, elle pourrait également arrêter ces prises. Mais comme le souligne Ric O’Barry, les gardiens auto-proclamés du bien-être animal en zoo et delphinarium jouent là un jeu bien étrange :

«La vie et la mort de ces dauphins est dictée par un certain Dr Gerald Dick, directeur exécutif de l’Association mondiale des zoos et des aquariums (WAZA). Dr Dick a le pouvoir d’abolir les captures violentes et pourait probablement mettre fin au massacre .
Comment ? La WAZA est une association professionnelle mondiale qui comprend des centaines de zoos et d’aquariums du monde entier. L’association régionale japonaise de la WAZA est l’Association japonaise des zoos et aquariums (JAZA).

Taiji-septembre-2013-coveSave Japan Dolphins 

Le Taiji Whale Museum est évidemment membre de la JAZA. Le Dr Dick et la WAZA ont entre-temps publié un énoncé de leur politique sur leur site web, qui est un excellent exemple de dissimulation et de déni, dans un langage très poli. La vérité est en effet dure à dire : les aquariums membres de la JAZA et nombre d’autres delphinariums affiliés à la WAZA subventionnent l’abattage des dauphins à Taiji en achetant des dauphins sauvages vivants capturés par les tueurs de dauphins à un prix exorbitant.  «L’inaction» de WAZA semble entrer clairement en conflit avec leur supposée mission de conservation et de durabilité.

taiji-captures-6-9-2013-Dolphin-Project

Un dauphin tué pour le marché de la viande à Taiji sera vendu de 500 à 600 $ pièce. Mais un dauphin déjà dressé peut être vendu 154. 000 $ ou plus sur le marché mondial.  Le Dr Dick et la WAZA ont fièrement établi un compromis bizarre et vide de sens, selon lequel les chasseurs pouvaient capturer des dauphins et libérer le reste de la tribu après avoir prélevé les animaux de leur choix.

C’est ce qu’ils ont fait lundi dernier. Mais ce système ne fonctionne que pour les grands dauphins et seulement pour le mois de Septembre. Toute autre espèce ramenée dans la baie ce mois-ci est brutalement tué dans un déluge de sang. Et après septembre? Ces mêmes grands dauphins seront-ils abattus comme les autres espèces ? Quel genre d’affaires visqueuses et trompeuses est-ce là ? Les bénéfices de l’industrie de la captivité sont-ils si importants qu’ils rendent la WAZA sourde aux cris des dauphins mourants à Taiji ? »

Waza could stop the slaughter

taiji-dolphin-project

Save Japan Dolphins

Japon, l’enfer des cétacés

taji-the-cove


Taiji Dolphins, where are you now ? Educating people ?

Kagoshima Aquarium, Japan

Taiji Whale Museum, Japan

Kinosaki Marine World, Japan

Port of Nagoya Aquarium, Japan

Okinawa Marine Research Center, Japan

Izu-Mito Sea Paradise, Japan

Nanki Shirahama Adventure World, Japan

Suma Aqualife Park, Japan

Katsurahama Aquarium, Japan

Ocean Park Expo Ishigaki, Japan

Kujukushima  Aquarium, Japan

Aqua World Oarai, Japan

Hakkeijima Sea Paradise, Japan

Asamushi Aquarium, Japan

taiji-dauphin-flanc-pacifique-captif

Beijing Aquarium, China

Dalian Liaohutan Ocean Park, China

Qingdao Polar Ocean World, China

Pacific Land, South Korea

Hurghada, Egypt

Dubai dolphinarium (Dubai)

taiji-dauphin-bassin

Save Japan Dolphins
Massacres à Taiji
Taiji, 1er septembre


SOS Delfines contre Loro Parque !

loroparque-dolphinsOu comment le delphinarium de Ténériffe tente d’étouffer toute critique
Un article de Delphine Giraud (Dolphin Connection Espagne)

LE CONTEXTE

Du 2 au 7 juillet 2013, le groupe SOS Delfines s’est rendu à Ténériffe afin d’informer habitants et touristes sur la captivité des cétacés et ses effets. L’objectif était également de recueillir des signatures pour la pétition à présenter au Ministère de l’Agriculture et de l’Environnement, en charge de zoos, afin qu’il fasse respecter son propre guide d’application de la loi relative aux zoos qui stipule que ceux-ci “ne devraient pas consentir l’utilisation de leur animaux pour la réalisation de spectacles ou autres représentations de cirques”.

