Free our last 6 dolphins in Belgium.

Articles tagués “Zoo d’Anvers

Kiki, gorille épileptique, mitraillée par les flashs à Anvers

DSCN1246

Kiki la petite gorille épileptique, vient d’arriver au Zoo d’Anvers

Nouveauté !
«Les gorilles du ZOO reçoivent un nouveau compagnon.
Arrivé le 16 septembre du Zoo d’Heidelberg, le gorille des plaines de l’Ouest Kiki a rejoint le groupe anversois qui compte désormais cinq individus. A Heidelberg, Kiki n’arrivait pas à trouver ses marques. Après une naissance difficile, elle a développé une épilepsie, ce que ses congénères ont eu du mal à accepter. Avec Kiki, le ZOO d’Anvers forge un avenir pour un jeune groupe de gorilles dynamiques ».

DSCN1247 - Copie

Un groupe dynamique. Kiki est couchée. Mais ses yeux sont grands ouverts.

Kiki est une minuscule femelle, de la taille d’un chimpanzé.
Elle crève d’ennui dans cage aux couleurs d’aquarium. Elle monte le long des agrès, redescend, fait le tour de sa cage, se couche, se relève et sans cesse, revient se coller à la grille du couloir arrière pour apercevoir son soigneur.

Depuis l’autre cage, Kumba, le grand mâle stérile quoique sexuellement actif, observe d’un oeil attentif.
Ce n’est encore qu’une gamine, mais tout de même…

Le harem des trois femelles réagit en sens divers. Sans doute est-ce Amahoro la plus jalouse. Une intégration qui s’annonce surtout difficile à cause de l’exiguité des lieux.

DSCN1252

Kumba observe la petite Kiki. Amahoro le surveille du regard.

Les grands singes d’Anvers sont détenus dans des conditions indignes d’une zoo moderne.
Quand donc auront-ils le droit de revoir le soleil et de marcher sur de l’herbe ? Voilà des années que le Zoo nous promet un espace extérieure, comme celui dont bénéficient les bonobos à Planckendael mais que rien ne se fait.

Les gorilles et les chimpanzés ne sont pas les seuls animaux négligés de ce zoo urbain, où de nouvelles espèces surgissent sans cesse tandis que d’autres disparaissent sans laisser aucune trace.
Le turn-over dans les enclos est impressionnant. Nous en reparlerons.

DSCN1335[1]

Les deux derniers tigres du Zoo d’Anvers sur leur îlot minuscule

En savoir plus :

http://www.zooantwerpen.be/fr/nouveautes/gorille-kiki-rejoint-le-groupe-du-zoo-danvers

https://freedolphinsbelgium.wordpress.com/2014/01/03/anvers-2014-grands-singes-et-autres-detenus/

http://www.dauphinlibre.be/gorilles_du_zoo_d_anvers_2013.htm#2

DSCN1316[1]

Kiki s’ennuie

2014-10-12 11.37.10


  1. 2014-10-12 11.39.00

    2014-10-12 11.42.30

    Kiki s’ennuie vraiment très fort / Rien à faire, pas moyen de dormir…

    2014-10-12 11.42.48

    Mais elle regarde les gorilles dans l’autre cage.

    2014-10-12 11.39.12

    Puis se recouche, se relève, tourne encore…

     

    2014-10-12 11.53.06

    Amahoro dans la grande salle vitrée.

Publicités

Anvers 2014 : grands singes et autres détenus

anvers-chimpanzees2-decembre-2013

Voilà bien des années que la situation des grands singes au Zoo d’Anvers nous interpelle.
Voilà bien des années aussi que des éthologues plaident pour que chimpanzés et gorilles puissent y bénéficier d’un environnement mieux adapté à leurs besoins physiques et psychiques.

Ailleurs en Europe ou aux USA, dans les zoos les mieux tenus, un espace gazonné au grand air est considéré comme un minimum vital pour nos plus proches cousins.
Un minimum, car dans les grands sanctuaires construits à leur intention aux USA ou en Afrique, il ne s’agit pas de simple gazon mais également d’une quantitié d’activités ludiques et sociales qui rendent leur vie plus proche de celle des vrais grands singes.

OLYMPUS DIGITAL CAMERACenter for Great Apes Florida

Le climat n’arrange rien. En Belgique, les animaux issus de pays subtropicaux sont enfermés près de huit mois de l’année dans des locaux à l’abri du froid. On frémit à l’idée du temps que les orang-outans du Monde Sauvage d’Aywaille passent dans leur casemate minuscule en hiver, ou bien les bonobos de Planckendael dans leur salle de bains souterraine !