SOS Delfines avait bien préparé sa campagne, envoyant de nombreux communiqués de presse. Les médias des Canaries se sont donc fait écho de la campagne et de son message, comme par exemple dans « La Voix de Ténérife » :

« L’opération a été un succès selon SOS Delfines, qui a publié sur sa page de Facebook le communiqué suivant:
6 jours, 4 plages, 600 signatures contre les spectacles utilisant les dauphins et orques, plus de 2.000 personnes informées et 2 plaintes portées par le Loro Parque. La campagne de SOS Delfines a été un succès, grâce à vous !

Du 2 au 7 Juillet, SOS Delfines a installé une tente d’information sur les problèmes des cétacés captifs sur les plages du Camisón, Troya, Las Vistas et Los Cristianos au sud de Ténériffe. Ayant pour fin d’offrir à locaux et touristes de l’information sur la souffrance des dauphins et des orques en captivité, l’objectif a été plus que rempli. Plus de 2.000 personnes ont obtenu un flyer et un cadeau avec la web de SOS Delfines en 5 langues, et 600 ont signé pour demander plus de respect envers ses animaux ».

Aussitôt, 2 plaintes ont été déposées par le Loro Parque… Il semble évidemment que la campagne n’a pas plu à tout le monde…

esclavagistes-loro-parque

Le propriétaire de Loro Parque, Wolfgang Kiessling (à droite) avec
Brad Andrews, Chief Zoological Officer de SeaWorld (à gauche).

LA PRESSE EN PARLE

Article publié par AquiSurInfo, journal online local du sud de l’île de Ténériffe :
Loro Parque tente de freiner la campagne de SOS Delfines à Ténériffe Sud

* Un notaire commandité par Loro Parque s’est présenté sur le stand d’information installé sur la plage Los Cristianos pour exiger la rectification des déclarations sur la souffrance des cétacés captifs dans des parques comme le leur.

* En outre, la Police Local de Arona a informé la porte-parole de SOS Delfines que l’entreprise avait déposé une plainte.

* Les volontaires de SOS Delfines, heureuses de l’appui reçu à Ténériffe Sud, demeurent tranquilles face aux actions de Loro Parque.

Succès complet de la campagne d’information et de collecte de signatures de SOS Delfines dans le sud de Ténériffe: la population locale et touristique s’implique pour appuyer la pétition demandant que le Ministère de l’Environnement applique le guide d’application de la Loi sur les Zoos et qu’ils cessent d’utiliser les animaux captifs pour la réalisation de spectacles de cirque. L’un des trois parcs ténériffiens contre lesquels pointe cette initiative, le Loro Parque, s’est senti visé par les critiques de SOS Delfines contre la captivité des cétacés.

Pour l’instant, le parc a exigé via la voie notariale que la porte-parole de cette plateforme à l’échelle nationale et internationale, Jennifer Berengueras, se rétracte de ses déclarations faites au journal « La Voix de Ténériffe » sur la souffrance, le stress et la tristesse des cétacés en captivité et sur les réactions agressives que cela provoque, citant en exemple la mort d’un entraîneur attaqué par une orque du Loro Parque en 2009.

Loroparque-alexis-martinezAlexis Martinez fut tué par Keto

Cette sommation a été remise jeudi par un notaire. Les services juridiques de SOS Delfines, à qui Jennifer Berengueras a transmis cette mise en demeure, ont décidé de l’ignorer, nous explique-t-elle. “Tout ce que nous disons repose sur des études scientifiques et nous n’avons donc rien à rectifier”, conclut-elle.

Il semble que Loro Parque ignorait que les-dites déclarations n’avaient pas seulement été publiées seulement par le journal en question, mais aussi par AquíSur et dans un grand nombre de medias nationaux et internationaux qui ont reçu le communiqué de presse de SOS Delfines et qui ne subissent pas l’influence du parapluie publicitaire de parcs de cétacés comme le leur.