OLYMPUS DIGITAL CAMERABonobos à Planckendael (été)

bonobo-planckendael-hiver.Bonobos à Planckendael (automne-hiver)

Sans doute, depuis les années 50, le Zoo d’Anveres a-t-il réalisé d’indéniables progrès. Les chimpanzés ne sont plus enfermés derrière des barreaux, ils ne reçoivent plus de nourriture des visiteurs et ne meurent plus de pneumonie à la chaîne. De nombreux agrès et même quelque rares jeux d’intelligence ont été ajoutés. Des touffes de paille leur permettent désormais de faire leur nid le soir.

Mais l’espace reste insuffisant et les chimpanzés s’entassent les uns sur les autres dans ces pièces verdâtres percées de portes arrière d’où les gardiens leur jettent des pommes pour les calmer. Ils passent leur temps à se bagarrer, à hurler et à se poursuivre.

DSCN1362Des conflits permanents à huis clos

A cet égard, les chimpanzés sont identiques aux Hommes : ils aiment la politique et ils aiment dominer. Mais dans cet univers de cages communiquantes, il n’y a pas de ligne de fuite, aucun arbre où grimper et se faire tout petit, aucun frère ou cousin pour former une alliance. C’est le passage à tabac permanent des faibles.
On notera par ailleurs que le zoo n’enregistre plus de naissances de chimpanzés depuis 1992. Quinta n’a fait que passer en 1990. On voit mal en effet comment une maman pourrait élever son petit dans un environnement aussi brutal et confiné.

anvers-chimpanzees-dos-griffe-smallLe dos est lacéré de griffures

anvers-chimpanze-debout-decembre-2013-dominantEt le dominant règne sans partage 

Les griffures, les poils arrachés et les morsures sanglantes dont s’ornent leur nuque attestent de la violence croissante des conflits. Le contraste est frappant d’avec 2011. En deux ans, tous les chimpanzés, à l’exception d’un seul, semblent avoir attrapé la gale. Tous ressemblent désormais à Maaike, la vieille guenon pelée qui a tant vu et tant vécu…

Maaike3Maaike l’ancienne tentant de dormir tranquille

Un déménagement de tous les chimpanzés à Planckendael dans un environnement arboré est donc indispensable, ainsi que davantage d’enrichissement environnemental (Game Boys, Ipads, DVD, revues illustrées, apprentissage de l’AMESLAN, etc.), qui irait au-delà de la recherche de nourriture dans des petits trous…

kanzi-televisionKanzi

Il en va de même pour les gorilles.
Leur habitat s’est un peu agrandi depuis le départ des orang-outans, en 2011.
Mais il s’agit toujours d’une véranda sans air frais ni gazon ni soleil sur la peau, où l’on patauge dans sa propre urine et de pièces en sous-sol. Ces bons géants sont de nature paisible, nous avons là un mâle stérile et son harem, et au moins ne se battent-ils pas ! Leur principale souffrance reste un ennui pesant, l’absence d’accès à la moindre verdure et la pauvreté ahurissante de l’enrichissement environnemental qui leur est accordé. Ici non plus, pas de télévision, pas d’apprentissage de langages signés, pas de jeux vidéos. Rien. Il s’agit que le public ne perde pas de vie qu’il s’agit « d’animaux » et non pas d’hominiens, comme nous.

OLYMPUS DIGITAL CAMERALes journées se passent à ne rien faire .

En 2012, le Zoo d’Anvers annonçait pourtant la création d’un enclos extérieur pour tous ses Grands Singes.
Promesse non tenue : nous voici en 2014 et c’est un espace pour enfants qui a été construit à la place.
Considérés sans doute comme prioritaires, la nouvelle voilière et le nouveau bassin à pingouins figurent au programme des grands travaux de l’année !

anvers-gorilles-espace-ouvert-futur
En 2012, un enclos extérieur était promis pour 2013

enclos-futur-des-grands-singes2014A cet endroit, l’espace des grands singes
est devenu une plaine de jeux pour les enfants.
N’est-ce pas pour eux que ce zoo existe ?

anvers-enclos-oiseaux-tiendront-ils-parole

OLYMPUS DIGITAL CAMERAPromesses, promesses ?