De plus, hier, nous raconte Berengueras, la Police Locale de Arona lui a demandé de présenter toutes les autorisations d’occupation de la voie publique par le point d’information installé et, alors qu’elle vérifiait que tout était en règle, l’a informée du fait que cette installation avait fait l’objet d’une plainte. « Nous avons tous les permis et autorisations nécessaires, aussi bien ceux du Littoral que ceux de la Mairie de Arona, et ils ne vont donc pas nous faire taire non plus avec ça”.

SOS Delfines sera sur la plage de Los Cristianos jusqu’à aujourd’hui dimanche.

sos-delfines

La tente de SOS Delfines restera donc installée en bord de mer selon le calendrier prévu. La porte-parole de la campagne d’information et de collecte de signatures en défense des cétacés explique qu’ils se situeront sur le marché de Los Cristianos jusqu’à 14h aujourd’hui (dernier jour de la campagne).

En ce qui concerne la réponse de la population locale et touristique, la porte-parole de la plateforme souligne que l’appui “est impressionnant”. Elle explique qu’ “il n’est pas nécessaire d’inciter les gens à signer ni de les convaincre. Aussi bien les habitants que les touristes viennent à nous et nous offre leur appui” ce qui est, nous indique-t-elle “spécialement gratifiant, parce que cela démontre un grand degré de prise de conscience par rapport à la souffrance des cétacés en captivité”.

loro-parque-orcas-pool

ESPAGNE ET CANARIES : RECORD EN DAUPHINS CAPTIFS

Cette initiative naît de la collaboration de plusieurs organisations de protection des animaux et de la vie marine, nationales et internationales, pour informer les habitants de la zone et les touristes de la souffrance des cétacés en captivité. Elle se développe en Espagne car ce pays est le pays européen avec le plus de cétacés captifs (90 dauphins, 2 belugas et 6 orques dans 11 centres différents).

Et les Canaries sont la deuxième communauté autonome d’Espagne avec le plus grand nombre de cétacés en captivité (25 dauphins et 6 orques), derrière la région de Valence, raison pour laquelle la plateforme considère fondamental informer dans des zones comme le sud de Ténériffe.

Sur Ténériffe, ils nous ont indiqué que des 21 dauphins captifs sur l’île “9 d’entre eux – plus 3 de 7 qui sont morts ces dernières années – ont été capturés à l’état sauvage”.

“Il y a 3 semaines, l’orque Vicky de Loro Parque est morte, âgée de 10 mois à peine, mettant en évidence le manque de bien-être et les difficultés d’adaptation de ces animaux aux conditions de la captivité, même pour ceux nés dans les zoos et les delphinariums”, explique Berengueras.

orque-vivky-loro-parque-digital-journal

Elle ajoute qu’en 2009, une orque de Loro Parque a attaqué mortellement son entraîneur. Cette attaque, et de nombreuses autres qui ont fréquemment lieu dans ces parcs, poursuit la représentante de SOS Delfines, démontrent l’état de stress dont souffrent ces animaux. Et elle commente que pour réduire l’agressivité de ces animaux, l’administration de tranquillisants et d’hormones et une pratique fréquente.

L’information offerte par cette campagne comprend une récente analyse des spectacles qui se réalisent dans les delphinariums espagnols qui a démontré que Loro Parque et Aqualand Costa Adeje destinaient seulement 3.33% et 0.33% de leur temps, respectivement, à parler de la nature et de la conservation de ces animaux, et que Palmitos Park, situé à Gran Canaria, lui dédiait 6.66%.

orques-loro-parque

Lire aussi :
Les delphinariums espagnols montrés du doigt
Morgan à Loro Parque
Delphinariums en Espagne
Cuba, le pourvoyeur en dauphins frais
Le Dr Ingrid Visser poursuivie en justice par Loro Parque
Maltraitances à Valences
Les bélugas de Valences

kairo2006


Dauphins exploités dans « Marianne »

marianne-juillet-2013Click to enlarge

Paru dans le magazine MARIANNE édition belge
N°18 du 6 au 12 juillet 2013


Manifestation pour une Europe sans delphinarium

demo28-annelies-ric

Ric O’Barry Report
Save Japan Dolphins Report
WDC Report
La Dolphin Connection Report

L’événement est historique.
Près de 350 amis des dauphins se sont rassemblées ce vendredi 28 juin de 15 à 18 heures place Victor Horta à Bruxelles, devant la façade du SPF Santé Publique, pour réclamer l’interdiction totale des delphinariums dans l’ensemble de l’Union Européenne.

demo28-anneliesAnnelies….

demo28-ric-yvon3… Ric et Yvon, les 3 piliers de la manifestation. 

«Liberté pour les dauphins!» «La captivité, c’est l’esclavage !», « Libérez Morgan ! »
Pendant plus de 3 heures, ces manifestants venus de l’Europe entière (Grèce, Italie, Allemagne, France, Pays-Bas, Croatie, Slovénie, Suisse, etc.) ont tourné en rond sur la place, comme le font les dauphins dans leur bassin.
Menée par l’artiste sur échasses Maria Heideman, ils ont réclamé en plusieurs langues une modification radicale de la Directive 1999/22/CE du Conseil de l’Europe,  afin que celle-ci interdise définitivement toute exploitation de dauphins de cirque, à l’instar de nombreux pays comme l’Inde, le Chili, le Brésil, la Slovénie, Chypres ou la Croatie.

demo28-dolphin-connection

Pendant que les manifestants continuaient à scander des slogans devant les portes du Ministère de la Santé Publique, Ric O’Barry, ex-dresseur de Flipper et acteur principal du documentaire «The Cove», Annelise Mullens, co-organisatrice de la manifestation, accompagnée de son plus jeune fils et Yvon Godefroid, activiste responsable de l’événement, ont été reçu par le Dr Eric Dr Van Tilburgh, responsable du SPF Santé publique pour les zoos et delphinarium belges.

demo28-yvon-ric-filsDans les couloirs du Ministère (photo Annelies)
Ric fait une blague, Yvon tente de pas rire et
Willem, le fils d’Annelies est tout fier d’être là !

L’entretien fut cordial, quoique ferme et sans concessions, et dura près d’1 heure.
L’accent fut aussitôt mis sur plusieurs pratiques illégales du Boudewijn Seapark tant au regard de la loi belge que de la Directive européenne sur les zoos. Ces dernières sont citées dans 2 rapports de la plus haute rigueur scientifique, à savoir celui de Born Free sur les zoos belges et celui de la WDC sur les delphinariums. On les trouve également résumées en français sur les pages :
Delphinarium de Bruges : illégal ?
Il faut fermer le delphinarium de Bruges

demo28-greece-valia

Il fut vivement rappelé au Dr Van Tilburgh que le delphinarium de Bruges opérait aujourd’hui sans licence.
Celle-ci n’a pas été renouvelée en été. Pourquoi le gouvernement ne réagit-il pas à cette situation ? Cette autorisation sera-t-elle reconduite ? N’y a-t-il pas de risques au niveau des assurances ? De nombreux riverains proches du parc se plaignent en effet du bruit causé par les shows dominicaux. On imagine ce qu’endurent les dauphins, dont l’ouïe est extrêmement sensible.

dolphin-bay-dolphin-rideBruges

Parmi les attractions du parc qui posent problème au niveau strictement juridique, citons notamment le contact direct avec les animaux, interdit par la loi belge dans tous les zoos, à l’exception des animaux de ferme livrés aux enfants.
Or, le Boudewijn Seapark vend désormais pour des sommes conséquentes des rencontres du type : Meet our dolphins, durant lesquelles le public est autorisé à descendre dans l’eau en combinaison d’égoutier et de toucher les dauphins. Ce qui les distrait sans doute un peu, mais présente plusieurs risques : la transmission de la brucellose ou de l’herpès peut survenir dans les deux sens et les risques inopinés d’agression ne sont pas nuls. Il s’en est produit un récemment aux Etats-Unis, où une petite fille fut sauvagement mordue par un dauphin fou.

bruges-touch-dolphin
swim-with-dolphin-Bites-Girl

Plus dangereuses et illégales encore sont les séances photos (payantes) avec les otaries de Patagonie, dont la gueule énorme pourrait emporter le visage d’un enfant d’une bouchée. On parla aussi des vautours et autres oiseaux de proie se posant sur la nuque de gosses, et que l’on retrouve entravé par une laisse à la patte et soumis à des conditions de vie que les zoos du Royaume-Uni, par exemple, ne tolèrent plus depuis longtemps.