Du côté des éléphants, on continue à exposer de jeunes mâles pour rien. Un zoo sans éléphant n’est pas un zoo, tout comme un cirque sans fauves n’est plus un cirque dans l’esprit du grand public.
Rappelons que Budi-Billy, l’ancien copain de Ming Jung est parti en Denver en avion. Il s’est vu remplacé par Kanvar (5 ans). Ces deux éléphanteaux arrachés à leur mère bien trop tôt ne reçoivent d’éducation qu’humaine. Ils seront bientôt séparés à nouveau pour errer de zoo en zoo répandre leur semence jusqu’à ce mort s’ensuive. Chez les éléphants, comme chez les dauphins, les orques ou les humains, les amitiés peuvent durent une vie entière.
Pour l’instant, les bagarres semblent fréquentes, mais il s’agit d’un jeu.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA


Enfin, les grands félins posent toujours problème.
Voilà des années que l’on nous promet de la même manière des  enclos plus vastes. Les lions en ont bénéficié – et encore ne peut-on pas parler ici d’un terrain de foot-ball ! – mais ce n’est pas le cas des tigres.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
anvers-enclos-tigre

anvers-enclos-tigres2

Quant aux panthères….


La liste est longue encore des détenus de ce zoo qui ne sont pas accueillis dans des conditions adéquates. Terminons pour cette fois avec les okapis. Dans son rapport sur les zoos belges, l’association Born Free rappelait que ces doux herbivores vivent normalement dans les taillis épais de la forêt congolaise.  Il est donc assez surprenant de les voir paître dans une prairie boueuse, exposée au froid piquant de ce dimanche de décembre…

okapi-2014

Nous demandons donc instamment au Zoo d’Anvers de prendre des mesures rapides pour assurer un cadre de vie décent aux grands singes captifs qu’il possède.
Nous lui demandons de se pencher également sur le sort de ses grands félins, dont beaucoup sont encore zoopsychotiques.
Nous demandons enfin aux autorités compétentes d’exiger du Zoo d’Anvers qu’il respecte la loi, comme devraient le faire aussi Pairi Daiza, le Monde Sauvage d’Aywaille et tous ces autres parcs d’attractions aux prétentions conservationnistes qui pullulent dans notre pays en dépit du bon sens.

anvers-girafes-froidDes girafes s’abritant du vent froid.

 Les gorilles du Zoo d’Anvers en 2013

 Les chimpanzés du Zoo d’Anvers en 2011

Les chimpanzés du Zoo d’Anvers et autres captifs en 2012

Ming Jung, Budi, Kanvar : des bébés éléphants au Zoo d’Anvers

Le Rapport Born Free

 DSCN0606Une bonne nouvelle pour les rapaces : on a peint de jolis décors sur leur murs.
Voilà qui va changer leur vie…

Photos et vidéos : YG-Hurricane Warrior. 2014


Les éléphants de Pairi Daïza

 

elephant-paridaiza

Farina et son enfant à Pairi Daiza


Jadis, il n’y avait là que les ruines d’un château et d’une abbaye. En 1993, Eric Domb, qui devint par la suite président de l’Union Wallonne des Entreprises, y créa le parc Paradisio. Il y eut d’abord de grandes volières. Puis des poissons rejoignirent les oiseaux (Nautilus 2001), suivis en 2002 par les singes écureuils (Madidi Islands), les lémuriens (Nosy Komba), les phoques à fourrure (Algoa Bay) les rapaces dressés pour les shows, les girafes et enfin, en 2009, les éléphants du Royaume de Ganesha, tandis que le parc changeait de nom et devenait Pairi Daiza. Des fauves ne tardèrent pas à s’ajouter à la collection, et sans doute, bien d’autres espèces animales encore à l’avenir.

paradisio-rapace2

Bref, les ruines abandonnées se sont transformées en un immense succès commercial, dont l’économie wallonne ne peut que se réjouir. Un succès d’autant plus mérité, semble-t-il, qu’il a été porté par la volonté de son créateur de fonder un véritable «zoo du futur ». Un zoo qui serait respectueux du bien-être de ses animaux tout autant que de l’éducation de son public, dans le cadre d’un superbe environnement. Y est-il parvenu ? Pour nombre d’animaux, le fait est sans doute indéniable.
Mais qu’en est-il des éléphants ?

paradisio-afrique1

Zoopsychose au pied du Palais d’Anni

http://www.dauphinlibre.be/pairi-daiza-paradis-elephants/