bruges-vautourBruges

Nous avons rappelé ensuite à M. Van Tilburg les différents manquements du Boudewijn Seapark quant à ses obligations européennes.
Citons notamment l’absence d’informations pertinentes sur la vie sociale des dauphins libres, le caractère anthropomorphique des shows, l’échec annoncé de la reproduction en bassin, la faible viabilité des sujets captifs, les tentatives insensées d’obtenir un cheptel de dauphins « domestiques » autosuffisant sans apport de sang frais venu de l’océan, l’impossibilité de remettre en mer les jeunes nés en bassin alors que le rôle du zoo est de repeupler les biotopes en danger, et le caractère obsolète et répétitifs des prétendues recherches scientifiques qui ne bénéficient pas à l’espèce sauvage (l’étude de la grossesse des delphines captives, notamment, ou le pouvoir curatif des dauphins), etc.

dolphinbay-windowBruges

En bref, comme le souligne le rapport 2011 de la WDC, Dolphinaria – A review of the keeping of whales and dolphins in captivity in the European Union and EC, relating to the keeping of wild animals in zoos,  le fait de détenir des dauphins en bassin viole d’ores et déjà la Directive 1999/22 et les lois nationales découlant d’elles :
* La captivité est sensée encourager la conservation des espèces menacées. Or, le taux de survie des cétacés est inférieur en captivité qu’en milieu naturel et la natalité y est faible ou difficile.
* Elle est supposée promouvoir l’éducation à propos des cétacés alors qu’une très faible quantité d’informations est fournie lors des shows concernant la vie sociale complexe des dauphins en liberté.
* Elle est supposée prévenir la cruauté envers les animaux et sensibiliser à leur bien-être, alors que le stress et les comportements anormaux sont communs chez les dauphins exposés dans l’enceinte des delphinariums de 15 états membres de l’Union européenne, qui se montrent incapables d’appliquer la législation existante en la matière.

zoo-anvers-reptileAnvers

M. Ric O’Barry a également rappelé à M. Van Tilburg que si les reptiles du zoo bénéficiaient à tout le moins d’une branche où grimper, d’un abri, de feuillage et de terreau où se lover, c’est-à-dire d’une simulation minimale de leur environnement naturel, il n’en était rien pour les dauphins. Ceux-ci sont contraints de vivre dans un bassin de béton totalement nu.
Imagine-t-on un chimpanzé ou un gorille dans une cellule vide de tout objet ?

DSCN0152Bruges

Pour conclure, nous avons demandé que le gouvernement belge prenne une décision éthiquement courageuse, en interdisant toute reproduction en bassin, toute importation de nouveaux dauphins, toute nouvelle ouverture de delphinariums et qu’elle mette progressivement fin aux activités du Boudewijn Seapark.
Plus largement, Ric O’Barry a insisté sur le fait que la Belgique, siège des institutions européennes, s’honorerait en agissant de la sorte et qu’elle donnerait ainsi le bon exemple aux 15 pays de l’Union possédant encore des cirques aquatiques.

M. Van Tilburg s’est engagé à transmettre nos revendications à sa Ministre de tutelle, Mme Onkelinx, en rappelant néanmoins qu’une Commission spéciale allait bientôt rendre ses conclusions sur les normes de bien-être au delphinarium de Bruges.

Notre réponse fut que, quelles que soient les conclusions de cette Commission, ce serait la voix de la rue et des citoyens qui prévaudrait en définitive. Et qu’aucune prison aquatique ne pourrait jamais être améliorée au point de pouvoir permettre aux cétacés captifs de s’y épanouir pleinement comme en liberté.

demo28-dauphins3
Il va de soi que dans la foulée de cette première manifestation européenne, d’autres actions seront lancées sur le territoire belge aussi bien que dans différentes villes de l’Union Européenne. Quant à la pétition réclamant la fin de tous les delphinariums en Europe, même si sa valeur n’est que symbolique (il en faut plus pour que la Commission européenne nous écoute), elle continuera à s’enrichir de signatures jusqu’à l’infini !

C’est une lutte difficile, car nous sommes face à une industrie du loisir animal qui dispose de moyens financiers inouïs, capables d’influencer n’importe quel pouvoir politique ou organe de presse. Mais c’est un combat juste que nous menons , non seulement en faveur des dauphins mais également pour le futur de nos enfants. Notre dignité d’Homme passe par ce combat-là. Et nous le gagnerons !

demo28-morgan2

Remerciements :
Impossible ici de remercier tous ceux qui nous ont aidé à mettre sur pied ce formidable rassemblement. Il y a d’abord Ric O’Barry, bien sûr, et Annelies, il y a La Dolphin Connection qui a financé le voyage de Ric (le reste des frais ayant été couvert par l’appel de fonds sur Gofundme), il y a Mylou pour ses photos de Bruges et son indéfectible soutien, il y a Denis et les autres pour le service de sécurité, mais afin de ne vexer personne, nous ne citerons donc personne d’autres, car il y aurait tant de noms à citer !
Merci donc à tous et à chacun d’entre vous !
Un petit mot tout de même pour la police de St Gilles, dont l’efficacité et la gentillesse nous ont rendu la tâche plus facile.
Et bien sûr, toute notre admiration à celles et ceux qui ont pris la peine de nous rejoindre à grands frais depuis des pays parfois fort lointains ou qui se sont déchaînés derrière leur ordinateur pour diffuser l’annonce de cette première manifestation historique dans le monde entier.
A titre personnel je ne suis pas peu fier que mon petit-fils Sacha y ait assisté avec ses deux parents. C’était à n’en pas douter le plus jeune des participants du jour  !

demo28-sacha2Sacha Godefroid et son papa

References :
http://www.wdcs.org/submissions_bin/Eu_Dolphinaria_Report.pdf
http://www.bornfree.org.uk/zooreports/Belgium-en/pages/BELGIUM_Zoo_Report_ENGLISH.pdf
http://www.dauphinlibre.be/legbelg.htm
http://www.health.belgium.be/eportal/AnimalsandPlants/keepingandbreedinganimals/zoos/index.htm?fodnlang=nl#.Uc_yEr5V3IU
http://www.health.belgium.be/filestore/823592/AR%2010-08-1998_0_823592_nl.pdf
http://reflex.raadvst-consetat.be/reflex/pdf/Mbbs/1999/08/19/63330.pdf
https://docs.google.com/document/d/1GYtIH3t_XcWDmDx5uDHxXynxQUDupzWcRDpZ1AxpsU4/edit
http://www.stadsomroep.com/Detail.asp?NUM=35937&fb_comment_id=fbc_203782826412155_486443_203849333072171#f1cbc996e6d3393

demo28-children-ric
La nouvelle génération

Images et vidéos
« June 28th Brussels : the Movie » !
http://deburgerjournalist.nl/march-against-dolphin-captivity/

http://www.dailymotion.com/video/x11efk2_closing-dolphinariums-partie-10_webcam#.UdALwsXiBag
http://touch.dailymotion.com/video/x11eezn_closing-dolphinariums-partie-9_webcam

http://www.ustream.tv/channel/freedolphinseurope

http://www.dhnet.be/actu/societe/les-delphinariums-une-pratique-barbare-51ce5844357028fef4e7f44f
http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20130628_00330320

demo28-ric-Y

demo28-UK
demo28-valia-1

demo28-dog
demo28-Y

demo28-japan

demo28-Maria

demo28-italy

demo28-inflatable

demo28-hesterHester bartels (Orka Coalitie)

demo28-1

Pour une europe sans delphinarium


Stop dolphin captivity in Europe ! Write to Green European Deputees

asterix-aya

Copy, paste, sign and send !

Dear European deputee,

Dolphins possess the sophisticated cognitive and emotional abilities characteristic of the type of consciousness that is the foundation of humans’ claim for moral standing. They are sef-aware persons, endowed with cultures, languages and emotions.

We don’t have the right to keep these creatures in captivity to satisfy some economic needs.
Their detention violates the Directive 1999/22/EC of the Council of Europe. http://www.wdcs.org/stop/captivity/eu_campaign/introduction.php
No chlorinated pool, no lagoon, no matter how large they are, could replace the ocean nor reproduce the complex social life of wild cetaceans. Captive cetacean don’t have freedom to express normal behaviour, a main principle for animal welfare.

We urge the European Authorities to ban any breeding program or importation of cetaceans into the EU.
We demand all existing dolphinaria to be closed down and that the cetaceans – born free or captive- join rehabilitating programs in marine sanctuaries.

Thanks to support us in Brussels on June 28Th for a Captive Dolphins Free Europe
https://freedolphinsbelgium.wordpress.com/2013/04/18/for-delphinarium-free-europe/

Your signature….

beluga-valencia

Green deputees

amelia.andersdotter@europarl.europa.eu

martina.anderson@europarl.europa.eu

sandrine.belier@europarl.europa.eu

malika.benarab-attou@europarl.europa.eu

jean-paul.besset@europarl.europa.eu

jean-jacob.bicep@europarl.europa.eu

lothar.bisky@europarl.europa.eu

jose.bove@europarl.europa.eu

nikos.chrysogelos@europarl.europa.eu

yves.cochet@europarl.europa.eu

daniel.cohn-bendit@europarl.europa.eu

marije.cornelissen@europarl.europa.eu

michael.cramer@europarl.europa.eu

tarja.cronberg@europarl.europa.eu

karima.delli@europarl.europa.eu

mark.demesmaeker@europarl.europa.eu

isabelle.durant@europarl.europa.eu

cornelia.ernst@europarl.europa.eu

Jill.evans@europarl.europa.eu

helene.flautre@europarl.europa.eu

sven.giegold@europarl.europa.eu

catherine.greze@europarl.europa.eu

takis.hadjigeorgiou@europarl.europa.eu

gerald.haefner@europarl.europa.eu

thomas.haendel@europarl.europa.eu

rebecca.harms@europarl.europa.eu

satu.hassi@europarl.europa.eu

martin.haeusling@europarl.europa.eu

ian.hudghton@europarl.europa.eu

yannick.jadot@europarl.europa.eu

eva.joly@europarl.europa.eu

dennis.dejong@europarl.europa.eu

nicole.kiil-nielsen@europarl.europa.eu

juergen.klute@europarl.europa.eu

jaromir.kohlicek@europarl.europa.eu

jean.lambert@europarl.europa.eu

philippe.lamberts@europarl.europa.eu

patrick.lehyaric@europarl.europa.eu

sabine.loesing@europarl.europa.eu

isabella.loevin@europarl.europa.eu

erminia.mazzoni@europarl.europa.eu

paul.murphy@europarl.europa.eu

miloslav.ransdorf@europarl.europa.eu

michele.rivasi@europarl.europa.eu

raul.romevairueda@europarl.europa.eu

heide.ruehle@europarl.europa.eu

judith.sargentini@europarl.europa.eu

carl.schlyter@europarl.europa.eu

elisabeth.schroedter@europarl.europa.eu

werner.schulz@europarl.europa.eu

alyn.smith@europarl.europa.eu

indrek.tarand@europarl.europa.eu

rui.tavares@europarl.europa.eu

keith.taylor@europarl.europa.eu

tatjana.zdanoka@europarl.europa.eu

karim.zeribi@europarl.europa.eu

johnstuart.agnew@europarl.europa.eu

jan.albrecht@europarl.europa.eu

sonia.alfano@europarl.europa.eu

francois.alfonsi@europarl.europa.eu

magdicristiano.allam@europarl.europa.eu

alexander.alvaro@europarl.europa.eu

luispaulo.alves@europarl.europa.eu

nyar


Ecrivez aux Députés Verts pour une Europe sans Delphinariums !

antibes-marineland-2012-orque1
Copiez, collez, signez, envoyez !

Madame, Monsieur

Je suis très choqué d’apprendre que plus de 300 dauphins, marsouins orques, bélougas et autres petits cétacés sont maintenus en captivité dans l’espace de l’Union Européenne, et ceci essentiellement afin d’amuser les visiteurs par leurs shows.

Une telle situation est en contradiction flagrante avec la législation CITES de l’Union Européenne qui interdit le commerce de dauphins capturés en mer ainsi qu’avec la Directive UE sur les Zoos exigeant que les dauphins et autres cétacés soient détenus dans des conditions conformes à leur besoins biologiques sociaux et intellectuels, une chose bien évidemment impossible à réaliser pour ces mammifères marins migrateurs dotés d’une haute intelligence et d’une vie sociale élaborée.
http://www.cetaceanrights.org/

Merci d’agir dès aujourd’hui pour protéger la santé et le bien-être de ces animaux en appliquant de manière stricte et correcte la Directive EC 1999/22 relative à la détention d’animaux sauvages dans les zoos, c’est-à-dire en soutenant l’élimination des delphinariums sur tout le territoire européen. http://www.dauphinlibre.be/pour-une-europe-sans-delphinarium-appel-wdcs.htm

Merci également d’aider les dauphins sauvages en mettant fin à l’importation au sein de l’Union Européenne de tout dauphin capture en milieu naturel.

Merci enfin de nous rejoindre à Bruxelles le 28 juin prochain pour marquer votre solidarité avec notre action en faveur des cétacés libres. https://freedolphinsbelgium.wordpress.com/2013/04/18/fermons-tous-les-delphinariums-deurope-manifestation-a-bruxelles-le-28-juin-2013/

Bien cordialement,

Votre signature ….

asterix-aya


Députés Verts Européens

amelia.andersdotter@europarl.europa.eu

martina.anderson@europarl.europa.eu

sandrine.belier@europarl.europa.eu

malika.benarab-attou@europarl.europa.eu

jean-paul.besset@europarl.europa.eu

jean-jacob.bicep@europarl.europa.eu

lothar.bisky@europarl.europa.eu

jose.bove@europarl.europa.eu

nikos.chrysogelos@europarl.europa.eu

yves.cochet@europarl.europa.eu

daniel.cohn-bendit@europarl.europa.eu

marije.cornelissen@europarl.europa.eu

michael.cramer@europarl.europa.eu

tarja.cronberg@europarl.europa.eu

karima.delli@europarl.europa.eu

mark.demesmaeker@europarl.europa.eu

isabelle.durant@europarl.europa.eu

cornelia.ernst@europarl.europa.eu

Jill.evans@europarl.europa.eu

helene.flautre@europarl.europa.eu

sven.giegold@europarl.europa.eu

catherine.greze@europarl.europa.eu

takis.hadjigeorgiou@europarl.europa.eu

gerald.haefner@europarl.europa.eu

thomas.haendel@europarl.europa.eu

rebecca.harms@europarl.europa.eu

satu.hassi@europarl.europa.eu

martin.haeusling@europarl.europa.eu

ian.hudghton@europarl.europa.eu

yannick.jadot@europarl.europa.eu

eva.joly@europarl.europa.eu

dennis.dejong@europarl.europa.eu

nicole.kiil-nielsen@europarl.europa.eu

juergen.klute@europarl.europa.eu

jaromir.kohlicek@europarl.europa.eu

jean.lambert@europarl.europa.eu

philippe.lamberts@europarl.europa.eu

patrick.lehyaric@europarl.europa.eu

sabine.loesing@europarl.europa.eu

isabella.loevin@europarl.europa.eu

erminia.mazzoni@europarl.europa.eu

paul.murphy@europarl.europa.eu

miloslav.ransdorf@europarl.europa.eu

michele.rivasi@europarl.europa.eu

raul.romevairueda@europarl.europa.eu

heide.ruehle@europarl.europa.eu

judith.sargentini@europarl.europa.eu

carl.schlyter@europarl.europa.eu

elisabeth.schroedter@europarl.europa.eu

werner.schulz@europarl.europa.eu

alyn.smith@europarl.europa.eu

indrek.tarand@europarl.europa.eu

rui.tavares@europarl.europa.eu

keith.taylor@europarl.europa.eu

tatjana.zdanoka@europarl.europa.eu

karim.zeribi@europarl.europa.eu

johnstuart.agnew@europarl.europa.eu

jan.albrecht@europarl.europa.eu

sonia.alfano@europarl.europa.eu

francois.alfonsi@europarl.europa.eu

magdicristiano.allam@europarl.europa.eu

alexander.alvaro@europarl.europa.eu

luispaulo.alves@europarl.europa.eu

BSPdolphin_world_until_death3_mai2012